En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

07.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 8 min 31 sec
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 32 min 49 sec
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 55 min 27 sec
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 2 heures 24 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 16 heures 42 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 18 heures 46 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 19 heures 43 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 21 heures 26 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 22 heures 43 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 23 min 40 sec
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 43 min 41 sec
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 59 min 24 sec
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 1 heure 37 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 17 heures 29 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 19 heures 18 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 21 heures 4 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 21 heures 40 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 23 heures 27 min
© Reuters
Dormir en avion n'est pas toujours une partie de plaisir
© Reuters
Dormir en avion n'est pas toujours une partie de plaisir
ZZZzzz

8 astuces pour réussir à dormir en avion (surtout si vous êtes en classe éco)

Publié le 11 juin 2014
Bien dormir en avion, ce n’est pas évident. Si vous n’arrivez pas à fermer l’œil en altitude, il existe des solutions simples pour améliorer vos chances de glisser dans les bras de Morphée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien dormir en avion, ce n’est pas évident. Si vous n’arrivez pas à fermer l’œil en altitude, il existe des solutions simples pour améliorer vos chances de glisser dans les bras de Morphée.

12, 13, 14, ou 15 heures de voyage, c’est long. Surtout quand vous n’arrivez pas à fermer l’oeil et que vous anticipez la fatigue due au décalage horaire. Heureusement, ce n’est pas une fatalité. Voici quelques conseils pour vaincre l’inconfort des avions et enfin fermer les yeux, même à 10 000 mètres d’altitude.

1. Choisissez bien votre coté de l’avion

Coté literie, on a tous un coté de prédilection. Si, si. Inconsciemment ou non, vous dormez plus souvent d’un coté du matelas que de l’autre, c’est comme ça. Et c’est un indice précieux pour améliorer votre sommeil dans un avion. D’emblée, si vous voyagez de nuit, préférez un siège coté hublot. Ensuite, si vous dormez sur le coté droit du matelas chez vous, optez pour siège du côté droit de l’appareil, c'est aussi simple que ça.

2. Choisissez bien votre siège

Pour bien dormir, la base, c’est quand même d’avoir un bon siège. Or, tous ne se valent et vous le savez. Dans un avion, certains sont largement plus confortables que d’autres. Oui, mais lesquels ? Comme vous ne pouvez pas connaitre la configuration des avions, sachez que seatguru.com le fait pour vous. Renseignez votre vol et il vous indique en vert les sièges confortables et en rouge les sièges à éviter. Vous ne voyagerez plus sans le consulter.

3. Habillez vous confortablement

Fuyez les jeans trop serrés ou les tailleurs inconfortables. Pour bien dormir, vous devez être à l’aise (ce dernier point ne vous autorise pas à venir à l’aéroport en pyjama, car ça s’est vu). Pas la peine de prévoir de quoi vous changer en vol : enfilez simplement votre tenue sous un pull ou un blouson qu’il ne vous restera qu’à enlever pour glisser dans les bras de Morphée. Évitez de superposer les couches : la chaleur n’est pas bonne pour le sommeil (et les avions sont généralement très bien chauffés).

4. Prévoyez un coussin

D’accord, les coussins de cou, ceux en forme de "U", sont affreux, tout le monde s’accorde à le dire. Et pourtant, ils sont utiles. L’astuce pour bien dormir avec consiste non pas à le mettre derrière votre cou, mais à l’envers, de telle sorte qu’il empêchera votre tête de tomber en avant, ce qui en général vous réveille.

5. Sur-élevez vos jambes

Cela active la circulation du sang et vous aidera à mieux dormir, sans avoir la désagréable impression d’avoir du plomb sous les genoux. Pour ce faire, utilisez soi votre bagage à main ou votre sac à main que vous avez pris en cabine, soit roulez la couverture que l’on vous prête, parfois, et glissez là sous les genoux.

6. Créez-vous une ambiance sereine

Et pour cela, rien de mieux que de vaporiser légèrement votre coussin avec de l’huile essentielle de lavande. L’effet bénéfique de l’odeur est double. D’une part, celle-ci va vous aider à vous relaxez et d’autre part, elle permettra de vous isoler olfactivement si votre voisin a le malheur de choisir les sardines sauce au bleu comme repas.

7. Faites-vous une cale pour le dos

Cela vaut surtout si vous êtes grand et que vous redoutez de passer des heures dans un espace confiné, les genoux sous le menton. A Business Insider, Steve qui flirte avec les deux mètres, explique qu’il s’est fabriqué, avec un oreiller, une petite cale qu’il met derrière son dos de tel sorte que ses fesses sont au bord du fauteuil et que ses jambes glisse sous le siège avant. Certes sa tête dépasse un peu plus que celle des autres passagers, mais ce dernier explique qu’il ne souffre plus en voyage avec ça.

8. Achetez un masque de nuit (et des boules quiès)

On dort mieux quand il fait noir, c’est un fait ; votre corps sécrète plus facilement de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Prenez avec vous un masque de nuit et à vous les heures de sommeil. Pour celles et ceux qui ne sont pas fan de l’objet, une casquette ou un béret feront parfaitement le travail. Prenez également des boules quiès (les écouteurs de votre téléphone peuvent aussi faire l’affaire) pour vous isoler du bruit ambiant. Là encore, vous dormirez mieux avec quelques décibels de moins dans les oreilles. Dernière chose : fuyez l’alcool comme la peste. Si vous dormez mal après avoir bu sur terre, il n’y a pas de raison que ce soit mieux en l’air.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 11/06/2014 - 15:19
Et surtout, bien choisir sa compagnie !
8 à 9H de vol s'est surtout long au retour ! Mais, bien que j'ai "maudit" Air France très longtemps (du temps où AF était la SNCF des airs!) je dois reconnaitre que depuis au moins 3 ans je trouve confort, prestations, en classe éco, qui permettent de "bien dormir" après 1 ou 2 coupes de champagne ! Quant au masque de buit il est fourni avec les écouteurs et couvertures !