En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 3 heures 16 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 7 heures 28 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 8 heures 5 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 10 heures 1 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 11 heures 19 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 13 heures 25 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 15 heures 26 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 3 heures 31 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 7 heures 42 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 9 heures 10 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 10 heures 40 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 11 heures 58 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 13 heures 42 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 14 heures 11 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 15 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
"La main de dieu"

Coupe du monde : l'Albiceleste sera toujours l'Albiceleste !

Publié le 22 juin 2014
Cela peut paraître risible, délirant, lamentable voire blasphématoire. Mais le football argentin a dimension mystique.
Vincent Roger est Conseiller du 4ème arrondissement de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Roger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Roger est Conseiller du 4ème arrondissement de Paris et conseiller régional d'Ile-de-France.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cela peut paraître risible, délirant, lamentable voire blasphématoire. Mais le football argentin a dimension mystique.

Pour les Argentins, le football est plus important que la gastronomie, pour nous, Français, ou que le rugby pour les Néo-Zélandais, que la neutralité pour les Suisses ou que la reine Elisabeth pour les Anglais. C’est, pour eux, mystique. Avec eux, le tout-puissant n’est jamais très loin. Rappelez-vous quand Maradona marqua de la main, lors du Mondial 1986, un but contre les Anglais, il appela cela « la main de dieu ».

Paradoxe de l’histoire, ce sont des marins anglais qui « importèrent » ce sport en Argentine en 1867.  Le lendemain de cet inoubliable Angleterre-Argentine, le grand dramaturge uruguayen Mario Benedetti déclara le plus sérieusement du monde que ce but de Maradona « était la seule preuve indéniable de l’existence de dieu ». Toujours suite à ce match, deux journalistes argentins fondèrent une église maradonienne. L’un deux, Hernan Amez, expliqua « le football a eu des rois et des princes, mais il n’eut qu’un dieu : Maradona ».

Cela peut vous apparaître risible, délirant, lamentable voire blasphématoire. Mais c’est la réalité. Inutile de vouloir appréhender le football argentin, si on n’a pas à l’esprit qu’il génère, pour son peuple, une incroyable puissance spirituelle.

Quant à l’actuel meneur de jeu des bleus et blancs, il se nomme Messi. Cela ne s’invente pas ! La preuve : même quand l’Argentine joue mal, il y a toujours un miracle. Le match contre l’Iran de samedi en a été une nouvelle démonstration. Ce match fut une véritable « attaque-défense ». Les Argentins possédèrent la balle pendant 70% du temps. Tous les iraniens jouèrent comme défenseurs. Grâce à quelques contres bien construits, les Perses auraient bien pu l’emporter. Mais à la 90e minute un Messi - quasi inexistant durant tout le match - claqua une frappe enroulée magistrale. Une pure merveille qui donna la victoire à l’Albiceleste. Volonté divine, durent se dire les 40 millions d’Argentins sur le chemin d’une rédemption collective.

Cinq jours plus tôt, il en avait été de même contre la Bosnie. En deux matchs, Messi tira deux fois au but, cadra deux fois et marqua deux fois. Du jamais vu ! Pour les Argentins, ce n’est pas de la chance. Cela s’apparente à la providence. Ne cherchez pas d’explication rationnelle. C’est impossible avec le football argentin. Il n’est pas terrestre. Il est céleste. Il ne tourne pas autour de lois mais de la foi. Toute réflexion cartésienne est donc à proscrire. « Le football argentin est aussi difficile à définir que le péronisme » disait Jorge Valdano (champion du Monde en 1986). Bien vu ! Dites-vous, une fois pour toutes, que l’Albiceleste sera toujours l’Albiceleste ! C'est-à-dire une équipe à part.

Etant par nature disciple de Descartes, au regard de ces deux premières prestations, je ne crois pas que l’Argentine puisse gagner ce Mondial. Mais personne en Argentine n’en doute. Les Argentins croient en leur destin. Avec un pape argentin - un bon présage de plus -, il ne peut en être autrement. L’histoire du football a prouvé que l’Argentine, à partir des huitièmes de finale, pouvait parfois se transcender. Avec l’aide de dieu ?

Attention devant votre téléviseur, vous pourriez ainsi - tel Paul Claudel derrière un pilier à Notre-Dame - avoir une révélation. Le football argentin par moment devient divin. Prions, pour le beau jeu, qu’il en soit ainsi. Prochaine messe : Argentine-Nigéria le 25 juin !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires