En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Zone franche

Primaire : le PS abandonne les « valeurs de la gauche »

Publié le 21 juillet 2011
Le parti socialiste renonce à élaborer la « charte des valeurs de la gauche », dont la signature devait donner droit à participer à sa primaire.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti socialiste renonce à élaborer la « charte des valeurs de la gauche », dont la signature devait donner droit à participer à sa primaire.

C’est officiel : à l’exception d’une poignée d’irréductibles racistes, d'adversaires de la République et de réfractaires à la solidarité, tout le monde est de gauche ! Enfin, disons que tout le monde est désormais en mesure de voter à la primaire socialiste, le PS ayant décidé de ne pas publier la fameuse « charte des valeurs de la gauche » censée faire office de filtre à manipulateurs droitiers.

A la place, un texte insipide et passe-partout révélé mercredi par Le Parisien, acceptable par quelque 95% de la population française ou, au minimum, par les 82% d’électeurs de Jacques Chirac au second tour de la présidentielle de 2002.

Jugez plutôt :

« Je me reconnais dans les valeurs de la gauche et de la République en défendant le projet d'une société de liberté, d'égalité et de progrès solidaire, dont tous les membres jouissent des mêmes droits »

Gonflé non ? Une société de liberté et d’égalité ? Sans blague ! Une société solidaire ? Allons donc ! Une société de progrès ? Wow ! Une société dont tous les membres jouissent des mêmes droits ? Dingue ! A ce niveau de consensus démocratique, même Sarkozy pourrait se pointer au bureau de vote sans être refoulé (mais pas Fillon, qui pense que les Franco-norvégiens ont des obligations spécifiques).

« On n'allait pas faire un document de quinze pages.... »

C’est que pas mal d’eau a coulé sous les ponts depuis l’invention de ce concept, les huiles de la rue de Solferino ayant réalisé qu’elles n’auraient sans doute pas très envie de signer une charte recueillant les suffrages d’un Mélenchon ou d’un Besancenot. Bon, au secrétariat chargé de l’organisation de la primaire, on ne dit pas exactement les choses comme ça, mais c'est tout de même un peu l'esprit : « Il n’y pas de charte parce qu’il aurait été absurde de sortir un document de quinze pages énumérant toutes les valeurs les unes après les autres.. On a fait simple… »

― Ah pour faire simple, vous avez fait simple. Mais qu’est-ce que vous auriez mis dedans, si vous aviez eu la place ?
― Ben, le mariage homosexuel, par exemple…
― Hum, c’est pas particulièrement de gauche. Il y a un tas de gens de droite qui sont pour et pas mal de gens de gauche qui sont contre…
― On aurait aussi rappelé que nous sommes hostiles à la baisse des dépenses publiques…
― Comment ça ? Il y justement une interview de Mélenchon dans Libé qui dénonce le programme du PS comme une « super politique d’austérité »  et affirme que les primaires ne sont qu’une « machine à niveler » les idées quasi-identiques de Hollande et Aubry…
― Oh, bien sûr, Mélenchon…

Au service de presse du parti, on est plus direct : « L’idée était surtout de faire en sorte que tout citoyen français puisse voter, d’élargir le plus possible.... Nous ne sommes pas là pour édicter ce qu’est la gauche et je mets au défi n’importe qui d’établir ces valeurs de manière formelle… »

― C’était pourtant l’idée de départ. Et peut-être ne faites vous finalement que distinguer entre progressistes et réactionnaires, que l’on trouve également répartis à gauche et à droite…
― C’est vous qui le dites…
― Ben oui, je n’arrête pas de le répéter en fait

Bon, de toute manière, on se voit en octobre pour la primaire... Ah, il faut encore que je trouve un euro mais je pense que je vais me débrouiller.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (43)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Pedia
- 24/07/2011 - 18:42
Non!
T'as pas compris. Ça viendra...
NOVY12
- 24/07/2011 - 07:47
PS le débat Suite de la cacophonie !!!!
Ségolène Royal « Je souhaite que le PS reprenne mes idées, les approfondisse et que ce ne soit pas la ligne laxiste qui l’emporte. » (Le Parisien, 23 août 2010)
Arnaud Montebourg : « La sécurité est une des questions encore irrésolues de la gauche » (Le Monde 23 août 2010)
Daniel Vaillant, ancien ministre de l’intérieur de Lionel Jospin est pour « une légalisation contrôlée du cannabis » !!
NOVY12
- 24/07/2011 - 07:39
@Nico Pédia Pour être primaire !!
c'est très primaire....
La gauche a plein d'idées irréalisables, démagos ou carrément
impossible à financer ! Copé n'a pas besoin de l'expliquer c'est tellement évident que même certains socialistes ruent dans les brancards....
Effectivement les socialistes se débattent avant de couler à pic !!