En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Le G 20 va-t-il créer un nouveau système monétaire international ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 9 heures 10 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 15 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 16 heures 53 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 17 heures 10 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 9 heures 30 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 10 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 13 heures 12 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 17 heures 24 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Déferlante bleu marine

Tsunami FN : analyse des résultats des européennes

Publié le 26 mai 2014
Les sondages à la sortie des urnes font état d'une large percée du FN, suivi de l'UMP puis du PS, tous deux grands perdants de ces élections européennes 2014.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sondages à la sortie des urnes font état d'une large percée du FN, suivi de l'UMP puis du PS, tous deux grands perdants de ces élections européennes 2014.

Atlantico : Les sondages à la sortie des urnes permettent-ils de dire si le FN a réussi sa percée tant annoncée aux élections européennes ?

Yves-Marie Cann : Les différents éléments dont nous disposons confirment la poussée du Front National et son arrivée en tête lors de ces élections, avec 25 % de votes, au détriment des principaux partis de gouvernement que sont le Parti socialiste et l’UMP. C’est une victoire pour le FN, qui atteint pour la première fois un score supérieur à 20 % des suffrages exprimés dans le cadre d’une élection nationale, à ceci près qu’il ne progresse pas en nombre de voix, mais en suffrages exprimés.

Qu’en est-il du PS et de l’UMP ? Ce dernier a donc échoué à jouer son rôle d’opposition ?

L’UMP vient en deuxième avec une estimation de 20,6 %, et le Parti socialiste, 14,1 %. C’est un échec pour l’UMP, qui ne parvient pas à incarner la principale force d’opposition au gouvernement de Manuel Valls et à la présidence de François Hollande.

Le PS, lui, pâtit d’une certaine usure liée à l’exercice du pouvoir, et de la défiance et du mécontentement suscités par sa politique actuelle. Les nombreux efforts demandés aux Français, et l’absence de résultats sur le front économique et social (un chômage qui ne baisse pas, un pouvoir d’achat qui stagne voire baisse sous l’effet de l’absence de croissance et de la pression fiscale grandissante) expliquent cela.

Au vu de ces résultats, quels messages les Français ont-ils voulu faire passer ? 

Les messages sont de deux ordres. L’un va au gouvernement en place : les électeurs sont déçus, insatisfaits, voire mécontents à l’égard de la politique menée et de l’absence de résultats. L'autre est plus global, il va aux forces politiques traditionnelles que l’on peut qualifier de modérées. Il est tout de même inédit pour ces dernières de se retrouver devancées lors d’élections nationales par le FN. Ces résultats traduisent une forte poussée de "l’eurocritique" en France, et constituent une invitation  envoyée à la classe dirigeante à prendre davantage en compte les attentes des Français en matière de protection face à la mondialisation et ses travers, et de contrôle de l’immigration illégale aux frontières de l’Europe. Ils attendent donc des réponses, des actes, et surtout des résultats.

Le taux de participation en France (42 %) aux élections européennes dépasse de  près de deux points celui de 2009 (40,6 %), mettant fin à une courbe constamment descendante. A quoi ce rebond est-il dû ? Etait-on arrivé en 2009 à un seuil de désintérêt qui ne pouvait plus être davantage reculé ?

On observe effectivement un rebond en termes de participation, qui est toutefois très limité. Les élections européennes continuent de passionner modérément les Français, et même avec cette légère amélioration, elles restent celles qui mobilisent le moins, avec tout de même près de six Français sur dix qui ont décidé de ne pas aller voter ce dimanche 25 mai.

Comparé à 2009 il est vrai qu’on observe un léger sursaut de participation, qui est selon moi à mettre sur le compte de la dramatisation à laquelle se sont livrés les différents chefs de file ces derniers jours. Tout l’enjeu est de savoir si ce sursaut vise à faire barrage au Front National, ce qui signifierait qu’il bénéficie aux partis de gouvernement, ou s’il s’agit d’un vote utile en faveur du Front National. Les résultats officiels du ministère de l’Intérieur qui seront délivrés à 23h permettront de faire la part des choses.

On ne peut pas parler de seuil de désintérêt atteint en 2009, d’autant plus qu’il semblerait que ce sursaut de mobilisation soit du seul ressort de la métropole. Les chiffres de l’outre-mer laissent à penser que là-bas, la participation est moins importante qu’en 2009 (21,6 %).

Il s’agirait donc d’un rejet de l'ensemble de la classe politique ? 

Je ne m’avancerai pas à parler d’un rejet, mais en tout cas d’un message très fort des Français, qui veulent une prise en compte de leurs attentes de la part de leurs élus. L’absence de résultats contribue en effet à continuellement décrédibiliser la classe politique dirigeante. Cela met en évidence la nécessité d’une prise de conscience de la part de l’opposition comme de la majorité.

Faut-il voir dans cette abstention combinée avec la percée du FN une sanction de l'incapacité européenne à répondre à la crise ? 

En effet, c’est l’illustration de l’éloignement ressenti entre les institutions européennes et les citoyens, doublé avec le sentiment très fort que l’UE n’assume pas son rôle protecteur  des habitants, des salariés et des entreprise de l’Europe, et qu’au contraire elle est plus le cheval de Troie de la mondialisation qui met à mal l’industrie.

Est-ce un réel désamour de l'Europe, ou un rejet de l’Union telle qu'elle est conçue aujourd'hui ?

Il ne s’agit pas d’un rejet de l’UE sur le principe, les Français restent majoritairement convaincus que l’union fait la force face à la mondialisation et aux autres grandes forces économiques de ce monde. Ce qu'ils contestent, ce sont les modalités de réalisation et de mise en œuvre du projet européen, qui de leur point de vue cède beaucoup trop aux sirènes du libéralisme et de la finance. Ils veulent d’avantage de régulation et de protection, et c’est aussi ce message qu’ils envoient à travers leur vote.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Le G 20 va-t-il créer un nouveau système monétaire international ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/05/2014 - 19:16
@Benvoyonstoujoursrien Le FN ne fera que concrétiser
une situation qui existe déja, en privatisant les banques. Car les accords de bale III sont des contraintes de banque privatisées.
à la différence près que ces banques empruntent à 1% à la BCE et créditent à 4%...
Le reste de l'argent Européen va dans la poche des financiers et permet que des organismes comme la Poste trouve plus rentable d'être une banque que de se consacrer a ses clients postaux...aberrant!
cette aberration doit cesser, et le FN nationalisera les
Benvoyons
- 26/05/2014 - 16:52
vangog - 26/05/2014 - 13:00 Vent Gogue mais ton sbire est du
même acabit que les autres puisqu'il est un adepte des Nationalisations comme en 1981 et qu'il a fait le programme avec la retraite à 60 ans, l'inflation du Franc, la dévaluation du Franc comme tout bon Fonctionnaire. Mais le FN est contre la loi pour interdire qu'un Fonctionnaire puisse être un élu comme en UK votre référence pour la France.
Maintenant programme FN pour l'ENA école nationale d'administration elle sera remplacée par l' ANE du FN.
Bon séjour Gogue
vangog
- 26/05/2014 - 13:00
@benvoyonsrien le FN a aussi un programme pour l'ENA...
il veur en faire une école de formation de serviteurs de la République, alors que cette école est devenue une école de pensée unique et technocratique sous les gouvernements UMPS.
Phillipot est un des rares étudiants à ne pas avoir été lobotomisé par l'ENA: ne le confondez-pas avec les autres!