En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Bis repetita
Le deuxième procès Ben Ali ne passionne pas les Tunisiens
Publié le 04 juillet 2011
Toujours réfugié en Arabie Saoudite avec sa femme Leila Trabelsi, Ben Ali est jugé à nouveau lundi. Il est accusé cette fois de trafic et consommation de stupéfiants. Mais cette multiplication de procès a tendance à affaiblir l'intérêt des Tunisiens.
Nicolas Beau est le fondateur du site Bakchich.info. Ancien journaliste au Canard Enchaîné, il est notamment l'auteur, avec Catherine Graciet, de La régente de Carthage : main basse sur la Tunisie (La Découverte, 2009). Il est actuellement à la tête...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Beau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Beau est le fondateur du site Bakchich.info. Ancien journaliste au Canard Enchaîné, il est notamment l'auteur, avec Catherine Graciet, de La régente de Carthage : main basse sur la Tunisie (La Découverte, 2009). Il est actuellement à la tête...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toujours réfugié en Arabie Saoudite avec sa femme Leila Trabelsi, Ben Ali est jugé à nouveau lundi. Il est accusé cette fois de trafic et consommation de stupéfiants. Mais cette multiplication de procès a tendance à affaiblir l'intérêt des Tunisiens.

Atlantico : Pourquoi juger Ben Ali et sa femme en plusieurs fois ?

Nicolas Beau : Ce second procès a été retardé parce que les Tunisiens sont très formalistes, malgré leurs dictatures successives. Les avocats de Ben Ali avaient trouvé une astuce légale pour le reporter. Je pense que le président du tribunal l’a accepté pour ne pas voir l’air de ne pas respecter le cadre légal.

Il s’agit dans chaque procès de délits différents. Avec l’accusation de trafic de stupéfiants, il risque une très grosse peine.

Il y a des dizaines de dossiers en cours, traités au compte-gouttes. Sur le plan international, ce n’est pas très bon pour l’image de la Tunisie, en donnant l’impression de procès bâclés. Ce qui n’est pourtant pas le cas. Mais cela aurait eu sans doute plus d’allure s’ils l’avaient jugé en une seule fois, pour tous les griefs qu’ils avaient à lui reprocher, à commencer par le plus grave, c’est-à-dire les ordres qu’il est soupçonné d’avoir donnés pendant les manifestations de décembre et janvier.

Ces premiers procès sont aussi les plus faciles à juger. Ils sont là pour donner satisfaction, au moins symboliquement, à l’opinion.

 

Pourtant, l’opinion tunisienne n’a pas l’air franchement passionnée par ce nouveau procès…

Ben Ali et sa femme ne sont pas là. Ce procès leur semble donc très abstrait. Vu de là-bas, on aurait presque l’impression que l’opération fait pschiiit. Ils devraient redemander des conseils à Anne Méaux pour leur communication ! (sa société, Image 7, comptait la Tunisie de Ben Ali parmi ses clients, NDLR)

La presse a fait des gros titres sur la première condamnation de Ben Alu à 35 ans de prison, mais il n’y a pas eu d’édito vengeur.

De plus, les chiffres affichés ne rendent pas toujours les procès très plausibles. Il était par exemple reproché à Ben Ali, entre autres, d’avoir augmenté son traitement de président de 2 000 à 20 000 dinars. Cela représente 10 000 euros, ce qui semble pourtant assez raisonnable pour un chef d’Etat !

 

En revanche, sa femme, Leila Trabelsi, déchaîne toujours autant les passions…

Effectivement, si sa femme était extradée, on assisterait sans doute à un déferlement. D’ailleurs, la chaîne privée Nessma, qui appartient à Tarek Ben Ammar, va diffuser cinq émissions de 52 minutes sur elle, où à mon avis ils vont la piétiner allègrement avec des témoignages plus ou moins recoupés. C’est la chasse à la sorcière. Ça marche.

Si elle était jugée, cela déchaînerait vraiment les passions, surtout si c’était pour des choses plus graves que d’avoir accaparé du liquide ou sniffé un peu de cocaïne.

 

Est-ce que l’ex-couple présidentiel a des chances d’être extradé en Tunisie ?

J’ai eu des informations selon lesquelles ils feraient pressions sur les Saoudiens pour extrader Ben Ali. Mais a priori, ce n’est pas leur genre d’extrader un ami, et de toute façon ce sont les Américains qui décideront. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
06.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
07.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
luc.b
- 04/07/2011 - 17:35
La liste des journalistes amis de Ben Ali
Etienne Mougeotte (Le Figaro), Nicolas de Tavernost (M6), Dominique de Montvalon (Le Parisien), Alain Weil (RMC-BFM TV), Michel Schifres et Marie-Ange Horlaville (Le Figaro), Gérard Gachet, ancien de Valeurs actuelles, Jean-Claude Dassier (à l'époque patron de LCI) et Christian de Villeneuve (qui dirigeait Paris Match et Le Journal du Dimanche).
NOVY12
- 04/07/2011 - 11:47
Où est la liste des journalistes qui bénéficiaient des
largesses de la famille Ben Ali ?
Le canard l'aurait publiée...