En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 10 min 5 sec
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 2 heures 17 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 4 heures 7 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 8 heures 25 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 20 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 34 min 53 sec
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 3 heures 13 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 8 heures 44 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 19 heures 49 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 20 heures 38 min
© Reuters
Lionel Messi entrera définitivement dans l'histoire du football s'il remporte la Coupe du monde
© Reuters
Lionel Messi entrera définitivement dans l'histoire du football s'il remporte la Coupe du monde
Duel Messi-Muller

Une affiche de rêve pour un grand champion ?

Publié le 13 juillet 2014
Avec un pape argentin et un pape honoraire allemand, pas simple pour Dieu de choisir. Prions pour que cette finale de rêve enfante d'un grand champion !
Vincent Roger est Conseiller du 4ème arrondissement de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Roger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Roger est Conseiller du 4ème arrondissement de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec un pape argentin et un pape honoraire allemand, pas simple pour Dieu de choisir. Prions pour que cette finale de rêve enfante d'un grand champion !

Il est de bon ton de trouver génial que l'Argentine soit en finale. Il faudra que l'on m'explique en quoi elle le méritait plus que l'équipe des Pays-Bas. Surtout si on se réfère au match d'hier des Néerlandais contre les Brésiliens. Le jeu des Argentins est  assez simple : on verrouille derrière et, pour le reste, on espère que Messi porte bien son nom. Dans la prolongation de leur demi-finale,  les Argentins ont d'ailleurs semblé plus volontaires que leurs homologues bataves pour s'en remettre à la providence des tirs aux buts.

Par moment, on a le sentiment que certains commentateurs privilégient plus l'appartenance à un continent que le jeu. Par définition, les équipes Sud Américaines seraient sympathiques alors que les équipes européennes n'apparaitraient que comme des monstres froids dénués de sentiments et de beau jeu. Tout cela devient à la longue navrant, les stéréotypes en la matière ont la vie dure. Hormis la Colombie qui aurait mérité mieux avec son jeu aussi chatoyant que limpide, les équipes Sud-Américaines ont fait un bon premier tour. Et cela s'arrête là. La vindicte de la pensée unique footballistique va même jusqu'à reprocher aux Allemands d'avoir atomisé le Brésil. On peut être triste pour le peuple brésilien mais le football ne consiste-t-il pas - pardon d'en revenir de manière simpliste aux fondamentaux- à marquer des buts. Et à ce jeu là, les Allemands ont été tout bonnement impressionnants. Jugez du peu, 17 buts marqués en six matches (contre 8 pour l'Albiceleste). À la différence des Argentins, les Allemands ont déjà fait une belle Coupe du Monde. Leur football est rapide, efficace, engagé, fluide et spectaculaire. Les Neüer, Lahm, Muller, Klose ont enchanté cette 20ème édition de la Coupe du Monde. Faisant ainsi démentir l'historien Pierre Lanfranchi qui avait déclaré "le football allemand est capable de tout, sauf d'enthousiasmer". Au regard des années 80, l'actuelle équipe d'Allemagne s'est Sud-américanisée tandis que celle de l'Argentine s'est européanisée. Les Artistes ne sont plus du même côté de l'Atlantique. Messi - qui pour l'instant a fait de moins bonnes prestations que Muller- pourrait être celui qui rallume la flamme poétique du football argentin. Pas sûr que cela soit pour ce soir. 

L'Argentine a dans les heures à venir encore tout à prouver. Elle doit nous convaincre qu'elle n'est pas qu'un club de défenseurs. Elle doit enfin nous séduire. On est en effet loin de la description qu'avait du football argentin, Cesar Luis Mennotti - sélectionneur de l'Argentine championne du Monde en 1978- : " Le football défensif s'apparente à une dictature. Il asservît les esprits libres. C'est pour cette raison que nous avons adopté un jeu artistique, une protestation voilée dans le jargon du football. En hommage à notre vieille Argentine tant aimée."Outre celui de retrouver leur football légendaire, les Argentins auront plusieurs défis. Un, relever le challenge que les Allemands vont leur imposer sur le plan physique. Pas simple quand on sait que les hommes de Sabella ont un jour de repos de moins et une prolongation de plus dans les jambes. Deux, sortir d'un fond de jeux ultra défensif, face à une Allemagne qui elle développera un jeu offensif et alerte. Trois, si les Argentins jouent, dès le coup d'envoi, la séance des penalties, ils prennent le risque, face au gardien Neuer, de jouer à la roulette russe avec 5 balles dans le barillet. Dans le mythique stade de Maracana, l'affiche de ce soir le sera tout autant. Le match rentrera t-il dans le panthéon du football mondial ? À l'aube de cette troisième finale entre les deux équipes, il est difficile de prévoir le scénario. En 1986, cette opposition donna lieu à une des plus belles finales avec celle de 1970 entre le Brésil et l'Italie.

L'Argentine de Maradona l'emporta 3 à 2 face à l'Allemagne de Matthäus. Un but de Burruchaga, suite à une passe lumineuse de Maradona, conclut à la 85' un spectacle de toute beauté. 4 ans plus tard, les deux équipes se retrouvèrent pour disputer la finale, on peut l'écrire, la plus chiantissime, de l'histoire de la compétition. L'Allemagne l'emporta grâce un penalty, injustifié, à la 84´. 24 ans après pour la belle, tout est possible. Cette 20ème Coupe du monde se compare souvent à celle de 1970. Pour tenir la comparaison, il faudra que la finale en soit de même. Parions que Messi comme Muller en auront la volonté. Elle pourrait être footballistiquement divine ! Avec un pape argentin et un pape honoraire allemand, pas simple pour Dieu de choisir. Prions pour que cette finale de rêve enfante d'un grand champion ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires