En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Bon appétit
Faut-il retirer la garde des enfants obèses à leurs parents ?
Publié le 21 juillet 2011
C’est la question que posent deux chercheurs de Harvard, Murtagh et Ludwig qui, après des années de recherche sur le comportement humain, viennent de pousser un cri d’alarme très entendu aux USA, entraînant des réponses acerbes d’opposants à cette proposition radicale, ou des félicitations chez leurs supporters.
Valérie Orsoni est experte dans les méthodes de motivation et de coaching. Fondatrice du #1 de la perte de poids online LeBootCamp.com, elle est le coach attitré de nombreuses stars et de titres de presse français et américains. Elle a publié La méthode...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie Orsoni
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie Orsoni est experte dans les méthodes de motivation et de coaching. Fondatrice du #1 de la perte de poids online LeBootCamp.com, elle est le coach attitré de nombreuses stars et de titres de presse français et américains. Elle a publié La méthode...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est la question que posent deux chercheurs de Harvard, Murtagh et Ludwig qui, après des années de recherche sur le comportement humain, viennent de pousser un cri d’alarme très entendu aux USA, entraînant des réponses acerbes d’opposants à cette proposition radicale, ou des félicitations chez leurs supporters.

Aux États-Unis, plus de deux millions d’enfants ont un indice de masse corporelle supérieur à 40, les mettant dans la catégorie « très grande obésité », ou pour employer un terme plus médical « obésité morbide ». Pour la première fois depuis l’avènement de la médecine moderne, l’espérance de vie sera plus faible pour la génération à venir que pour celle de ses parents. Enfin, les dernières données publiées par le CDC (Center for Disease Control), indiquent que les enfants qui grandissent aux États-Unis aujourd’hui, souffriront plus de maladies chroniques et de mort prématurée découlant de mauvaises habitudes nutritionnelles et du manque d’activité physique, que liées à leur consommation d’alcool, de tabac ou de drogue.

Cette tendance ne fait que s’accentuer au fil des années, si bien qu’en 2011, partant de ce constat, Murtagh et Ludwig estiment que l’enfant décrite dans leur papier publié dans le très sérieux Journal of the American Association (qui pesait 40 kg à 3 ans et 180 kg à 12 ans) est, selon eux, victime de ses parents et devrait leur être retirée et placée en maison d’accueil ou en centre de type DASS.

Le papier des chercheurs de Harvard a excité la communauté scientifique comme celle des travailleurs sociaux. Il paraît évident à tous que le problème est bien présent et plus personne ne peut l’ignorer. Néanmoins, entre ceux qui proposent d’enlever des enfants déjà fragilisés moralement de par leur non « conformité aux normes sociales du corps parfait », et les autres qui proposent de ne rien faire, il existe des dizaines d’initiatives, qui pour le moment ne sont pas du domaine de l’état fédéral.

La malbouffe, une drogue comme les autres ?

La solution de Murtagh et Ludwig impliquerait de rendre illégal le fait de mal nourrir ses enfants au même titre que de leur donner de la drogue ou de leur faire subir des mauvais traitements physiques (coups par exemple). Mais où mettre la limite ? Après tout, il existe des enfants minces mal nourris qui encourent plus de problèmes de santé que des enfants un peu enveloppés mais qui mangent sainement, simplement en de trop grandes quantités. Qui punir ? Et plus important : doit-on punir et faire de ce problème un problème d’ordre fédéral ou bien social ?

Appliquer la suggestion de Murtagh et Ludwig serait financièrement impossible pour des États souvent à la limite de la banqueroute (voir la situation financière de la Californie ou de l’État américain au niveau fédéral). Ses résultats en terme d’éducation nutritionnelle ? Probablement proche de zéro. En effet, la vaste majorité des centres d’accueil manquent cruellement de fonds d’une part, et d’autre part leurs menus sont effarants : sodas (light ou pas), pancakes avec sirop sucré et bacon frit le matin, la seule source de fruits ? Un jus de fruits très sucré et bien évidemment, pas frais. A midi ? Souvent une pizza ou un sandwich, jamais très léger, et où il faut vraiment faire preuve d’imagination pour y trouver des légumes. C’est aussi oublier qu’enlever les enfants à leur famille et les placer en famille d’accueil ou en centre spécialisés, risquerait d’entraîner des séquelles psychologiques terribles sur des êtres déjà habitués à compenser leur stress avec de la nourriture. Les parents seraient peut-être punis, mais aussi et surtout leurs enfants, coupés de leur famille.

D’autres chercheurs spécialisés dans le comportement proposent des solutions plus viables financièrement et hypothétiquement plus efficaces, comme la rééducation nutritionnelle des parents à laquelle l’intégralité de la famille prendrait part. Le budget pour ce genre d’initiative devrait être pris en charge par les assurances maladies puisqu’elles croulent sous les frais des traitements liés aux soins des grands obèses, mais celles-ci refusent toutes en bloc de sortir un cent de leur bourse, préférant économiser dans le court terme et espérer que tout s’arrangera miraculeusement dans le futur.

Des coupons obésité ?

Lorsque l’on sait que la vaste majorité des grands obèses sont bénéficiaires des coupons alimentaires (les fameux « food stamps ») octroyés par l’État aux famille vivant dans un état de grande pauvreté, il semble nécessaire que le processus d’éducation commence par là.  Pourquoi peut-on n’acheter que des bonbons, des sodas et des chips avec les food stamps si l’envie nous prend ? Ces coupons sont censés aider une famille à bien se nourrir, pourquoi ne pas imposer un certain seuil de légumes frais et fruits frais, de limiter à un certain pourcentage les aliments à calories vides, le tout accompagné par des séances d’apprentissage dans des centres de quartier ? Autant d’initiatives simples et beaucoup moins coûteuses sur les plans humains et financiers que la solution finale proposée par les chercheurs.

Néanmoins, en s’aventurant sur le terrain de la provoc’, Murtagh et Ludwig ont réussi leur coup : rendre la grande obésité de l’enfant plus visible, faire parler d’elle (la Une de CNN) et donc déchainer l’énergie des grandes fondations qui ont les moyens d’agir : Gates, Ford, etc….

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lola_aspen
- 25/07/2011 - 10:42
question de priorité
Est-ce que cette mesure sera vraiment mise en place ? Ou les lobbying de l'agro-alimentaires parviendront encore et toujours à s'en sortir ? Merci de nous faire prendre conscience de ce qui se passe outre Atlantique afin de prévenir chez nous en France avant qu'il ne soit trop tard...
HectorC
- 25/07/2011 - 09:37
Et les parents ?
Comme toujours ce sont les enfants qui vont souffrir de la séparation entre eux et leurs parents. Alors que les fautifs sont bel et bien les parents ! Comment un enfant peut-il prendre conscience de ce qui est bien et mal dans son alimentation s'il n'y a personne pour le lui apprendre ? Et ne comptons pas sur l'école qui est déjà débordée.... Un autre moyen doit être trouvé pour punir les parents.
Claude Rudetti
- 23/07/2011 - 20:40
Regardez les caddies aux caisses des supermarchés : EDIFIANT
Et écoutez les criailleries des enfants pour acheter en plus des friandises, pleines de sucres et astucieusement mises bien évidence, de tout ce qui est d'anti-nutritionnel dans les caddies....et les parents qui cèdent pour avoir la paix....ces parents qui parfois pèsent plus de 100kg...bon exemple pour les enfants.
Trop facile d'accuser le gouvernement et les lobby.
Et le libre arbitre alors ?