En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Le retour d'une championne ?
J'peux pas, j'ai piscine
Manaudou fait remonter le cours de Laure
Publié le 16 juillet 2011
Laure Manaudou réussira-t-elle son incroyable retour à la compétition ? Ses fans l'espèrent. Les sponsors aussi...
Philippe Verneaux est journaliste sportif et auteur de L'argent dans le sport (2005, Flammarion). Il anime le blog sportmood.fr. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Verneaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Verneaux est journaliste sportif et auteur de L'argent dans le sport (2005, Flammarion). Il anime le blog sportmood.fr. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laure Manaudou réussira-t-elle son incroyable retour à la compétition ? Ses fans l'espèrent. Les sponsors aussi...

Entrée au Panthéon du sport tricolore avec trois médailles, d’or, d’argent et de bronze aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, Laure Manaudou avait immédiatement intégré le gotha des « pipoles ». Jamais une sportive française n’avait alors connu une telle popularité, entraînant aussitôt dans son sillage un flot d’admirateurs transis, de fiancés palmés, de conseillers de tous bords et de parrains à la générosité illimitée. Trois ans plus tard, de faux-départs en idylles hyper-médiatisées et autres fautes de goût photographiques, la championne s’effondrait sous l’effet d’une pression devenue insupportable. La jeune fille était entretemps devenue femme mais visiblement dépourvue de moyens d’auto-défense.

Loin des spotlights médiatiques, la déprime

Manaudou dit adieu à la natation et s’exile aux Etats-Unis, emportant avec elle Frederick Bousquet, le costaud, le tatoué. Nouvelle vie, nouveau chirurgien esthétique (maillot élargi en haut). Beau temps sentimental, une petite fille, Manon, naît en 2010. Mais, loin des piscines, sale temps pour le portefeuille. Les grandes marques, Lancel, Arena, EDF, qui lui faisaient les yeux doux à l’époque de sa splendeur, la lâchent pour cause d’image quelque peu brouillée. Même le grand ami financier, François Pinault, qui lui assurait largement de quoi pouponner (un million d’euros par an), coupe le cordon de la bourse.

L’ennui s’ajoute au pénible des fins de mois. On entend alors la rumeur puis le bruit d’un retour aux plongeoirs. Et l’on revoit Laure sur les abribus (Cadum) et, en effigie, dans les étales des magasins (poupée Barbie). Il y a deux mois, on apprend que l’ondine a retrouvé sa ligne (de jeune fille), les lignes (d’eau) et une ligne (de crédit à sa banque) en cas de retour gagnant pour les Jeux de Londres en 2012. Laure revient, certes. Mais surtout aux affaires.

Un retour à la compétition, pour quelques longueurs de plus

En ce jour de fête nationale, la championne de l’absence calculée a donc crawlé. Et claqué un premier pétard, puisqu’elle a battu lors d’une réunion de campagne réservée aux teenagers à Athens (Géorgie) son record personnel du 50 m nage libre en grand bassin (25 sec 93 contre 26 sec 12, mais le 116e temps mondial de la saison !) avant de normalement enchaîner le week-end sur 100 m et 200 m (dos et nage libre). Que vaudront ces chronos en mars prochain à l’occasion des sélections olympiques ? Ce que valent sans doute ceux d’une ex-recordwoman du monde certes jeune (25 ans) et plus appétissante que jamais mais aux heures d’entraînement dix ou vingt fois moindres que ses concurrentes.

Dans un bel élan de solidarité, le petit monde de la natation , Philippe Lucas en chef barde, avait entonné il y a quelques semaines le chant du retour de la sirène. Un come-back qui allait faire un grand bien à la natation. Le petit cortège de ces collègues syndicaux avait raison. La seule présence de la star à un Championnat de France ou, on peut rêver, à un Championnat d’Europe, attirerait, comme avant, les foules, les recettes, les sponsors. Les bénéfices se partagent…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
panteraverde
- 17/07/2011 - 11:55
impossible n'est pas francais, non??? alors
voulez vous les envieux lwe jaloux rester dans vos angles morts!!!
apres un ras le bol qui peut s'expliquer..,ras les journalistes les profiteurs... et, independamment de besoins financiers... L.M. s'est refait une sante morale, une envie à nouveau de gagner...et en femme epanouie (plutot qu'epaules refaites) , maman elle reste une sportive... aime les defis les envies de podium.. alors MERDEX13
toulonrct
- 16/07/2011 - 19:20
ortho
censuré!!! voila tout!!
porticcio
- 16/07/2011 - 19:12
Elle va réussir, elles vont réussir
Laure a déjà écrit quelques une des plus belles lignes d’eau de la natation française, nul doute qu’avec les Camille Charlotte Coralie ou Ophélie-Cyrielle (Courage merveilleuse Ophélie), elle va en écrire quelques autres aux JO 2012.