En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 11 heures 44 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 13 heures 39 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 14 heures 50 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 18 heures 5 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 19 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 20 heures 16 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 11 heures 58 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 8 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 14 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 15 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 17 heures 21 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 20 heures 34 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 21 heures 33 min
Attention, sujet inflammable

Laïcité : l'absurde polémique

Publié le 20 juillet 2011
Le Conseil d’État a confirmé ce mardi que les collectivités locales peuvent, sous certaines conditions, intervenir en faveur des cultes. Sa décision a provoqué des réactions souvent enflammées. Décidément, le sujet prête facilement à la controverse en France.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Conseil d’État a confirmé ce mardi que les collectivités locales peuvent, sous certaines conditions, intervenir en faveur des cultes. Sa décision a provoqué des réactions souvent enflammées. Décidément, le sujet prête facilement à la controverse en France.

Le Conseil d’Etat – la plus haute juridiction administrative en France – a rendu ce mardi cinq arrêts relatifs à la « laïcité », par lesquels il confirme que les collectivités locales peuvent, sous certaines conditions, intervenir en faveur des cultes. La presse, en quête de sensationnalisme au cœur de l’été, a relevé que ces « arrêts décisifs » allaient « faire date »[1], comme s’il s’agissait d’un évènement majeur du droit français. Le Parti Radical de Gauche s’est dit « très inquiet des brèches ouvertes ». Tout cela est excessif.

La jurisprudence du Conseil d’Etat s’inscrit dans la continuité du droit français

La laïcité repose sur deux principes : la séparation des Églises et de l’État d’une part, la liberté de culte d’autre part. Elle est principalement, mais pas uniquement, régie par la loi du 9 décembre 1905.

En matière de lieux de culte, si « la République (…) ne subventionne aucun culte », ce principe est appliqué de manière souple et de multiples solutions existent en droit et en pratique pour en permettre la construction[2] : les collectivités peuvent garantir des emprunts[3] et consentir des baux pour de longues durées portant sur des terrains, à un loyer modeste[4]. S’il y a eu des débats sur le montant de ces loyers, il était admis qu’ils pouvaient être modiques : c’est ce que le Conseil d’Etat vient de confirmer. Par contre, il été aussi évident qu’une municipalité ne pouvait pas construire une salle pour la donner à un culte : en toute logique, le Conseil d’Etat condamne cette pratique de la ville de Montpellier[5].

On savait aussi que des motifs d’intérêt général pouvaient, par exemple, justifier la reconstruction d’un presbytère[6]. Dans cette logique, le Conseil d’Etat a expliqué lundi qu’un « but d’intérêt public communal » pouvait autoriser le financement d’un bien destiné à un lieu de culte (l’orgue de la commune de Trélazé, ou l’ascenseur de la Basilique de Fourvière[7]).

Les interventions sont donc possibles et multiples : la laïcité a toujours connu une application souple – peut-être plus qu’aux Etats-Unis d’ailleurs. Le Haut Conseil à l’Intégration le soulignait en 2000, « la laïcité n’est pas une notion dont le contenu se serait figé il y a un siècle : elle se nourrit des évolutions de la société, des attentes du corps social comme des exigences de l’Etat de droit ».

Tous ces points étaient connus. Le rapport Machelon commandé par Nicolas Sarkozy en 2005 ou le rapport public du Conseil d’Etat en 2004 les soulignaient déjà. Le mérite des arrêts de ce mardi 19 juillet est de confirmer ces interprétations et d’harmoniser, au plus haut niveau de juridiction, ces solutions.

Les commentaires emportés témoignent d’un manque de sang-froid sur la laïcité

Mais en matière de laïcité, décidément, il faut croire qu’il existe un concours de réactions disproportionnées. On le savait déjà de la part des partis politiques, gauche et droite confondus.

Aujourd’hui, la presse surenchérit. En abordant la question de la laïcité de manière trop subjective et passionnée, elle semble manquer de recul. La laïcité mérite moins d'idées préconçues et plus d'attention objective, pour notre intérêt collectif.

 

 



[1]           La Croix, Le Conseil d’Etat précise les contours de la loi de 1905 ; Le Monde, Avec cinq arrêts décisifs, le Conseil d’Etat valide l’approche libérale de la laïcité et de la liberté religieuse

[2]           Il faudrait aussi mentionner les dérogations fiscales en matière de taxe foncière sur les propriétés bâties, taxe d’habitation et de taxe locale d’équipement

[3]           Articles L.2252-462 et L.3231-563 du code général des collectivités territoriales

[4]           Article L.1311-265 du code général des collectivités territoriales qui porte sur les baux emphytéotiques administratifs (BEA) avec des associations cultuelles. Cette solution a été adoptée pour construire par exemple la cathédrale d’Evry, les synagogues de Sarcelles, Créteil, Marseille, Nîmes, La Rochelle ou encore les mosquées de Lyon, Marseille, Montreuil, Belfort, etc.

[5]           Jugement du Tribunal administratif de Montpellier du 30 juin 2006, confirmé par la Cour administrative d’appel de Marseille le 21 décembre 2007

[6]           Conseil d’Etat, 16 mars 2005, Ministre de l’outre-mer

[7]           C’est d’ailleurs ce qu’avait dit la Cour administrative d’appel de Lyon, 26 juin 2007, Fédération de la libre pensée

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 22/07/2011 - 00:45
@ pixie
mais "les autres" font comme si on les avait forcés à venir en France, et ils comptent bien nous le faire payer !
pixie
- 21/07/2011 - 21:31
LAÏCITE
ça met mal à l'aise quand même ! travaillant dans une école je dois enlever ma croix, aussi venir en niqab ou foulard à l'école ou au travail, dans un pays dit laïque et manger du halal moi je dis non ! je garde ma religion pour moi, que les autres en fassent autant !
ElmoDiScipio
- 21/07/2011 - 19:34
Et à ce titre
Les instances musulmanes de France reconnues par la Nation, ne reconnaissent pas au Niqab ni au foulard un préalable à la libre expression de leur foi.

Donc vous êtes bien un crétin obscurantiste et sexiste