En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 4 heures 13 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 4 heures 51 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 7 heures 34 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 12 heures 31 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 4 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 6 heures 35 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 9 heures 29 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 12 heures 13 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 12 heures 42 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 13 heures 34 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 13 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Schiste ou pas schiste

Boom du gaz de schiste ou non, nous n’en avons pas fini avec le pétrole du Moyen-Orient

Publié le 05 juin 2014
Les ressources en pétrole et gaz de schiste présentes dans le sol américain devraient fortement diminuer d'ici une dizaine d'années. C'est du moins ce que prédit un rapport de l'Agence Internationale de l'Energie. Problème : les États-Unis misent leur indépendance énergétique sur ces quelques ressources depuis plusieurs années maintenant et devront alors se tourner vers les pays du Golfe Persique pour assurer leur approvisionnement en pétrole.
Jean-Pierre Favennec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les ressources en pétrole et gaz de schiste présentes dans le sol américain devraient fortement diminuer d'ici une dizaine d'années. C'est du moins ce que prédit un rapport de l'Agence Internationale de l'Energie. Problème : les États-Unis misent leur indépendance énergétique sur ces quelques ressources depuis plusieurs années maintenant et devront alors se tourner vers les pays du Golfe Persique pour assurer leur approvisionnement en pétrole.

Atlantico : Selon un rapport publié par l'Agence International de l'Energie, l'indépendance énergétique de pétrole et de gaz de schiste des Etats-Unis pourrait ne durer qu'une décennie encore. Ils devraient alors se tourner vers  les pays du Moyen-Orient afin de combler leur déficit. Cela représente-t-il une occasion pour les pays du Golfe de faire leur come back sur ce marché ?

Jean-Pierre Favennec : Le Moyen Orient dispose de 50 % des réserves de pétrole et de plus de 60 % des réserves de pétrole conventionnel. La production du Moyen Orient représente plus de 30 % de la production mondiale, un chiffre à peu près stable au cours des dernières années. Le Moyen Orient est donc incontournable pour le pétrole et également pour le gaz puisque l'Iran et le Qatar sont, avec la Russie, les trois plus grands pays pour les réserves de gaz.

La production de gaz et de pétrole a fortement augmenté aux Etats Unis récemment grâce au développement des gaz de schistes et des LTO (Light Tight Oil - nom donné aux pétroles de schistes). La durée de vie de chaque puits d'hydrocarbures est relativement courte mais l'intensité des forages est telle qu'il est difficile de se prononcer sur l'avenir des productions d'hydrocarbures non conventionnels aux Etats Unis.

En tout état de cause les pays du Moyen Orient sont depuis 70 ans des acteurs majeurs du secteur des hydrocarbures. La demande est telle en Asie que le rôle fondamental de ces pays demeure et demeurera.

Les pays du Golfe persique seront-ils prêts en termes de ressources et de politique à signer de nouveaux contrats avec les Etats-Unis ?

Le lien historique forgé entre les Etats Unis et l'Arabie Saoudite lors de la rencontre entre le roi Ibn Saoud et le président Franklin Roosevelt en février 1944 (protection américaine contre approvisionnement du marché par l'Arabie Saoudite) s'est distendu avec les événements du 11 septembre 2001 et le développement de la production aux Etats Unis. Mais rien n'empêche les compagnies américaines de rester très présentes aux Etats Unis, de manière directe au Qatar par exemple avec la participation de compagnies US aux compagnies de GNL mais également par la fourniture de services. Rien n'empêchera non plus l'Iran, si les conditions sont favorables, de passer des contrats avec les sociétés américaines.

Toujours selon ce rapport, les pays du Moyen Orient exportateurs de pétrole n'investiraient que très peu dans le pétrole, ce qui pourrait mener à un déséquilibre quant à l'offre et la demande. Comment expliquer cette situation ? Pourquoi le Moyen Orient n'investit plus dans le pétrole ?

Les coûts de production du pétrole au Moyen Orient étant plus faibles que dans de nombreuses zones, les investissements nécessaires sont plus faibles. Les pays du Golfe jouent également un rôle d'ajustement de la production aux besoins et n'ont pas de raison de mettre en place des capacités nouvelles qui seraient excédentaires et pèseraient sur les prix. Mais il est clair que les pays du Golfe cherchent à correctement approvisionner le marché et les capacités vont s'accroître en Irak et probablement en Iran si la situation politique s'y prête.

A quelles conséquences peut-on s'attendre sur le marché mondial de l'énergie ?

Les pays du Golfe ont à de nombreuses reprises affirmé leur volonté d'approvisionner correctement le marché. Il semble peu probable que cette politique change à l'avenir. A moyen terme on peut cependant s'interroger sur l'équilibre entre une production qui ne peut croître indéfiniment et une demande potentielle très forte en particulier en Asie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires