En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

02.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

03.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

06.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

07.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 34 min 44 sec
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 2 heures 3 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 15 heures 31 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 17 heures 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 18 heures 19 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 20 heures 55 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 21 heures 59 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 1 heure 19 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles pourrait s’exposer Emmanuel Macron

il y a 1 heure 32 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 2 heures 3 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 16 heures 9 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 17 heures 47 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 20 heures 13 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 1 jour 26 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Déferlante bleu marine

Tsunami FN : analyse des résultats des européennes

Publié le 26 mai 2014
Les sondages à la sortie des urnes font état d'une large percée du FN, suivi de l'UMP puis du PS, tous deux grands perdants de ces élections européennes 2014.
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sondages à la sortie des urnes font état d'une large percée du FN, suivi de l'UMP puis du PS, tous deux grands perdants de ces élections européennes 2014.

Atlantico : Les sondages à la sortie des urnes permettent-ils de dire si le FN a réussi sa percée tant annoncée aux élections européennes ?

Yves-Marie Cann : Les différents éléments dont nous disposons confirment la poussée du Front National et son arrivée en tête lors de ces élections, avec 25 % de votes, au détriment des principaux partis de gouvernement que sont le Parti socialiste et l’UMP. C’est une victoire pour le FN, qui atteint pour la première fois un score supérieur à 20 % des suffrages exprimés dans le cadre d’une élection nationale, à ceci près qu’il ne progresse pas en nombre de voix, mais en suffrages exprimés.

Qu’en est-il du PS et de l’UMP ? Ce dernier a donc échoué à jouer son rôle d’opposition ?

L’UMP vient en deuxième avec une estimation de 20,6 %, et le Parti socialiste, 14,1 %. C’est un échec pour l’UMP, qui ne parvient pas à incarner la principale force d’opposition au gouvernement de Manuel Valls et à la présidence de François Hollande.

Le PS, lui, pâtit d’une certaine usure liée à l’exercice du pouvoir, et de la défiance et du mécontentement suscités par sa politique actuelle. Les nombreux efforts demandés aux Français, et l’absence de résultats sur le front économique et social (un chômage qui ne baisse pas, un pouvoir d’achat qui stagne voire baisse sous l’effet de l’absence de croissance et de la pression fiscale grandissante) expliquent cela.

Au vu de ces résultats, quels messages les Français ont-ils voulu faire passer ? 

Les messages sont de deux ordres. L’un va au gouvernement en place : les électeurs sont déçus, insatisfaits, voire mécontents à l’égard de la politique menée et de l’absence de résultats. L'autre est plus global, il va aux forces politiques traditionnelles que l’on peut qualifier de modérées. Il est tout de même inédit pour ces dernières de se retrouver devancées lors d’élections nationales par le FN. Ces résultats traduisent une forte poussée de "l’eurocritique" en France, et constituent une invitation  envoyée à la classe dirigeante à prendre davantage en compte les attentes des Français en matière de protection face à la mondialisation et ses travers, et de contrôle de l’immigration illégale aux frontières de l’Europe. Ils attendent donc des réponses, des actes, et surtout des résultats.

Le taux de participation en France (42 %) aux élections européennes dépasse de  près de deux points celui de 2009 (40,6 %), mettant fin à une courbe constamment descendante. A quoi ce rebond est-il dû ? Etait-on arrivé en 2009 à un seuil de désintérêt qui ne pouvait plus être davantage reculé ?

On observe effectivement un rebond en termes de participation, qui est toutefois très limité. Les élections européennes continuent de passionner modérément les Français, et même avec cette légère amélioration, elles restent celles qui mobilisent le moins, avec tout de même près de six Français sur dix qui ont décidé de ne pas aller voter ce dimanche 25 mai.

Comparé à 2009 il est vrai qu’on observe un léger sursaut de participation, qui est selon moi à mettre sur le compte de la dramatisation à laquelle se sont livrés les différents chefs de file ces derniers jours. Tout l’enjeu est de savoir si ce sursaut vise à faire barrage au Front National, ce qui signifierait qu’il bénéficie aux partis de gouvernement, ou s’il s’agit d’un vote utile en faveur du Front National. Les résultats officiels du ministère de l’Intérieur qui seront délivrés à 23h permettront de faire la part des choses.

On ne peut pas parler de seuil de désintérêt atteint en 2009, d’autant plus qu’il semblerait que ce sursaut de mobilisation soit du seul ressort de la métropole. Les chiffres de l’outre-mer laissent à penser que là-bas, la participation est moins importante qu’en 2009 (21,6 %).

Il s’agirait donc d’un rejet de l'ensemble de la classe politique ? 

Je ne m’avancerai pas à parler d’un rejet, mais en tout cas d’un message très fort des Français, qui veulent une prise en compte de leurs attentes de la part de leurs élus. L’absence de résultats contribue en effet à continuellement décrédibiliser la classe politique dirigeante. Cela met en évidence la nécessité d’une prise de conscience de la part de l’opposition comme de la majorité.

Faut-il voir dans cette abstention combinée avec la percée du FN une sanction de l'incapacité européenne à répondre à la crise ? 

En effet, c’est l’illustration de l’éloignement ressenti entre les institutions européennes et les citoyens, doublé avec le sentiment très fort que l’UE n’assume pas son rôle protecteur  des habitants, des salariés et des entreprise de l’Europe, et qu’au contraire elle est plus le cheval de Troie de la mondialisation qui met à mal l’industrie.

Est-ce un réel désamour de l'Europe, ou un rejet de l’Union telle qu'elle est conçue aujourd'hui ?

Il ne s’agit pas d’un rejet de l’UE sur le principe, les Français restent majoritairement convaincus que l’union fait la force face à la mondialisation et aux autres grandes forces économiques de ce monde. Ce qu'ils contestent, ce sont les modalités de réalisation et de mise en œuvre du projet européen, qui de leur point de vue cède beaucoup trop aux sirènes du libéralisme et de la finance. Ils veulent d’avantage de régulation et de protection, et c’est aussi ce message qu’ils envoient à travers leur vote.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/05/2014 - 19:16
@Benvoyonstoujoursrien Le FN ne fera que concrétiser
une situation qui existe déja, en privatisant les banques. Car les accords de bale III sont des contraintes de banque privatisées.
à la différence près que ces banques empruntent à 1% à la BCE et créditent à 4%...
Le reste de l'argent Européen va dans la poche des financiers et permet que des organismes comme la Poste trouve plus rentable d'être une banque que de se consacrer a ses clients postaux...aberrant!
cette aberration doit cesser, et le FN nationalisera les
Benvoyons
- 26/05/2014 - 16:52
vangog - 26/05/2014 - 13:00 Vent Gogue mais ton sbire est du
même acabit que les autres puisqu'il est un adepte des Nationalisations comme en 1981 et qu'il a fait le programme avec la retraite à 60 ans, l'inflation du Franc, la dévaluation du Franc comme tout bon Fonctionnaire. Mais le FN est contre la loi pour interdire qu'un Fonctionnaire puisse être un élu comme en UK votre référence pour la France.
Maintenant programme FN pour l'ENA école nationale d'administration elle sera remplacée par l' ANE du FN.
Bon séjour Gogue
vangog
- 26/05/2014 - 13:00
@benvoyonsrien le FN a aussi un programme pour l'ENA...
il veur en faire une école de formation de serviteurs de la République, alors que cette école est devenue une école de pensée unique et technocratique sous les gouvernements UMPS.
Phillipot est un des rares étudiants à ne pas avoir été lobotomisé par l'ENA: ne le confondez-pas avec les autres!