En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

04.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

05.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 4 heures 39 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 9 heures 12 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 5 heures 9 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 8 heures 16 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 8 heures 58 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 29 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 5 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
La France compte aujourd'hui 67 milliardaires.
© Reuters
La France compte aujourd'hui 67 milliardaires.
Vous avez dit "morose" ?

Et le secteur de l’économie française qui ne connait pas la crise est… la production de milliardaires ! 12 de plus cette année, le détail de ce qui les enrichit

Publié le 11 juillet 2014
Malgré une croissance atone, la France continue de produire à un rythme soutenu des milliardaires. Le signe que les plus gros patrimoine français voient leur richesse obéir à des logiques différentes de celles de la quasi-totalité de la population.
Nathalie Cariou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Cariou est consultante en intelligence financière. Elle accompagne les particuliers et les professionnels dans leur relation à l’argent et sur le chemin de leur indépendance, financière ou professionnelle. Elle est l’auteur de deux livres :...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré une croissance atone, la France continue de produire à un rythme soutenu des milliardaires. Le signe que les plus gros patrimoine français voient leur richesse obéir à des logiques différentes de celles de la quasi-totalité de la population.

Atlantico : La France compte aujourd'hui 67 milliardaires, soit 12 de plus que l'an passé. Le contexte général est-il favorable à l'accroissement du nombre des "super riches" en France ? Quels sont les principaux domaines qui génèrent aujourd'hui de nouveaux milliardaires, et pourquoi les plus gros patrimoine semblent-ils peu impactés par la morosité économique et le système fiscal français pourtant assez sévère ? 

Nathalie Cariou : La "morosité ambiante" dont vous parlez concerne le monde du salariat. Or les riches ne sont pas des salariés, ce sont majoritairement des rentiers ou des propriétaires d’entreprise. Ils ne sont pas impactés par les problèmes économiques qui touchent principalement les salariés. Bien sûr, s’ils sont chefs d’entreprises, ils peuvent connaître des baisses de ventes. Mais d’un autre côté, la bourse se porte assez bien, ce qui vient souvent compenser les baisses de chiffres d’affaires en consolidant leur patrimoine. Les "super riches" l’étant via leur patrimoine, sa valorisation efface largement le ralentissement de ses revenus.

Selon les analystes, une partie de cet accroissement des patrimoines provient de la politique monétaire accommodante des banques centrales qui, en laissant tourner les planches à billets, favorisent l'émission de liquidités qui vont ensuite trouver refuge dans le luxe et l'immobilier haut de gamme. Ce mécanisme peut-il expliquer la hausse des très gros patrimoines français où ces secteurs sont bien représentés ?

Si les banques centrales laissent tourner la planche à billets, c’est d’abord pour soutenir l’économie dans son ensemble, bien plus que pour préserver la richesse des riches. Ils deviendront certes plus riches, mais ce sera un épiphénomène. Les riches sont toujours impactés en bout de chaîne, et ce ne sont pas ceux qui sont impactés en premier, même s’ils tireront bien entendu profit si la société se porte mieux.

D’ailleurs, il est simpliste de se cantonner à cette seule explication. Ce qui fait la richesse des riches, c’est aussi leur possibilité de se reposer sur plusieurs options. Ils peuvent donc s’adapter en permanence à ce que le marché leur propose. Les moins riches ne peuvent se reposer que sur le revenu, le plus souvent du salariat. Ils subissent les crises sans avoir de possibilités de s’adapter.

L'autre explication réside dans des taux d'emprunt faibles qui favorisent les fusions-acquisitions, et donc les ventes d'entreprises, enrichissant de fait leurs anciens propriétaires. En haut de l'échelle, la richesse est-elle donc majoritairement influencée par la conjoncture des ratios financiers ?

Les riches utilisent aujourd’hui les taux d’intérêts bas en effet, ce qui facilite les fusions-acquisitions. Mais si les taux d’intérêts se mettent à remonter, ils utiliseront d’autres stratégies qui leur permettront également de s’enrichir. Et vous aurez l’analyse – tout aussi juste – qui dira "les riches s’enrichissent parce que les taux sont élevés" par exemple en prêtant de l’argent sur ces taux élevés. Ce que vous évoquez est un moyen, pas exactement une cause.

De nombreux nouveaux (ou pas) milliardaires se tournent, une fois leur fortune faite, vers le secteur de l'hôtellerie ou de l'immobilier haut de gamme. Pourquoi cette fréquente réorientation ? Est-ce une activité qui permet de conserver son patrimoine dans de bonnes conditions, même en période de morosité économique ?

L’immobilier fait partie des stratégies sécuritaires pour les gros patrimoines. Même pour les plus modestes d’ailleurs. Cela correspond au besoin de s’ancrer sur un territoire. C’est pour cela que peu de personnes ne font fortune que sur des valeurs boursières immatérielles. Pourtant, l’aspect rentabilité de l’hôtellerie ou l’immobilier de luxe devient secondaire, si on la compare avec ce que peut offrir d’autres activités commerciales. Mais ces secteurs gardent leur aspect fascinant pour les plus riches.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELLENEUQ
- 11/07/2014 - 13:26
Normal !
Avec toutes les femmes et maîtresses que l'on a mis au gouvernement ou su'ils ont dans leur lit, les ventes de bijoux et robes de grands couturiers explosent. Toutes ces pétasses nouvelles riches se pavanent avec des diamants et des bagues en platine qu'elles n'ont pas payé mais balancent ostensiblement sous le nez des ouvriers et paysans fauchés, des cadres surtaxés et épuisés et des chômeurs sans espoir !
C'est ça le socialisme tel que les français l'aiment et le vénèrent !
On se croirait aux Philippines du temps de Marcos mais en pire !
Anguerrand
- 11/07/2014 - 10:28
Un article bien français et marxisant
Les riches sont détestés en France et en France uniquement. Le bon sens consisterait aussi à considérer que ces " riches" font tourner des pans entiers de notre économie ( bateaux, immobilier, services, bijouterie, etc...) ces secteurs sont pourvoyeurs d'emplois français haut de gamme. La jalousie bien française de "l'autre "poussent ainsi ces personnes à s'exiler. Si ces gens s'exilent on hurle, alors il faudrait savoir, il est évident que ces exilés dépenseront leur argent et créeront des emplois hors de nos frontières. Le problème est semblable pour les jeunes, qui, s'ils veulent réussir partent et on peux les comprendre, s'ils réussissent on ne les jalousera pas ailleurs bien au contraire.