En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

07.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 24 min 33 sec
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 2 heures 46 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 3 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 4 heures 43 min
light > Santé
Santé
Covid-19 Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

5G, vaccins, alimentation... Pourquoi une partie de la France ne croit plus ni au progrès, ni à l’intelligence du bon sens ?

il y a 5 heures 49 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 2 heures 19 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 2 heures 53 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 3 heures 27 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 4 heures 12 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 4 heures 21 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 5 heures 21 min
pépites > Media
Unis
Appel d'une centaine de médias, pour la liberté d'expression
il y a 5 heures 49 min
décryptage > France
Société française

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

il y a 6 heures 5 min
© Reuters
Le premier mariage gay français, célébré par Noël Mamère en 2004.
© Reuters
Le premier mariage gay français, célébré par Noël Mamère en 2004.
Gay friendly

Oui au mariage homo, pour une famille durable

Publié le 26 juillet 2011
Le rapport sur la "famille durable" publié la semaine passée repose la question des différentes conceptions de la famille. L'occasion pour Aurélien Véron, le président du Parti libéral démocrate, de revenir sur la nécessité, selon lui, de mettre en place un mariage pour les homosexuels.
Aurélien Véron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le rapport sur la "famille durable" publié la semaine passée repose la question des différentes conceptions de la famille. L'occasion pour Aurélien Véron, le président du Parti libéral démocrate, de revenir sur la nécessité, selon lui, de mettre en place un mariage pour les homosexuels.

« Et pourquoi pas les animaux ? ». La formule lapidaire (vite retirée) de la députée UMP Brigitte Barèges résume brutalement la position de l’UMP sur la question du mariage homosexuel. Malgré l’opinion favorable à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels du jeune député Frank Riester, proche de Jean-François Copé, et de Roselyne Bachelot, le récent groupe de travail sur « la famille durable » a confirmé y être hostile. La France va donc rester l’un des derniers pays d’Europe à ne pas accorder ce droit aux personnes de même sexe. On voit pourtant mal en quoi l’idée de « famille durable » exclut les homosexuels, alors même qu’un certain nombre d’entre eux a des enfants.


Les Français sont favorables au mariage homosexuel

Et une fois de plus, la classe politique n’est pas en phase avec l’opinion publique. Fin 2009, un sondage BVA indiquait que de 64 % des questionnés étaient favorables au mariage entre personnes de même sexe (contre 48 % en 2000). Le même sondage révélait un taux de 57 % de personnes également favorables à accorder le droit à l’adoption aux couples homosexuels (contre 48 % en 2002). Ces questions ne sont pas pour autant simples à traiter. Malgré une majorité favorable, la question soulève encore un clivage fort. Plus pour longtemps, compte tenu de son très large soutien chez les jeunes.

Un point rassemble les Français, qu’ils se déclarent opposés ou favorables au mariage homosexuel : la famille. Or, le modèle familial a évolué et apparaît de moins en moins contradictoire avec l’homosexualité. La banalisation des familles recomposées nous a habitués à la diversité des configurations familiales. Avoir un enfant n’est plus non plus une priorité systématique pour nombre de couples. Lorsque Christian Vanneste parle de l’homosexualité comme une « menace pour la survie de l’humanité », il devrait plutôt s’inquiéter du comportement des occidentaux dont les priorités ont évolué avec l’amélioration des qualités de vie. Sa préoccupation devrait l’inciter à favoriser tous les désirs de former une famille stable et durable en vue d’avoir des enfants, fussent-ils ceux de couples homosexuels. Le PACS a réglé des aspects patrimoniaux et fiscaux importants, mais cette procédure se déroule au tribunal, sans la cérémonie du mariage civil. Certes, le PACS peut être amélioré. Mais pourquoi alors conserver deux procédures si elles doivent être quasi semblables ?


Sécuriser l’avenir des enfants de familles homoparentales

Plus sérieusement, il est triste de voir l’Etat rester insensible à la question de l’homoparentalité qui existe déjà de fait. Ce déni de réalité met en péril l’équilibre patrimonial et affectif d’enfants dont les parents de même sexe se séparent après des années de vie commune, l’un n’ayant actuellement aucun droit de visite sur l’enfant pourtant aimé et accompagné tout au long de l’enfance, parfois depuis la naissance.  

Les estimations actuelles établissent le nombre d’enfants qui ont au moins un parent homosexuel entre 200 000 et 400 000, qu’ils soient nés de couples hétérosexuels préalables, adoptés, fruits d’une procréation artificielle ou par le biais d’un « porteur volontaire ». Il apparaît important d’encadrer ces situations pour protéger les droits des enfants, ainsi que ceux de leurs parents autant légitimes qu’adoptifs. L’Etat est censé protéger les droits de tous, pas d’exclure des minorités de son champ d’action.

Nombre de couples homosexuels construisent ensemble des parcours de vie sur de longues années, des décennies. Ces adultes ne méritent-ils pas le même respect des pouvoirs publics que les autres ? L’Etat s’étant approprié l’institution du mariage, devenue laïque, au nom de quoi peut-il encore la refuser à des couples qui partagent l’ambition de construire un foyer, d’avoir des enfants et de les faire grandir dans le respect de la république ?

Que l’Etat le veuille ou non, la société se construit d’abord par les choix des individus qui la composent, et pour lesquels la famille reste la clef de voûte de tout l’édifice social. Son rôle n’est pas de trier les bonnes pratiques en fonction des choix personnels de ses dirigeants, mais de suivre les pratiques sociales et de les encadrer pour en protéger les acteurs. Il est dommage que la droite prenne en otage les enfants de couples homoparentaux au nom d’un prétendu ordre social qui la dépasse largement.

 

[NB : cet article n'engage que son auteur. Pas le Parti libéral démocrate qu'il préside et qui n'a pas pris de position officielle sur ce sujet.]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JeanHuser
- 27/07/2011 - 19:14
Vive les 30 propositions des députés pour une "famille durable"!
Lisez les 30 prop du groupe de travail sur la Famille, et vous comprendrez, MM pro-homos, que nous vous respectons, vous donnons des droits pour vivre ensemble (et certainement on peut encore améliorer ces droits), mais nous nous devons de promouvoir le seul modèle permettant à la société de se renouveler : une union biologique viable, garantie juridiquement, en vue d'accueillir un enfant...
drlapiano
- 27/07/2011 - 06:55
Libéral ?
A.V est président du PLD ... même s'il ne le veut pas il engage quelque peu son parti.
Or comment en tant que libéral peut-il vouloir en appeler au bras armé de l'état pour imposer ses vue à une partie de la population dont il sait qu'elle n'en veut pas ... à moins que le sceau de l'état ne soit si important pour sanctifier les amours de notre libéral.
Caudavenenum
- 26/07/2011 - 23:06
Mariage homo
Les Talibans et les autres en sont malades de rigoler !!!!! rendez-vous compte..Chaque fois, se poser la question avant de tirer !!! mais qu'est-ce qu'on se marre dans ce bas monde !!!