En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

02.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

L'Assaut n'est pas qu'un film d'action...

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 3 heures 35 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 4 heures 38 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 6 heures 19 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 8 heures 4 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 9 heures 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 13 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 4 heures 24 sec
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 5 heures 4 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 6 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 8 heures 39 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 12 heures 43 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 4 heures
Sex on the beach

"Travailler" ses abdos grâce à un tube d’autobronzant : comment ça marche et ce que ça révèle du rapport des hommes à leur corps

Publié le 18 juin 2014
Pour se promener sur la plage sans complexe, des hommes utilisent une technique qui leur permet d'éviter les passages à la salle de sport. Le produit magique ? Un tube d'autobronzant.
Jean-François Amadieu est sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Directeur de l'Observatoire de la Discrimination, il est l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002), DRH...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Amadieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Amadieu est sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Directeur de l'Observatoire de la Discrimination, il est l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002), DRH...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour se promener sur la plage sans complexe, des hommes utilisent une technique qui leur permet d'éviter les passages à la salle de sport. Le produit magique ? Un tube d'autobronzant.

Comme les femmes qui utilisent l'autobronzant pour donner l'illusion de jambes plus longues et plus minces, un quart des hommes brise le tabou et avouent utiliser ce produit à des fins esthétiques. Leur objectif ? Paraître plus musclés. St-Moriz, une marque d'autobronzant l'a bien compris et a lancé un gant de bronzage leur permettant de se dessiner un abdomen digne des plus grands sportifs. Un pari risqué qui a payé. Les clients semblent déjà conquis, les ventes de la marque ont grimpé en flèche. Celle-ci veut développer son offre pour le public masculin qui est un marché à conquérir. Public qui souhaite profiter des innovations dans le domaine esthétique.  

 
Selon le guide fourni avec le gant, quelques étapes suffisent à créer une illusion d'abdos. Les voici :
 
  • D'abord la clavicule : utilisez le majeur pour appliquer une petite portion de produit sur le dessus de la clavicule et étalez-la en glissant le doigt sous l'os. Utilisez la brosse pour éclaircir la partie située sur l'os.
 
  • Puis, le ventre : respirez pour trouver vos muscles et utilisez la teinte foncée pour dessiner une ligne verticale au milieu du ventre ainsi qu'une ligne sous chaque pectoral. Dessinez ensuite des lignes horizontales sous chaque abdominal. Toujours avec la couleur sombre, dessinez une ligne sur le dessus de chaque os iliaque et appliquez le produit vers le haut et l'extérieur afin d'éviter les démarcations.
 
  • Ensuite, la poitrine: utilisez la teinte foncé pour tracer une ligne au centre de la poitrine osseuse et pour en disposer en traçant un arc sous chaque pectoral.
 
Vous pouvez terminer l'application en utilisant une poudre bronzante pour atteindre un résultat optimal.
 
 

Atlantico: Plutôt que de travailler ses abdominaux, certains ont trouvé une technique demandant moins d'efforts et permettant d'atteindre le même résultat : se les dessiner à l'aide d'autobronzant. Existe-t-il des pratiques similaires ? Qu'est ce que révèle cette stratégie de faux-semblants quant à notre rapport au corps et plus largement au "paraître" ? 

Jean-François Amadieu : Concernant le bronzage lui-même, ses bienfaits ne sont pas nouveaux. Que ce soit dans les entreprises ou chez les hommes politiques, un teint halé est bénéfique. La personne paraît en meilleure santé et plus dynamique que les personnes au teint plus clair. C'est la motivation principale des hommes politiques qui ont recours aux produits bronzants. Ce que révèle cette stratégie de faux semblants, c'est d'abord une pression de la société. Celle-ci nous pousse à nous rapprocher de critères et de codes qui définissent l'apparence que l'on doit avoir pour séduire que ce soit dans le milieu matrimonial ou professionnel. Certains vont tenter de travailler leur image en utilisant par exemple des logiciels de retouche photos, d'autres vont se concentrer sur leur apparence physique, c'est le cas des personnes qui utilisent l'autobronzant. La plupart des gens n'utilisent pas ces produits pour se sentir mieux mais pour répondre à ce standard qu'impose la société. Si quelqu'un n'essaie pas de ressembler à ces critères de beauté, cela peut le lui être reproché. On peut lui dire qu'il "ne fait pas d'efforts".
 

Peut-on considérer que se dessiner des abdos à l'autobronzant relève de la même logique que d’avoir recours à une opération de chirurgie esthétique ? En quoi est-ce différent ?   

Ces deux méthodes répondent toutes les deux à cette pression mais elles ne sont pas comparables. L'autobronzant est un cosmétique, l'autre est une intervention chirurgicale.
 

Cette quête du corps parfait pousse-t-elle aujourd'hui les gens au ridicule ? Jusqu'où les hommes et les femmes sont-ils prêts à aller pour atteindre leur objectif ?

On observe des dérapages. Les modifications du corps sont de plus en plus importantes comme les tatouages, les écarteurs, la chirurgie esthétique, les implants… Ce sont des interventions non réversibles qui peuvent même entraîner des stigmatisations voire des discriminations. Les personnes qui ont recours à ces interventions recherchent le corps parfait, celui qui répond au plus grands nombres de critères imposés par la société. Cela peut avoir un effet stigmatisant. Par exemple, il y a quelques années les femmes ont eu recours à la chirurgie esthétique à outrance jusqu'à avoir le même visage. A vouloir se rapprocher d'un idéal, on peut se tromper et dans des cas cela laisse des traces, certes vite effacées si la personne a eu recours à des cosmétiques mais ce n'est pas le cas si elle a subi des interventions chirurgicales.
 

Les femmes et les hommes sont-ils concernés de la même manière par la quête du "beau" ?

Oui, de plus en plus. Il est vrai qu'il existe des différences, elles persistent mais ont tout de même tendance à diminuer. Les femmes occupent beaucoup plus d'emplois où la beauté est un critère : postes d'accueil ou vente par exemple. Dans ces milieux féminisés la beauté est un critère de sélection. Quant aux hommes, ils continuent à bénéficier de salaires et de carrière plus importants ce qui fait que le capital beauté revêt une moins grande importance. Même chose pour le vieillissement, c'est un problème plus important pour les femmes que pour les hommes, le fait qu'un homme prenne du poids avec l'âge ou l'apparition de ses rides a moins d'importance dans sa vie sociale que chez les femmes. C'est plus simple pour un homme d'être obèse ou senior que pour une femme.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

02.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

L'Assaut n'est pas qu'un film d'action...

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 18/06/2014 - 16:24
Un touchant sublime.
Je préfère PAS bronzé.