En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 8 heures 20 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 11 heures 35 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 17 heures 27 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 22 heures 50 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 12 heures 22 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 16 heures 34 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 22 heures 22 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 23 heures 7 min
Au bûcher !

Libérale, salariée d’une banque et membre de conseils d’administration : Oui, vraiment, Laurence Boone mérite le goulag

Publié le 15 juin 2014
En choisissant pour conseillère une économiste de banque ayant critiqué la politique économique du gouvernement", François Hollande s'est attiré les foudres d'une partie de la gauche.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En choisissant pour conseillère une économiste de banque ayant critiqué la politique économique du gouvernement", François Hollande s'est attiré les foudres d'une partie de la gauche.

Le mercredi 11 juin, L’Elysée faisait connaître le nom de la remplaçante d’Emmanuel Macron au poste de conseillère aux affaires économiques et financières auprès du Président de la République. Ce sera Laurence Boone, qui prendra ses fonctions au cours de prochaines semaines. 

Laurence Boone a plusieurs défauts : elle a critiqué François Hollande, elle est employée par une banque, elle serait « libérale », et elle est membre du conseil d’administration du groupe Kering. Sa démission à ce poste moins de 24 heures après sa nomination a cependant permis d’éviter le pire à ce sujet.

Car Aussitôt l’annonce faite, les réactions se succèdent :

Mediapart :

« L’indécent chassé-croisé entre Bank of America et le pouvoir socialiste »

Mediapart toujours :

« Hollande est plus ferme avec les cheminots qu'avec la finance »

Le Parti communiste :

« Nominations de Jacques Toubon et Laurence Boone : une mauvaise nouvelle pour la France » : « elles constituent une nouvelle provocation pour toutes celles et ceux qui ne veulent pas laisser notre pays glisser vers le pire. »

De son côté, Le Monde indique : « De la City à l'Elysée, le profil de Laurence Boone irrite la gauche » et déclare « Ainsi, les sénateurs communistes redoutent-ils que l'embauche d'"une économiste forgée du plus beau métal libéral (…) ne traduise aucunement une inflexion à gauche de la politique" du gouvernement. Au PS, certains s'émeuvent de ce choix "symbolique" ».

Laurence Boone est bien accueillie. Son premier forfait aura été de critiquer l’action du gouvernement dans une tribune datée du 26 mai dernier intitulée « Arrêtons le massacre ! » :

« L'absence totale de politique économique, qui va conduire la France dans 3 ans à mettre droite et gauche classiques au 3e rang derrière le FN. Les choix de politique économique sont quasiment inexistants. La déclaration de politique générale de Manuel Valls l'annonçait : c'est un programme qui ne vise ni à soutenir la demande à court terme, ni à élever le potentiel de croissance de long terme. (...) Les réductions de dépenses sont un énième coup de rabot synonyme de non-choix : coup de rabot sur les dépenses, gel des points d'indice des fonctionnaires et gel des prestations. Jusqu'à quand ? Jusqu'à ce que salariés de la fonction publique et bénéficiaires des prestations sociales se révoltent et descendent dans la rue ? Et là, on desserrera la corde, comme vient de le faire le gouvernement sous la pression des députés, pour resserrer deux boulons ailleurs. »

Le crime est odieux : critiquer la politique économique de François Hollande. Il n’est pourtant pas très aisé de trouver un économiste, ne serait-ce que pour quelques lignes, soutenant l’action menée par le Président de la République. L’absence de stratégie économique est suffisamment évidente pour que personne ne puisse se hasarder à un tel soutien. Il aurait été autrement plus inquiétant de voir arriver un admirateur sans faille des « pactes » et des  « chocs » de toute nature. Il n’est évidemment pas nécessaire de rappeler que les chevaliers anti-Boone n’ont pas toujours été dociles vis-à-vis de l’action du chef de l’état.

Mais ce n’est pas tout. Laurence Boone est une banquière. Il paraît même qu’elle travaille dans une banque américaine, « Bank of America » (on peut reprocher au nom de mal cacher l’origine). Et banquière c’est mal, c’est très mal. 

Ce qui sépare Valerie Rabault, députée PS et actuelle rapporteur général du budget à l’assemblée nationale, de Laurence Boone, c’est l’origine. Car Valerie Rabault officiait à la Société générale puis à la BNP, mais ces banques la sont différentes, elles sont bien de chez nous. Elles pratiquent une finance « vivre ensemble » guidée par un sens de l’intérêt général insufflé par une direction issue de l’inspection générale des finances. Le top du top en matière de la finance « sympa » proche « des vrais gens ». A l’inverse, Bank of America, c’est méchant. Laurence Boone est l’ennemie du peuple, cela ne fait aucun doute. Un membre du PS qui vient de la finance, c’est de la compétence. Par contre, être « libérale » et sortir d’une banque, cela provoque le dégout.

Car oui, il faut bien l’admettre, Laurence Boone est « forgée du plus beau métal libéral », c’est le Parti communiste qui le dit.  Elle rédige des tribunes pour le journal L’opinion, d’obédience libérale lui aussi. Si le mot suffit à discréditer la nouvelle conseillère de François Hollande auprès de la « vraie » gauche, il n’est pas suffisant pour se faire une idée de sa vision économique.

Libérale type « ordolibéral » à l’Allemande prônant l’austérité et rien d’autre ? Ou libérale type monétariste à l’anglo-saxonne, adepte de la relance monétaire ? C’est ici que le bât blesse un peu. Il n’est pas aisé de se faire une idée précise sur cette question. Car Laurence Boone a pu aussi bien défendre les politiques d’austérité que critiquer la non-action de la BCE durant la crise. Dans sa dernière tribune publiée la veille de sa nomination, l’économiste indique notamment « La BCE ne combat pas la déflation ». « La baisse de l’inflation risque de se poursuivre et les risques de déflation continuent d’augmenter. ». 

La bonne nouvelle est que Laurence Bonne devrait apporter une expertise monétaire qui fait cruellement défaut au Président. Le vide absolu des déclarations relatives à ce sujet au cours des deux dernières années en atteste. Il reste à déterminer la voie que Laurence Boone souhaitera prendre. Reste aussi à savoir si François Hollande est capable d’écouter.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fredja
- 16/06/2014 - 16:06
Cela ne changera rien
car de toutes façons, Normal Premier n'écoute rien de ce qu'on lui dit, et n'en fait qu'à sa tête. Il va surement proposer à sa nouvelle conseillère de faire un tour rue du Cirque, dans le seul domaine où il a de la suite dans les idées...
jmpbea
- 15/06/2014 - 20:43
Cela fait trois ans que la cour des Comptes lui explique quoi
Faire......mais le Bouffi est pris dans l'étau de ses précédents électeurs qui veulent toujours bouffer du capitaliste.....il va être très intéressant de voir si elle lui apprendra à parler ou AUSSI à agir ( ce qui semble bien improbable ) dans tous les ca, il amorce là un grand écart qui devrait l'empêcher de baiser tellement ça va lui briser les roustons....
zouk
- 15/06/2014 - 12:54
Laurence BOONE
Elle est accueillie comme il fallait s'y attendre dans une France profondément polluée de gauchisme jamais digéré. Mais elle reste le seul espoir d'un vrai changement dans la politique économique.
Si seulement elle parvenait à faire comprendre à Fr. Hollande combien Montebourg est un handicap! et même une malédiction.