En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

03.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

07.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 2 min 26 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 47 min 7 sec
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 3 heures 14 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 5 heures 39 min
décryptage > International
Il y a mis du temps

Et Macron osa (enfin) nommer le Hezbollah

il y a 5 heures 56 min
décryptage > International
Grand silence à l’Est

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 27 min 28 sec
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 3 heures 59 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 4 heures 17 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 5 heures 3 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Environnement
Quel sale temps

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

il y a 6 heures 1 min
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 19 heures 59 min
© Reuters
Un procureur a décidé de poursuivre les personnes à l'origine d'une page Facebook qui signalait la présence de radars sur les routes.
© Reuters
Un procureur a décidé de poursuivre les personnes à l'origine d'une page Facebook qui signalait la présence de radars sur les routes.
Radars, entre loi et faits

Déjouer les radars : ce que dit la loi, ce que vous risquez vraiment

Publié le 18 juin 2014
Appels de phares, signalements à la radio, réseaux sociaux... tous ces moyens sont utilisés par les automobilistes pour signaler la présence de radars. Un procureur a décidé de poursuivre les personnes à l'origine d'une page Facebook qui signalait la présence de radars sur les routes.
Christophe Gaunet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avocat au bareau de Chalon-sur-Saône, Christophe Gaunet est spécialisé en droit routier 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Appels de phares, signalements à la radio, réseaux sociaux... tous ces moyens sont utilisés par les automobilistes pour signaler la présence de radars. Un procureur a décidé de poursuivre les personnes à l'origine d'une page Facebook qui signalait la présence de radars sur les routes.

Atlantico : Le procureur de Rodez dans l'Aveyron a décidé le 9 juin dernier de poursuivre les auteurs d'une page Facebook visant à prévenir les automobilistes de la présence de radars sur les routes au titre du décret du 4 janvier 2012 qui interdit les avertisseurs de radars. Une page Facebook entre-t-elle dans le cadre de ce décret ? 

Christophe Gaunet : Il y a de fortes chances que le procureur n'obtienne pas gain de cause. En effet, le décret interdit à l'automobiliste de posséder un avertisseur  de radars dans son véhicule mais il n'interdit pas le fait de prévenir de la présence de radars automatiques ou non. Ce fait ne rentre pas dans le cadre de ce décret.

Que prévoit ce décret exactement ? Dans quel cadre des automobilistes ont-ils déjà été condamnés ? 

Le décret interdit de posséder un détecteur de radars dans son véhicule. Cela a toujours été interdit, cependant on peut  en posséder un chez soi. Les détecteurs de radars visés par ce décret sont les appareils qui ne servent qu'à cela. Je m'explique : les GPS préviennent également l'automobiliste de la présence des radars automatiques, ils ne sont pourtant pas interdits. Le seul dispositif qui l'est est l'appareil qui n'a que cette fonction. Ce genre d'appareil n'est d'ailleurs pas très utile puisqu'il ne prévient qu'un type de radars sur les deux qui existent. Il y a les radars à effet doppler c'est-à-dire les automatiques qui diffusent un faisceau, dans ce cas l'appareil bipe quand il entre dans le faisceau et il y a les autres types de radars comme les jumelles où là c'est l'opérateur qui va enclencher l'appareil au dernier moment, ce que ne peuvent pas prévenir les détecteurs de radars. Si on réussit à prouver qu'il y a délit et que l'infraction entre dans le cadre du décret, l'auteur risque une amende, une suspension de permis, l'immobilisation du véhicule voire de la réclusion. 
 

Que risquent les personnes à l'initiative de ce genre de groupes ? Peut-on condamner les administrateurs des pages ? Les fans de ces pages ? 

Ces personnes ne risquent rien car elles n'entrent pas dans le décret et aucune loi n'interdit de prévenir les automobilistes de la présence de radars. Cela peut dépendre du juge mais le risque est faible, je ne vois pas ce qui autoriserait la condamnation de ces personnes. Dans ce cas il s'agit plutôt d'une mesure d'intimidation.
 

Existe-t-il d'autres méthodes mises en place par les automobilistes pour prévenir leurs concitoyens de la présence de radars ? Sont-elles légales ? 

Il y a bien sûr les appels de phares qui sont connus de tous, il y a également les émissions de radio qui invitent les automobilistes à leur signaler la présence de radars. Choses qui ne sont pas interdites, comme je l'ai dit plus tôt, aucune loi, aucun décret n'interdit les automobilistes de signaler la présence de radars. Si par malchance, un automobiliste était condamné pour cela par un juge, il y a de très fortes chances pour que la cour d'appel rende un verdict différent.
 

Pour le moment, les pages anti-radars sont toujours accessibles car aucun texte de loi n'autorise leur fermeture. Si les initiatives de ce type se multiplient, peut-on envisager que le législateur se saisisse de la question ? 

Pourquoi pas, un texte interdisant de signaler les radars pourrait être écrit. Dans ce cas il interdirait les appels de phare et les signalements des radios. Cependant j'emets une réserve : il faudrait voir si ce genre de texte ne s'opposerait pas aux libertés constitutionnelles, je pense par exemple à la liberté d'informer. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lepaysan
- 22/06/2014 - 12:41
L'état contre le citoyen et
L'état contre le citoyen et le cytoyen contre l'état, pas étonnant que la France soit le pays du Prozac.
Quand est ce l'état va arrêter d'emm... les citoyens honnêtes sur des broutilles et mettre ses moyens sur la vraie délinquance.
J'oubliais, le cotoyen honnête rapporte de l'argent
la lutte contre la vraie délinquance en coûte...
On ne parle plus que de fric
assougoudrel
- 18/06/2014 - 20:36
C'est ce procureur
qui n'arrive pas à dormir la nuit, à cause des trop nombreux accidents sous sa fenêtre? Ah! Ces automobilistes! Qu'est-ce qu'ils sont taquins!