En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

07.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 2 heures 36 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 4 heures 8 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 6 heures 2 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 7 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 11 heures 20 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 4 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 3 heures 38 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 5 heures 36 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 6 heures 26 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 8 heures 21 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 11 heures 6 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 11 heures 33 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
Il n'y a eu aucun survivant au crash de l'avion de la Malaysia Airlines.
© Reuters
Il n'y a eu aucun survivant au crash de l'avion de la Malaysia Airlines.
Drame aérien

Crash du vol MH17 : 298 morts, une enquête en cours et encore beaucoup d'interrogations

Publié le 18 juillet 2014
L'avion de ligne malaisien a été abattu jeudi dans l'est de l'Ukraine, aggravant brutalement la tension dans le conflit entre Kiev et les rebelles pro-russes.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'avion de ligne malaisien a été abattu jeudi dans l'est de l'Ukraine, aggravant brutalement la tension dans le conflit entre Kiev et les rebelles pro-russes.
  • Le Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines assurant le vol MH 17 faisant la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur s'est crashé
  • 298 personnes étaient à bord de l'avion
  • Des experts des services de renseignements américains ont indiqué que l'avion a été abattu par un missile sol-air.
  • François Hollande a affirmé jeudi soir à Abidjan que "plusieurs Français pourraient avoir été" dans l'avion de ligne malaisien

 

"Un drame international". Voilà comment le Premier ministre malaisien a qualifié la catastrophe. Jeudi, le Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines assurant le vol MH 17, faisant la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été abattu par un missile, dans l'est de l'Ukraine avec à son bord 298 personnes (parmi lesquelles 154 Néérlandais, 27 Australiens, 23 Malaisiens, 11 Indonésiens, six Britanniques, 5 Belges, 4 Allemands, 3 Philippins et 1 Canadien). François Hollande a affirmé jeudi soir à Abidjan que "plusieurs Français pourraient avoir été" dans l'avion de ligne malaisien mais il n'y a toujours pas de certitude. 

Le drame s'est déroulé sur les coups de 17h jeudi soir, quand les agences Itar-Tass et Interfax-Ukraine ont fait savoir qu'un avion malaisien avait disparu des radars puis s'est écrasé près de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine selon une source "au sein des forces de l'ordre ukrainiennes".  Une information corroborée par la compagnie aérienne Malaysia Airlines à qui appartenait l'avion. 

Malaysia Airlines has lost contact of MH17 from Amsterdam. The last known position was over Ukrainian airspace. More details to follow.

— Malaysia Airlines (@MAS) 17 Juillet 2014

 

Voici l'une des vidéos prises sur place par des habitants de Gabrovo : 


Crash d'un avion de la Malaysia Airlines en... par lemondefr

Aucun survivant au crash : 295 morts

Le bilan des victimes est lourd. Les 295 personnes à bord - 280 passagers et 15 membres d'équipage - sont toutes mortes, a déclaré, Anton Gerachtchenko, conseiller du ministère ukrainien de l'Intérieur. Selon Interfax, l'appareil, un Boeing, volait à une altitude de 10.000 mètres lorsqu'il a été abattu. L'avion serait tombé dans une zone séparatiste pro-russe. Des affrontements récents y ont opposé insurgés pro-russes et forces gouvernementales ukrainiennes.

Map showing the #MH17 crash site (via Reuters) pic.twitter.com/AhhDw95uGc

— Adam Todd (@_AdamTodd) 17 Juillet 2014
 
 
Les premiers débris observés : 
 
 

FIRST PHOTO: Eyewitness' alleged photo of debris of #MH17 Malaysian Airlines plane in #Ukraine http://t.co/cOfyUnXeky pic.twitter.com/TbIPiH0iCh

— RT (@RT_com) 17 Juillet 2014
 
 

Un tiers des passagers se rendait à une conférence sur le Sida en Australie

Une centaine des 283 passagers de l'avion malaisien qui s'est écrasé jeudi en Ukraine se rendaient à une conférence mondiale sur le sida qui démarre ce week-end à Melbourne, expliquent ce vendredi les médias australiens. Chercheurs, praticiens et militants, tous spécialisés dans le domaine du sida, représentaient un bon tiers des passagers du vol MH17, rapportent les quotidiens The Australian et le Sydney Morning Herald, dont les informations ne pouvaient pas être confirmées dans l'immédiat.

A la recherche du coupable : intimidations et accusations mutuelles

Très rapidement s'est posée la question du pourquoi de ce crash. Dans un territoire en guerre, géré par les séparatistes prorusses, mais que l'armée ukrainienne tente de récupérer, les informations et déclarations ont divergées. C'est le gouvernement ukrainien qui a parlé en premier. Selon les propos d'un conseiller du ministère ukrainien de l'intérieur rapportés par Interfax, l'avion de ligne malaisien qui s'est écrasé aurait été abattu par un missile sol-air. Alors que la responsabilité du tir du missile reste à établir, la Russie à accusée l'Ukraine en fin de soirée ce jeudi. Le président russe Vladimir Poutine a affirmé que l'Ukraine "porte la responsabilité de la terrible tragédie" qui "n'aurait pas eu lieu si la paix régnait dans ce pays, si les opérations militaires n'avaient pas repris". Le chef séparatiste pro-russe Alexandre Borodaï a abondé dans le sens de Vladimir Poutine. "Apparemment, c''est en effet un avion de ligne, abattu par l'armée de l'air ukrainienne", a déclaré Alexandre Borodaï, chef du gouvernement de la "république populaire" autoproclamée de Donetsk, à la chaîne russe Rossiya-24. Le président ukrainien a été plus mesuré dans un premier temps. "Nous n'excluons pas que cet avion (malaisien) ait pu être abattu et nous soulignons que les forces armées ukrainiennes n'ont pas effectué de tirs susceptibles d'atteindre des cibles dans les airs", ajoute-t-il, avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes.

 

Des victimes françaises dans l'avion ? 

La situation était assez confuse jeudi soir suite aux déclarations contradictoires de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et de François Hollande. Laurent Fabius avait annoncé dans un premier temps que quatre ressortissants "au minimum" étaient à bord, avant de se raviser. "Il y aurait - je parle au conditionnel - plusieurs Français qui pourraient avoir été dans cet avion et n'être plus aujourd'hui", a averti François Hollande jeudi soir. Par ailleurs, le président français a demandé que "tout soit mis en œuvre pour faire la lumière sur les circonstances qui ont provoqué" le crash du Boeing, a indiqué l'Elysée jeudi soir. Dans un communiqué, le président François Hollande fait part de son "immense émotion" en apprenant la nouvelle et exprime "toute (s)a solidarité" aux proches des passagers du vol reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, qui selon la présidence ukrainienne pourrait avoir été abattu. Une cellule de crise a été mise en place avec un numéro spécial. 

Après la #catastrophe du vol #MH17 de la Malaysia Airlines, une cellule de crise, joignable au 01 43 17 56 46, est ouverte au MAEDI #crise.

— France Diplomatie (@francediplo) 17 Juillet 2014

 

Un couloir humanitaire va être mis en place

Sur le site du crash, entre la ville de Chakhtarsk et le village de Grabove – une région contrôlée par les rebelles prorusses – il n'y avait plus aucune chance de retrouver des survivants parmi les décombres calcinés. Les rebelles ont annoncé qu'ils étaient prêts à observer un bref cessez-le-feu pour permettre l'évacuation des corps, après avoir été accusés d'entraver les recherches. Le gouvernement ukrainien, qui se dit prêt à ouvrir un "couloir humanitaire", affirme que des dizaines de cadavres avaient été aperçus, avec des morceaux de corps éparpillés jusqu'à 15 km aux alentours. L'espace aérien de la région a été fermé jusqu'à nouvel ordre, tandis que les dirigeants occidentaux ont demandé à l'unisson l'ouverture d'une enquête internationale pour élucider les circonstances de ce crash. De son côté, le Premier ministre malaysien a indiqué que les autorités ouvraient une enquête sur la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines.  

Un entretien téléphonique entre Obama et Poutine

Poutine et Obama ont abordé au téléphone le crash de l'avion. Le président russe Vladimir Poutine a abordé jeudi soir au cours d'une conversation téléphonique avec son homologue américain Barack Obama le crash de l'avion de Malaysia Airlines a annoncé le Kremlin dans un communiqué. "Le président russe a informé le président des États-Unis d'un rapport des contrôleurs aériens qui est arrivé juste avant leur conversation téléphonique et qui indique qu'un avion malaisien s'est écrasé en Ukraine", est-il écrit dans le communiqué.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benino
- 18/07/2014 - 11:11
Français à bord ?
Pourquoi tous ces Zig Zag sur la présence de français et leur nombre à bord de l'avion ? Une fois c'est oui, il y en a 4 puis une autre fois il n'y en a pas, puis encore ils seraient 7 et finalement on ne sait rien de rien...Même Poet-Poet ne sait rien.
Que veut on cacher ? Des terroristes et une bombe ayant passé les contrôles ? Des djiadistes dont il vaut mieux taire les noms ?
On va tout savoir un de ces jours mais en attendant on fait semblant.
Comme d'ab...