En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

04.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

07.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 5 heures 3 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 6 heures 54 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 8 heures 23 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 9 heures 41 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 10 heures 20 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 4 heures 49 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 5 heures 37 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 6 heures 21 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 6 heures 43 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 9 heures 59 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 11 heures 6 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 11 heures 56 min
Libye

Après-Kadhafi : les islamistes modérés en route vers le pouvoir

Publié le 23 août 2011
"Le régime de Kadhafi " est tombé : c’est ce qu’a indiqué ce lundi le ministre de la Défense Gérard Longuet. Reste à savoir maintenant de quoi le futur de la Libye sera fait. Et là l’incertitude demeure…
François Burgat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Burgat est politologue et directeur de recherche au CNRS (IREMAM). Il a été directeur de l'Ifpo (Institut français du Proche-Orient) de 2008 à 2013. Son dernier ouvrage est Pas de printemps pour la Syrie (co édité avec Bruno Paoli) aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le régime de Kadhafi " est tombé : c’est ce qu’a indiqué ce lundi le ministre de la Défense Gérard Longuet. Reste à savoir maintenant de quoi le futur de la Libye sera fait. Et là l’incertitude demeure…

Atlantico : Peut-on affirmer comme le ministre de la Défense Gérard Longuet ce lundi, que "le régime de Kadhafi " est tombé ?

François Burgat : Tout dépend ce que l'on appelle "le régime de Kadhafi ". Il ne fait pas de doute à mes yeux que personne demain ne revendiquera l'héritage du "Guide de la Révolution du premier septembre", les préceptes économiques ou politiques de son petit "Livre vert" où la fiction de démocratie directe qu'il disait avoir instaurée sous la férule de ses comités révolutionnaires. La société libyenne peut au contraire être considérée comme vaccinée contre ce type d'expérience volontariste.

En revanche, sur la scène internationale, si le régime de Kadhafi se définissait par une certaine résistance nationaliste aux visées occidentales en général, au comportement de l'Etat hébreu également, alors ce régime-là n'appartient pas nécessairement au passé. Tout dépendra du comportement de la communauté internationale à son égard.

S'agissant de son avenir intérieur et de la capacité des membres du CNT à assurer une transition nécessairement difficile, le pessimisme n'est pas la seule option. Lorsque je fréquentais la Libye au cours des années 1980, alors que peu de gens connaissaient ce pays et que l'on avait de ce fait tendance à exagérer ses spécificités, j'avais pour habitude de rappeler que c’était un pays situé "entre la Tunisie et l'Egypte" et non sur la planète Mars. C’est une façon de dire qu’aujourd'hui, les transitions que sont en train de vivre les deux pays voisins peuvent fournir pas mal de repères comparatistes pour combler les vides de notre connaissance.

La Libye possède bien-sûr des spécificités : il y existe ainsi une vieille rivalité régionaliste, entre Tripolitaire et Cyrénaïque, sans équivalent en Tunisie ou en Egypte, et potentiellement porteuse de tensions.

La Libye est également (infiniment) plus riche et moins peuplée que ses deux voisins de l'Est et de l'Ouest. C'est un avantage évident. Ce peut être un inconvénient puisque le pétrole libyen nourrit nombre de convoitises dont les futurs dirigeants devront le préserver.

 

Comment les différentes tribus libyennes peuvent-elles s’entendre pour partager le pouvoir et faut-il craindre Al Qaïda dans la région ?

La menace vient-elle vraiment de la persistance des solidarités tribales ? Je ne le pense pas. Les tribus ne sont pas nécessairement un obstacle à l'émergence d'un régime moderne.

S’agissant d’Al Qaïda, autre spectre fréquemment évoqué, tous les autocrates sans exception nous présentent depuis 10 ans maintenant les adeptes de feu Oussama Ben Laden ou la frange radicale des courants islamistes comme la seule alternative à leur pouvoir. La ficelle est un peu grosse. On a vu le peu de contenu qu' avait cette rhétorique dans le double cas égyptien et tunisien.

Tous les observateurs attentifs savent par ailleurs que les membres d'Aqmi sont en réalité largement manipulés par les services algériens. C'est leur faire un grand hommage que de considérer qu'ils pourraient prendre le pouvoir en Libye !

En revanche, les islamistes modérés (c'est-à-dire entendus au sens "Erdogan" et pas "Taliban" du terme) font indiscutablement partie aujourd'hui du paysage politique de l'Afrique du Nord, Libye incluse. Et ils seront présents demain dans n'importe quelle configuration électorale.

Ce n'est certainement pas une raison pour regretter un régime de terreur que nous avons longuement toléré sinon véritablement soutenu (comme ses voisins) au cours des années écoulées, depuis que, en 2003, le "dictateur rebelle" que nous avions un temps combattu est devenu un "dictateur soumis" à qui nous espérions vendre notre technologie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (65)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
durendal
- 24/08/2011 - 20:09
Grosse erreur
Grosse erreur ou naïveté, il n'y a pas d'islamiste modéré.
Par essence l'islamisme est extrémiste, sont but est d'islamiser la planète par tous les moyens, et aussi par le crime.
Arrêtez de collaborer avec cette idéologie criminelle, qui est de même essence que le nazisme ou le communisme.
Idéologies inhumaines et racistes.
Raymond la science
- 24/08/2011 - 00:22
Un souffle nouveau pour la théorie des dominos ?

Un souffle nouveau pour la théorie des dominos ?
Souvenons nous, en 2002-2003, peu avant la Guerre en Irak, l'idée défendue par les intellectuels néo-conservateurs d'une démocratisation du Proche-Orient qui commencerait par l'Irak puis s'étendrait à toute la région a été comparée à une nouvelle théorie des dominos. Selon les néoconservateurs, l'implantation de la démocratie dans un pays provoque
marcaha
- 24/08/2011 - 00:16
Dès qu'il y a le mot "islam"...
...dans un article, ça part dans tous les sens de toute façon.