En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 4 heures 44 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 11 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 10 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 18 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 35 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 28 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 30 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 14 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 17 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 33 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 4 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 35 min
PS : une politique de la culture inspirée de la course au chiffre ?
PS : une politique de la culture inspirée de la course au chiffre ?
L'Eléphant des éléphants

Marc Fumaroli : "Les socialistes ont toujours confondu culture et quantité"

Publié le 20 juillet 2011
En visite au festival d'Avignon, Martine Aubry a tendu la main au monde de la Culture en proposant d'augmenter le budget du ministère de 30 à 50% en cinq ans. Une approche démagogique et contre-productive selon l'académicien Marc Fumaroli, pour qui "l'élephant" de la Culture doit au contraire être dégraissé d'urgence.
Marc Fumaroli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Fumaroli est historien, essayiste et membre de l'Académie Française.Il est notamment l'auteur de L'État culturel : une religion moderne (Editions de Fallois, 1991). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En visite au festival d'Avignon, Martine Aubry a tendu la main au monde de la Culture en proposant d'augmenter le budget du ministère de 30 à 50% en cinq ans. Une approche démagogique et contre-productive selon l'académicien Marc Fumaroli, pour qui "l'élephant" de la Culture doit au contraire être dégraissé d'urgence.

Atlantico : Comment réagissez-vous à la proposition de Martine Aubry d'augmenter le budget de la culture de 30 à 50% ?

Marc Fumaroli : C'est selon moi une mesure démagogique. Les socialistes ont déjà fait cette augmentation quand les vaches étaient grasses, et maintenant ils veulent recommencer quand les  vaches sont maigres !

 Ils ont toujours confondu culture et quantité, en multipliant le nombre de fonctionnaires de la culture - intermittents, permanents, bureaucrates - et de lieux subventionnés ou assistés se réclamant de la culture. Dans ce sens quantitatif et extensif, leur politique de la culture est inspirée par la même course au chiffre qui guide les industriels du tourisme, du loisir et du divertissement mainstream, sauf que c’est l’Etat et le contribuable qui financent cette politique culturelle.

 

Vous voulez dire que cela ne fait que renforcer le monopole de l'Etat sur la culture, que vous dénoncez depuis déjà longtemps...

Ce qui me gêne, ce n'est pas du tout que la culture soit monopolisée par l’État, lorsque l’on entend par culture la qualité et le talent dans les lettres et des arts. L'État, c’est évident, a un rôle considérable à jouer, celui de  financer et d’offrir aux citoyens ce qu'il y a de meilleur et d’exemplaire dans l’ordre culturel : des théâtres excellents, des troupes de danse excellentes, des orchestres excellents, des opéras de qualité et des écoles où l'on forme les meilleurs artistes. Il lui revient aussi de financer la publication de livres difficiles, et la sauvegarde d’un patrimoine muséal et monumental qui, aux mains de commerçants, tomberait dans Disneyland ou Las Vegas.

Mais l’Etat compromet son propre rôle et égare ses propres ressources, toujours limitées, dès lors qu’il veut tout faire, jouer lui-même au producteur des divertissements les plus commerciaux et créer des emplois culturels beaucoup trop nombreux pour ce qui devrait rester une administration de la qualité. On dirait que les socialistes ont renoncé à percevoir ce qui différencie le divertissement industriel et commercial et la culture, la création tous azimuts et les arts. Je n’ai rien contre un concert rock, mais quel besoin a l’Etat de le subventionner sous couleur de la culture ?

 

Cette approche dite "de gauche" de la Culture a-t-elle évolué avec la droite au pouvoir ?

La droite s’est toujours bien gardée de remettre en cause le système Jack Lang. Elle s’est peut-être dit qu’il y avait de bonnes affaires à mettre au point dans les domaines commerciaux du loisir en se mariant avec l’Etat culturel et en épousant sa propension à subventionner large et dans les mêmes eaux. A quoi bon jouer les Don Quichotte et avoir sur les bras les syndicats du personnel culturel ? Son propre système quantitatif étant intact, la gauche en est aujourd'hui réduite à faire de la surenchère !

Le système est obèse. Sa gloire, il la doit au Vilar des années 1950-1960. Le baromètre du festival d'Avignon atteste que l’élitisme pour tous de Vilar a tourné à la quantité pour les gogos et les bobos. En doublant de taille financière un tel système [comme le propose Martine Aubry, ndlr], on passera de l’obésité à l’éléphantiasis.

 

Ce système est-il spécifiquement français ?

Oui. Il a eu du bon, en soutenant par exemple la carrière éclatante d’un William Christie, d’un Bob Wilson, mais il a aussi la faiblesse d’attirer et de retenir sans discernement nombre d’étrangers qui ne trouvent pas chez eux un système aussi confortable. C'est très bien d'être généreux, mais à bon escient. Il n’est pas sain de laisser croire que tout le monde est « créateur » et que tout ce qui touche à la « création », depuis le shampoing jusqu’au soin des ongles, fait partie de la culture.

 

Que feriez-vous si vous étiez ministre de la Culture ?

Il serait difficile de faire autre chose que les successeurs de Jack Lang. Ce système reproduit ses défauts, tout simplement parce qu'aucun ministre de la Culture n'a pas vraiment de pouvoir. On ne met jamais là un grand baron politique ayant assez d’autorité et d’appuis pour revenir sur des faits accomplis et les réformer. Au fond, chaque ministre est chargé de faire tourner la machine le moins mal possible, sans trop de drame, d'accrocs, de grèves et d'occupations de locaux.

Le problème de la cure d’amaigrissement et de musculation qu’exige ce ministère, la question de son recentrement souhaitable sur ses tâches et sur sa vocation essentielles, nul, ni ses ministres, ni la droite, ni à plus forte raison la gauche, n’est à même de les regarder en face, de les poser franchement et d’essayer d’y  répondre.. La France culturelle, qui pourtant est riche en talents, est poussive, du fait de la conception inflationniste qu’elle s’est faite de la culture. Je ne vois pas pour demain un courage, un éveil, un élan qui changent la donne...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
spil35
- 21/07/2011 - 14:33
réponses à Novy 12 -suite.
2) sarko possède sur la culture du travail => faux. Il possède la culture et un sens aigu de la gesticulation inutile et inefficace. Il possède le sens du paraitre et de la communication mais en 4 ans de présidence de l'ump à l'élysée, il n'a pas produit grand chose
spil35
- 21/07/2011 - 14:30
réponses à Novy 12
1) 'la gauche réduira le budget des armées et doublera celui de la culture quelle honte ! ' => c'est votre opinion. A titre perso je préfère utiliser l'argent pour élever la culture des gens plutot que l'actionnariat des marchands d'armes ( dassault etc...) Mais à votre style, j'entrevoie aussi une phrase célèbre ' quand j'entends le mot culture, je prends mon arme et je tire !!!!'

Gaëtan Tremoine
- 21/07/2011 - 07:49
Fumeux, Fumaroli ? Y a un peu
Fumeux, Fumaroli ? Y a un peu tout et son contraire dans le propos... Et de toute façon, la conclusion est qu'il n'y a pas grand-chose d'autre à faire ! C'est histoire de causer ?