En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 9 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 12 heures 34 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 13 heures 29 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 14 heures 14 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 17 heures 28 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 18 heures 15 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 8 heures 55 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 9 heures 32 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 12 heures 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 13 heures 50 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 14 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 18 heures 41 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 19 heures 36 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 20 heures 34 min
© Reuters
Entre 2010 et 2013, la valeur de Yuans échangés à l'international a triplé.
© Reuters
Entre 2010 et 2013, la valeur de Yuans échangés à l'international a triplé.
Casse-tête chinois

Yuan : la stratégie secrète des autorités chinoises pour détrôner le dollar

Publié le 16 juillet 2014
La Chine est en train de mettre en place une stratégie qui consiste à internationaliser le yuan, en rendant possible la sortie et le retour de la monnaie servant à régler des factures avec des pays tiers.
Jean-François Di Meglio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Di Meglio est président de l'institut de recherche Asia Centre.Ancien élève de l'École normale supérieure et de l'Université de Pékin, il enseigne par ailleurs à l'IEP Lyon, à l'Ecole Centrale Paris, à HEC ParisTech, à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Chine est en train de mettre en place une stratégie qui consiste à internationaliser le yuan, en rendant possible la sortie et le retour de la monnaie servant à régler des factures avec des pays tiers.

Atlantico : Entre 2010 et 2013, la valeur de yuans échangés à l'international a triplé, en passant de 34 milliards à 120 milliards. Qu'impliquerait le fait d'une internationalisation du Yuan ? Quelle stratégie la Chine a-t-elle en tête ?

Jean-François Di Meglio : La stratégie de la Chine est de s'intégrer dans le "concert des monnaies" en préservant les intérêts de la Chine et en évitant les erreurs commises par le Japon et peut-être même les Etats-Unis ou l'Europe. Il s'agit d'acquérir une marge de manœuvre dans les échanges tout en préservant la souveraineté de la devise.

Depuis quand les autorités chinoises pensent-elles vraiment à internationaliser le yuan ? Quels bénéfices souhaitent-t-elles en tirer ?

Il faut d'abord rappeler qu'internationaliser est en général synonyme de "rendre convertible" et qu'il n'y a pratiquement pas d'exemple de devise internationale non convertible dans le système "post Bretton Woods".

La Chine a commencé à envisager l'internationalisation du yuan entre la crise asiatique de 1997 et la crise financière mondiale de 2008. La crise asiatique a démontré les risques d'avoir une totale libéralisation/convertibilité alors que la Chine aurait pu s'orienter plus vite vers un modèle "à la taiwanaise" d'ouverture relativement rapide de son compte de capital et donc la convertibilité (ouverture d'autorisation pour des étrangers d'investir en Bourse, autorisation pour des résidents d'investir à l'étranger).

La crise financière mondiale a démontré les risques d'abandonner au seul dollar le "privilège exorbitant" d'être la devise mondiale.

La Chine a donc souhaité diversifier ses moyens de paiement tout en laissant aux US la charge de la politique monétaire mondiale, sans pour autant prendre trop de risques de change pour la Chine en conservant trop d'avoirs en dollars qui risquaient de se dévaluer donc d'occasionner des pertes.

La banque centrale a ainsi diversifié très graduellement ses réserves et l'internationalisation a consisté a rendre possible la sortie (et le retour) de yuans servant à régler des factures avec des pays tiers, essentiellement pour des matières premières et sous forme "d'accord de swaps".

Quelles pourront être les erreurs commises par les autorités chinoises si elles allaient trop vite vers un yuan convertible ?

Les erreurs sont anticipées et le rythme est clairement établi au regard des risques encourus, d'où la grande progressivité. Les erreurs commises par exemple par le Japon qui a contre son gré liberalisé sa devise et l'a partiellement internationalisée sont connues et seront évitées. Elles pourraient aussi consister par exemple à "se croire trop riche" en faisant confiance à une trop rapide et exagerée appréciation du yuan (comme le yen dans les années 90), conduisant à des achats d'actifs internationaux trop chers et risquant (comme l'immobilier américain acheté par les Japonais) de perdre de la valeur.

Le principal risque, mais il est bien cerné, serait de fragiliser le système bancaire et financier domestique, en levant les barrières protectionnistes qui le protègent du fait de l'inconvertibilité.

Le yuan a-t-il déjà des chances de rivaliser avec l'euro ou le dollars ?

Absolument, mais pas avant dix ou quinze ans et sans doute pas dans la même configuration géopolitique.

Il faudrait aussi un nouveau système financier, doté de règles différentes, y compris concernant la totale liberté de circulation de capitaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 17/07/2014 - 19:24
La Chine est le grand danger des prochaines décennies...
Elle a compris que la dette américaine ne pouvait monter jusqu'au ciel et que le monde en avait assez de financer la croissance US, au prix du chomage et de la désindustrialisation des pays les plus socio-démagogues comme la France et les sudistes...
Alors, la chine fait ce qu'elle a le mieux appris du libéralisme: elle anticipe la chute du dollar...et attend, t se met sur les rangs!
Lorsque le dollar aura été dezingué par la prochaine bulle obligataire ou autre, il entrainera l'Euro avec lui. Ne restera sur les rangs des monnaies de réserve que le Yuan qui attend son hégemonie...
Et lorsque la chine sera hégemonique monétairement, ça ne rigolera plus du coté de la CGT et des tenants des 35 heures...peut-être un bien pour un mal, finalement!
Pourquoi-pas31
- 16/07/2014 - 18:51
Comme toujours
la Chine crée ses propres règles et s'exonère des règles et obligations internationales.