En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Dormir en avion n'est pas toujours une partie de plaisir
ZZZzzz
8 astuces pour réussir à dormir en avion (surtout si vous êtes en classe éco)
Publié le 11 juin 2014
Bien dormir en avion, ce n’est pas évident. Si vous n’arrivez pas à fermer l’œil en altitude, il existe des solutions simples pour améliorer vos chances de glisser dans les bras de Morphée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien dormir en avion, ce n’est pas évident. Si vous n’arrivez pas à fermer l’œil en altitude, il existe des solutions simples pour améliorer vos chances de glisser dans les bras de Morphée.

12, 13, 14, ou 15 heures de voyage, c’est long. Surtout quand vous n’arrivez pas à fermer l’oeil et que vous anticipez la fatigue due au décalage horaire. Heureusement, ce n’est pas une fatalité. Voici quelques conseils pour vaincre l’inconfort des avions et enfin fermer les yeux, même à 10 000 mètres d’altitude.

1. Choisissez bien votre coté de l’avion

Coté literie, on a tous un coté de prédilection. Si, si. Inconsciemment ou non, vous dormez plus souvent d’un coté du matelas que de l’autre, c’est comme ça. Et c’est un indice précieux pour améliorer votre sommeil dans un avion. D’emblée, si vous voyagez de nuit, préférez un siège coté hublot. Ensuite, si vous dormez sur le coté droit du matelas chez vous, optez pour siège du côté droit de l’appareil, c'est aussi simple que ça.

2. Choisissez bien votre siège

Pour bien dormir, la base, c’est quand même d’avoir un bon siège. Or, tous ne se valent et vous le savez. Dans un avion, certains sont largement plus confortables que d’autres. Oui, mais lesquels ? Comme vous ne pouvez pas connaitre la configuration des avions, sachez que seatguru.com le fait pour vous. Renseignez votre vol et il vous indique en vert les sièges confortables et en rouge les sièges à éviter. Vous ne voyagerez plus sans le consulter.

3. Habillez vous confortablement

Fuyez les jeans trop serrés ou les tailleurs inconfortables. Pour bien dormir, vous devez être à l’aise (ce dernier point ne vous autorise pas à venir à l’aéroport en pyjama, car ça s’est vu). Pas la peine de prévoir de quoi vous changer en vol : enfilez simplement votre tenue sous un pull ou un blouson qu’il ne vous restera qu’à enlever pour glisser dans les bras de Morphée. Évitez de superposer les couches : la chaleur n’est pas bonne pour le sommeil (et les avions sont généralement très bien chauffés).

4. Prévoyez un coussin

D’accord, les coussins de cou, ceux en forme de "U", sont affreux, tout le monde s’accorde à le dire. Et pourtant, ils sont utiles. L’astuce pour bien dormir avec consiste non pas à le mettre derrière votre cou, mais à l’envers, de telle sorte qu’il empêchera votre tête de tomber en avant, ce qui en général vous réveille.

5. Sur-élevez vos jambes

Cela active la circulation du sang et vous aidera à mieux dormir, sans avoir la désagréable impression d’avoir du plomb sous les genoux. Pour ce faire, utilisez soi votre bagage à main ou votre sac à main que vous avez pris en cabine, soit roulez la couverture que l’on vous prête, parfois, et glissez là sous les genoux.

6. Créez-vous une ambiance sereine

Et pour cela, rien de mieux que de vaporiser légèrement votre coussin avec de l’huile essentielle de lavande. L’effet bénéfique de l’odeur est double. D’une part, celle-ci va vous aider à vous relaxez et d’autre part, elle permettra de vous isoler olfactivement si votre voisin a le malheur de choisir les sardines sauce au bleu comme repas.

7. Faites-vous une cale pour le dos

Cela vaut surtout si vous êtes grand et que vous redoutez de passer des heures dans un espace confiné, les genoux sous le menton. A Business Insider, Steve qui flirte avec les deux mètres, explique qu’il s’est fabriqué, avec un oreiller, une petite cale qu’il met derrière son dos de tel sorte que ses fesses sont au bord du fauteuil et que ses jambes glisse sous le siège avant. Certes sa tête dépasse un peu plus que celle des autres passagers, mais ce dernier explique qu’il ne souffre plus en voyage avec ça.

8. Achetez un masque de nuit (et des boules quiès)

On dort mieux quand il fait noir, c’est un fait ; votre corps sécrète plus facilement de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Prenez avec vous un masque de nuit et à vous les heures de sommeil. Pour celles et ceux qui ne sont pas fan de l’objet, une casquette ou un béret feront parfaitement le travail. Prenez également des boules quiès (les écouteurs de votre téléphone peuvent aussi faire l’affaire) pour vous isoler du bruit ambiant. Là encore, vous dormirez mieux avec quelques décibels de moins dans les oreilles. Dernière chose : fuyez l’alcool comme la peste. Si vous dormez mal après avoir bu sur terre, il n’y a pas de raison que ce soit mieux en l’air.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 11/06/2014 - 15:19
Et surtout, bien choisir sa compagnie !
8 à 9H de vol s'est surtout long au retour ! Mais, bien que j'ai "maudit" Air France très longtemps (du temps où AF était la SNCF des airs!) je dois reconnaitre que depuis au moins 3 ans je trouve confort, prestations, en classe éco, qui permettent de "bien dormir" après 1 ou 2 coupes de champagne ! Quant au masque de buit il est fourni avec les écouteurs et couvertures !
Le gorille
- 11/06/2014 - 09:14
Ouf ! pas besoin !
Aucun de ces conseils n'est utile. Et puis pourquoi acheter des choses? Cela grève la capacité d'emport en cabine... ...
En pratique, on dort. Peut-être pas comme chez soi. Mais on dort.