En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 heure 17 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 1 heure 50 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 6 heures 49 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 1 heure 36 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 2 heures 37 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 3 heures 48 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 5 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 7 heures 36 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 18 heures 30 min
Geindra bien qui geindra le dernier

Chantage au pacte de responsabilité : pourquoi Bruno Le Roux a deux fois tort

Publié le 05 juin 2014
Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a estimé que les déclarations du numéro deux du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, qui a qualifié entre autres de "supercherie complète" la baisse de la fiscalité des entreprises en 2015, pouvaient "remettre en cause le pacte de responsabilité".
Benoît de Valicourt s’inscrit dans la tradition du verbe et de l'image. Il travaille sur le sens des mots et y associe l'image réelle ou virtuelle qui les illustre. Il accompagne les acteurs du monde économique et politique en travaillant leur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît de Valicourt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît de Valicourt s’inscrit dans la tradition du verbe et de l'image. Il travaille sur le sens des mots et y associe l'image réelle ou virtuelle qui les illustre. Il accompagne les acteurs du monde économique et politique en travaillant leur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a estimé que les déclarations du numéro deux du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, qui a qualifié entre autres de "supercherie complète" la baisse de la fiscalité des entreprises en 2015, pouvaient "remettre en cause le pacte de responsabilité".

Bruno Le Roux, le patron des députés socialistes en s’en prenant violemment au Medef sort de son rôle de parlementaire et surtout fait montre d’une arrogance inouïe à l’égard des patrons français qui sont aujourd’hui les seuls à pouvoir créer de l’emploi.

Quand Bruno Le Roux s’insurge contre la menace de Geoffroy Roux de Bézieux, c’est la réponse du berger à la bergère puisque le Vice-président du Medef a lui-même voulu intimider le gouvernement dans les colonnes du Figaro en envisageant de ne plus soutenir le pacte de responsabilité si les entreprises continuaient à subir à un harcèlement fiscal.

A lire également sur le même sujet :

>>>>> Pourquoi il est temps pour les patrons de cesser de soutenir le Pacte de responsabilité

>>>>> Fiscalité, subventions, baisses de charges… Le bilan de ce que les entreprises ont obtenu depuis l’arrivée de François Hollande à l’Élysée (partie 1)

Sans doute les propos de Monsieur Roux de Bézieux sont maladroits mais il est un fait, l’entreprise n’est pas la vache à lait de la République et on ne saurait trop rappeler la fameuse citation de W. Churchill : "On considère le chef d’entreprise comme un homme à abattre, ou une vache à traire. Peu voient en lui le cheval qui tire le char". Aujourd’hui, l’Etat n’a plus les moyens d’embaucher, ou à la marge, seul le privé peut assurer la création d’emplois qui justifie à elle seule le pacte de responsabilité. Monsieur Le Roux le sait et c’est pour cela qu’il est hargneux, il ne geint pas, il éructe, il vocifère, oubliant son statut d’élu de la République, représentant du peuple français. Mais sans soute Monsieur Le Roux confond Assemblée nationale et Convention !

Quel est le crédit de ce député, certes patron des parlementaires socialistes, mais qui représente une toute petite partie de la population française ? Il est le représentant d’une élite oligarchique qui laisse les citoyens indifférents au point de se tourner vers le Front national car ne l’oublions pas, les électeurs de Marine Le Pen sont avant tout des déçus du socialisme et du communisme.

Le camarade Le Roux dans sa diatribe contre le Medef veut être le porte-parole des millions d’ouvriers français qui sans aucun doute vivent des moments difficiles dans une économie malmenée par un manque de pragmatisme évident, mais il ne peut pas comprendre la France "d’en bas" en faisant partie des 1% de la population les mieux rémunérés grâce à la générosité du peuple ! Tous les patrons de France qui se lèvent le matin en ayant comme seul objectif de pouvoir payer leurs salariés n’appartiennent pas à ces 1% des Français les mieux payés dont Bruno Le Roux et ses collègues oublient de dire qu’ils en sont !

Et si, Monsieur Le Roux, les Français vous disaient qu’il y en a marre de vous entendre geindre contre le patronat, qu’il y en a marre de vous entendre donner des leçons de moral et de bonne conduite, qu’il y en a marre de vous voir vous engraisser aux frais de la République, qu’il y en a marre de constater que vous n’êtes pas à la hauteur des enjeux de la France ?

Monsieur Bruno Le Roux, sans doute êtes-vous un bon président des animations sportives et culturelles populaires œuvrant pour l’égalité, la liberté, la fraternité, la participation de tous, la justice sociale et la laïcité, mais le monde a changé, les démocraties populaires n’existent plus, l’économie planifiée a été balayée et le cartel des gauches est une utopie du passé. Rejoignez-le monde moderne, celui de la compétitivité, de la mondialisation, de l’entrepreneuriat et vous verrez vos dogmes s’envoler comme nous avons vu voler très bas votre chantage indigne d’un député.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 06/06/2014 - 08:58
LE PACTE D'IRRESPONSABILITE
Avec Monsieur Le Roux, chauffeur-livreur de la doxa socialiste, aucune discussion n'est possible. Il suffit de l'écouter deux minutes pour ne pas perdre davantage son temps et passer outre.

Sur le fond et pour l'instant présent, ni l'opposition, ni les électeurs ni la Cour des Comptes, ni la Commission de Bruxelles n'ont encore compris en quoi consistaient exactement les économies du pacte de responsabilité et pire encore la Cour des comptes, flairant l'arnaque, a commencé à ouvrir un procès en insincérité sur les prévisions utopiques d'un Gouvernement aux abois.

Dormez tranquilles, parasites en tous genres de la dépense publique, la réduction du déficit de l'Etat à 3% du PIB, ce n'est pas pour demain…Et quant aux entreprises, quel délice de pouvoir les pourfendre entre gens qui n'y connaissent rien, qui n'y ont jamais mis les pieds et dont certains ne sont jamais parvenus à e défaire du trotskisme de leur adolescence!

De toute manière, ce n'est pas grave: dans la majorité parlementaire et au pouvoir, tout le monde est assuré du lendemain immédiat et personne n'est jamais responsable.
Gilly
- 05/06/2014 - 19:44
Monsieur de Valicourt
Bravo pour ce coup de g..... que les entrepreneurs et une majorité de Français aimeraient adresser directement aux socialistes.
Un conseil : ne demandez pas à Le Roux de changer de dogmes. Il n'en a qu'un : durer encore et encore sur les bancs de l'Assemblée et rue de Solférino aux frais du contribuable, squattant les plateaux télé avec la plus parfaite mauvaise foi.