En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

07.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 4 heures 36 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 7 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 7 heures 23 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 8 heures 41 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 9 heures 58 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 8 heures 23 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 10 heures 17 min
Youkaïdi aïdi aïda !

L' Europe veut-elle la peau de nos jolies colonies de vacances ?

Publié le 04 août 2011
L'Europe s'attaque aux colonies de vacances à la française. La dérogation au droit du travail dont bénéficiaient les moniteurs, qui ne disposent que d'un jour de repos hebdomadaire, risque d'être remise en cause par la Cour Européenne de Justice. La France n'aurait pas d'autres choix que d'obtempérer. Décryptage avec Jean-Paul Fauché, spécialiste des vacances et de la jeunesse.
Jean-Paul Fauché
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Fauché est Responsable de l'Unité Vacances Musicales et Artistiques à la Ligue de l'Enseignement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Europe s'attaque aux colonies de vacances à la française. La dérogation au droit du travail dont bénéficiaient les moniteurs, qui ne disposent que d'un jour de repos hebdomadaire, risque d'être remise en cause par la Cour Européenne de Justice. La France n'aurait pas d'autres choix que d'obtempérer. Décryptage avec Jean-Paul Fauché, spécialiste des vacances et de la jeunesse.

Atlantico : Quelles sont les intentions de la Cour de Justice Européenne (CJUE) vis-à-vis du Contrat d’Engagement Éducatif (CEE) ?  

Jean-Paul Fauché : L’Europe veut que la France se mette en conformité par rapport à la notion de repos hebdomadaire. Le Contrat d’Engagement Éducatif [qui réglemente l'activité des animateurs, directeurs et formateurs occasionnels, ndlr] en tant que tel a été reconnu comme étant valide. N'est remis en cause, seulement ce détail concernant la notion de repos hebdomadaire. Le code du travail stipule 2 jours de repos par semaine alors que le CEE n’en prévoit qu’un seul.


D’où vient, selon vous, l’incompatibilité entre la vision française et la vision européenne ?

On s’aperçoit que l’on considère la colonie de vacances de manière franco-française. L’ Europe ne partage pas la même vision. Notre histoire, notamment le Front Populaire et les congés payés, y est pour beaucoup. La notion d’engagement volontaire non professionnel est une notion française. Ni prise en compte, ni entendue à l’échelon européen. Paradoxalement, 2011 est l’année européenne du bénévolat et du volontariat. Les statuts européens existent mais ne correspondent pas à la particularité des colonies de vacances à la française. Reste à trouver le pont entre Paris et Bruxelles.


Quelles seraient les conséquences d’une modification du CEE pour les organisateurs de colonies de vacances ?

Sur des séjours statiques (dans des centres fixes avec des gros effectifs), cela ne poserait pas trop de problèmes. En revanche, cela pose concrètement la question de la continuité éducative. Quand on parle de colonies de vacances, on n’est pas dans un simple système d'équipe de jour et d'équipe de nuit. Sur des activités artistiques, cela pose des problèmes. Avoir des gens qui disparaissent pendant deux jours consécutifs, cela ne veut plus dire grand-chose ni pour les enfants ni pour les moniteurs. Cela remet en cause le principe même du séjour de vacances et de l’engagement volontaire non professionnel.


Au niveau économique, à quoi peut-on s’attendre ?

On risque de rentrer dans un engrenage dont on ne pourra pas sortir. Être soumis au code du travail, cela impose des contraintes. A terme, les organisateurs devront obligatoirement engager des personnes en plus. Par conséquent, les tarifs des séjours éducatifs pour l’année 2012 risquent fort d’augmenter.

Certains ont des mots durs envers les organisateurs de « colos », parlant de « scandale » ou d’« exploitation ». Que répondez-vous à cela ?

Les organisateurs ne sont pas tous clairs avec leur projet éducatif. Il est vrai qu’il y a eu une banalisation du métier de moniteur. Ce n’est pas un job d’été comme les autres. On ne peut pas payer un jeune 30 à 35 euros par jour, même nourri et logé, sans formule d’échange entre l’enfant et l’animateur. Il faut donner à nos jeunes moniteurs un sens d’accomplissement, misé sur la notion de citoyenneté. Si on ne propose pas des séjours intéressants, avec une notion de projet et de continuité, il est normal à un moment donné que des animateurs puissent avoir l’impression d’être exploités.


Pouvons-nous nous attendre à des changements cet été ?

Cet été, c’est le statu quo. Aucune modification n’est prévue. Nous n’avons eu pour l’instant aucune consigne particulière. A l'heure d'aujourd'hui, on est dans l’application du CEE tel qu’on le connait depuis toujours. Si les choses venaient à changer, il est sûr que nous devrions nous mobiliser. Les lobbys entreraient alors en jeu

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
redresseurdetord
- 02/08/2011 - 11:29
Ne jetez pas le bain avec les gosses dedant...
La chanson de Pierre Perret n'était qu'une satire, elle n'avait pas vocation à modifier une institution. Ces colonies étaient et sont la base de merveilleux souvenirs, l'endroit où l'on se croyait grands sans nos parents, où l'on passait nos journées à jouer, où l'on se faisait des copains (et des copines)... Grâce à elles, nous pouvions partir en vacances plutôt que d'aller chez les Gds parents..
LeditGaga
- 02/08/2011 - 10:32
Pierre Perret l'avait compris !
Dans sa chanson "les jolies colonies de vacances", Pierre Perret "balançait" pas mal sur la véritable nature des colonies de vacances à la Française. Quand on a un peu de respect pour un enfant, c'est vraiment le dernier des endroits où on peut l'envoyer en vacances... trop de mauvais souvenirs ! C'est en fait l'endroit idéal pour éveiller et/ou assouvir les bas instincts de l'individu...