En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 5 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 15 heures 30 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 17 heures 18 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 19 heures 18 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 21 heures 23 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 15 heures 35 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 18 heures 7 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 21 heures 17 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
 On estime à 10,5 milliards de dollars le budget de la NSA.
© Reuters
 On estime à 10,5 milliards de dollars le budget de la NSA.
Ma NS-Anne, ne vois-tu rien venir ?

Ni Irak, ni Crimée, ni Bruxelles… et si le premier gisement d’économies de dépenses publiques était le budget d’agences de renseignement et de surveillance électronique très très myopes ?

Publié le 17 juin 2014
Il y un peu plus d'un an, Edward Snowden mettait en évidence l'ampleur des moyens déployés par la NSA pour surveiller le moindre quidam sur cette planète. On s'est ensuite aperçu que les États-Unis n'étaient pas les seuls à entretenir des services de surveillance conséquents, pour une rentabilité qui n'est pas toujours prouvée.
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Michaud est journaliste spécialisé dans les questions de défense et de stratégie. Il a été formé à l'Ecole de guerre économique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Quentin Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Michaud est journaliste spécialisé dans les questions de défense et de stratégie. Il a été formé à l'Ecole de guerre économique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y un peu plus d'un an, Edward Snowden mettait en évidence l'ampleur des moyens déployés par la NSA pour surveiller le moindre quidam sur cette planète. On s'est ensuite aperçu que les États-Unis n'étaient pas les seuls à entretenir des services de surveillance conséquents, pour une rentabilité qui n'est pas toujours prouvée.

Atlantico : Quels budgets sont consacrés en France à l'espionnage et à la surveillance, notamment électronique ? Comment ont-ils évolués ces dernières années, en absolu et relativement aux autres postes de dépenses ? Quel budget y consacrent, en comparaison, les Etats-Unis ?

François-Bernard Huyghe: Ces chiffres sont secrets, ce qui est sûr c'est que le budget accordé aux services français est bien moindre que celui des Américains. On estime a 10,5 milliards de dollars le budget de la NSA, alors qu'il n'est en France que de quelques millions.

Quentin Michaud : Les budgets sont difficiles à évaluer car classés secret défense. Cependant, nous pouvons nous faire une idée grâce aux effectifs. La DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) compte 5 000 employés, 600 d'entre eux ont été recrutés aux postes techniques depuis 2008, ce qui montre une augmentation du recrutement et donc des moyens. Le livre blanc, qui est la doctrine de la défense, réédité tous les 4 à 5 ans, confirme cette augmentation. Ces moyens restent tout de même bien inférieurs à ceux des Etats-Unis, la NSA (l'agence nationale de sécurité) employant environ 50 000 personnes, ce chiffre n'incluant pas le personnel des sociétés privées qui travaillent pour l'agence. Mais la France fait tout de même partie du carré des pays qui disposent des meilleurs moyens techniques, en termes de cyber-espionnage, du monde.

Que financent concrètement ces budgets ?

François-Bernard Huyghe: En France, on passe de plus en plus par des interceptions électroniques, tout simplement parce que les personnes surveillées, espions ou figures du grand banditisme, sont comme vous et moi : ils utilisent des smartphones, se connectent à internet et développent leurs liens avec l'étranger. L'argent est consacré à  leur surveillance, à la collecte d'informations, à savoir qui ils sont, ou ils sont, avec qui ils entretiennent des liens.

Quentin Michaud : En ce qui concerne les services français, ce sont surtout les logiciels, le matériel comme des supercalculateurs par exemple qui permettent de trier et de traiter des masses importantes de données. Ces outils permettent aussi de réaliser des interceptions de données qui transitent par des satellites ou des câbles sous-marins. Suite à l'affaire Snowden nous sommes sûrs qu'une partie de cet argent est consacrée à des programmes de surveillance permettant de recueillir des données en grande quantité. De plus, l'argent alloué à ces services les rend capables de déployer des actions ponctuelles à l'étranger de même qualité que les actions lancées en France. Il paraît pourtant difficile d'évaluer l'importance de ces moyens budgétaires puisque en termes d'espionnage, les pays coopèrent et échangent des informations.

Quel bilan en termes d'efficacité peut-on dégager des investissements alloués à l'espionnage et à la surveillance ? Quels résultats ont été obtenus en termes de lutte contre le terrorisme ? Quelles sont les principales réussites et les principaux échecs ? 

François-Bernard Huyghe : La France est un pays mondialement reconnu pour la qualité de ses services de renseignements, elle a arrêté de nombreuses opérations.

Quentin Michaud : C'est un  bilan positif : la France est une des grandes puissances concernant l'espionnage et en particulier l'espionnage électronique. Nous avons des moyens techniques qui permettent d'orienter les positions des politiques : en 2003 la DRM a eu les moyens d'affirmer que Saddam Hussein n'utilisait pas d'armes de destruction massive, la France s'est ainsi différenciée des Etats-Unis qui ont choisi d'intervenir en Irak. Si nous avions ces moyens à l'époque, nous les avons toujours et ils se sont développés. Quant aux résultats positifs ou négatifs, il est difficile d'en parler, la plupart du temps nous ne les connaissons pas tous, certains ont été révélés par les médias, d'autres sont restés secrets. Dans la plupart des cas, les services de renseignements permettent d'évaluer les risques, c'est ce qui leur est demandé. Si la France est intervenue au Mali c'est avec l'appui des services secrets qui ont évalué le risque terroriste et qui ont détruit la menace djihadiste même si le terrorisme n'a pas disparu. "

Comment expliquer les principaux revers ? Manque-t-on de données ou d'outils et de personnel pour les traiter ? Comment l'ennemi s'est-il adapté aux nouvelles technologies de surveillance ?

Quentin Michaud : Les échecs restent majoritairement inconnus. Il apparaît difficile de tirer une vérité générale. Chaque situation a sa propre spécificité. Quant au personnel, des analystes, des personnes capables de décrypter les messages codés, des personnes parlant des dialectes locaux étrangers ont été recrutées pour diversifier le personnel disponible. Seulement, oui, l'ennemi s'adapte. Par exemple lors de l'opération Serval, des terroristes n'ont jamais utilisé de téléphones portables, car ils sont traçables, livrent beaucoup d'informations, les conversations peuvent être écoutées et même les téléphones cryptés peuvent être décryptés. Ils réussissent à se fondre dans la masse soit en n'utilisant aucun téléphone soit en en ayant plusieurs. Ils retirent les batteries quand ils ne s'en servent pas, de cette manière ils ne sont pas localisables. Même chose avec les mails, certains d'entre eux ne les utilisent pas, ils éveilleront l'attention. Ils ont d'autres méthodes, par exemple ils utilisent la même adresse mail et communiquent en enregistrant les brouillons. De cette manière, les services de renseignements détectent plus difficilement les échanges.

Quels choix de réorientation stratégique permettraient une plus grande efficacité à moindre coût ?

Quentin Michaud : Je pense qu'il faut plutôt poser la question dans l'autre sens, c'est-à-dire : est-ce que l'investissement fait aujourd'hui est rentable ? Oui, l'Etat n'est pas dans l'optique de baisser le budget accordé aux services de renseignements, preuve est en est le Livre blanc, qui voit les subventions attribuées aux services augmenter, et d'autres investissements vont être faits. La réflexion porte plutôt sur la rentabilité, or aujourd'hui on peut dire que la légitimité d'entretenir ce budget est acquise.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires