En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
François Fillon veut rétablir les comptes publics.
Grand inventaire
Concurrents ou complémentaires ? Inventaire des propositions politiques concrètes faites par les poids lourds UMP depuis la défaite Sarkozy
Publié le 28 mai 2014
Le sort de l'UMP n'a jamais été aussi incertain que depuis que l'affaire Bygmalion a éclaté. Toute la question est maintenant de savoir lequel des ténors du parti saura imposer sa vision de la droite.
Jean Petaux est docteur habilité à diriger des recherches en science politique, ingénieur de recherche, politologue à Sciences Po Bordeaux, grande école dont il est depuis 27 ans le directeur de la Communication et des Relations extérieures. Auteur d...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux est docteur habilité à diriger des recherches en science politique, ingénieur de recherche, politologue à Sciences Po Bordeaux, grande école dont il est depuis 27 ans le directeur de la Communication et des Relations extérieures. Auteur d...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le sort de l'UMP n'a jamais été aussi incertain que depuis que l'affaire Bygmalion a éclaté. Toute la question est maintenant de savoir lequel des ténors du parti saura imposer sa vision de la droite.

Précaution de principe : cet exercice est forcément réducteur et simplificateur. L’auteur revendique ici sa libre perception des positions des uns et des autres et la subjectivité consubstantielle à cette présentation. Les acteurs ne se reconnaitront sans doute que très partiellement dans l’objectivation de leur projet politique, de la même manière qu’il est rare qu’un portrait crayonné par un physionomiste convienne sans réserve au modèle lui-même…

Jean-François Copé

  • Jusqu’au 27 mai 2014 : s’efforçait de jouer son rôle de président (faible) du premier parti d’opposition, sans parvenir à autre chose qu’à donner l’impression de courir après les thèmes et les idées du Front national.
  • Partisan de l’orthodoxie financière donnant parfois l’impression de surajouter aux mesures de rigueur présentées par l’actuel gouvernement pour ne pas apparaître, là aussi, comme "en panne" ou "suiviste".
  • Soucieux de donner le sentiment de protéger Nicolas Sarkozy tout en ne s’interdisant pas un "droit d’inventaire" jamais conduit à son terme par crainte, sans doute, de représailles futures du "fantôme de l’Elysée"

François Fillon

  • Renforcer la rigueur pour rétablir, y compris par une grave cure d’austérité, les comptes publics dans le cadre des normes européennes.
  • Allonger le temps de travail et la durée des cotisations pour redresser les comptes des retraites.
  • Abroger totalement la loi sur les 35 heures.
  • Elaborer un projet politique en rupture avec ce qui est fait depuis 20 ans.
  • Réviser la politique d’immigration afin de ne pas donner du "grain à moudre" au FN.
  • Pas de remise en cause de la loi sur le "Mariage pour tous".
  • Pas de renforcement de la coopération européenne.
  • Favorable aux primaires pour désigner le candidat de l’UMP à l’automne 2016.

 

Alain Juppé

  • Retrouver la configuration politique mise en place à la création de l’UMP en 2002 : un grand parti regroupant toutes les composantes allant du centre-droit à la droite républicaine (en 2002 : RPR + UDF).
  • Refuser toute forme de compromis avec le Front national, y compris dans le domaine des idées et des thématiques développées par l’extrême-droite.
  • Pas de remise en cause de la loi sur le "Mariage pour tous".
  • Promouvoir une Europe fédérale avec un renforcement du couple "franco-allemand".
  • Favorable aux primaires pour désigner le candidat UMP au printemps 2016.

 

Laurent Wauquiez

  • Aucun thème et sujet n’est tabou : "Le FN pose de bonnes questions mais apporte de mauvaises réponses" : il ne faut donc pas hésiter à reprendre les problèmes mis à l’agenda par le FN. Les ignorer c’est risquer de les voir revenir plus vite et plus fort.
  • Très "eurocritique" et tenant d’une ligne plutôt traditionnelle chez les gaullistes : "L’Europe des nations".

Henri Guaino

  • Souverainiste nostalgique de Philippe Seguin, mais tendance sarkophile voire sarkoïdolâtre.
  • Refus d’un quelconque rapprochement avec le FN mais soucieux de traiter au fond la question de l’identité culturelle française.
  • Fibre très ancienne qui remonte parfois des profondeurs du "Ça" guainoïste "la question sociale est indissociable de la pensée politique gaulliste".
  • Partisan d’un abrogation de  la loi sur le "Mariage pour tous".

 

Bruno Lemaire

  • Très europhile et fortement merkelo-compatible.
  • Met l’accent sur la nécessaire réforme de la "classe politique" (en particulier quant aux "origines" des acteurs politiques : exemple : lutte contre les fonctionnaires qui font de la politique en les obligeant à démissionner de la Fonction publique en cas d’élection).
  • Envisage raisonnablement de se rallier à Alain Juppé si celui-ci se présente aux primaires de 2016, se réservant sans doute pour le "coup suivant" : les présidentielles de 2022.
  • Pas de remise en cause de la loi sur "Mariage pour tous".

 

Xavier Bertrand

  • S’efforce patiemment de tisser sa toile dans les cercles périphériques à l’UMP.
  • Sensibilité "sociale" marquée (liée à ses responsabilités ministérielles depuis 2002).
  • Plutôt adepte de la stratégie du "sommeil vigilant" actuellement.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
04.
Petits scénarios alternatifs pour la fin du quinquennat Macron
05.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
06.
LR : le difficile avenir de la droite française
07.
Le conflit Huawei peut-il mener les Etats-Unis vers la récession
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
05.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
06.
Mais que ferait l’UE face à une répétition de la grande crise 2008 ? Le sujet étrangement absent de la campagne des Européennes
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires