En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 9 min 34 sec
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 2 heures 37 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 3 heures 21 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 5 heures 28 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 5 heures 51 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 6 heures 27 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 6 heures 52 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 1 heure 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 2 heures 52 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 3 heures 50 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 4 heures 47 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 5 heures 57 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 6 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 6 heures 37 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 6 heures 52 min
© AFP
Ce jeudi, Georges Tron redevient député, un mois après son départ du gouvernement.
© AFP
Ce jeudi, Georges Tron redevient député, un mois après son départ du gouvernement.
Protégé ?

Georges Tron : de l'intérêt de l'immunité parlementaire...

Publié le 30 juin 2011
Avec Authueil
Le bureau de l'Assemblée nationale a levé ce jeudi matin l'immunité parlementaire de Georges Tron, mis en examen dans une affaire d'abus sexuels. Cette disposition juridique est-elle devenue obsolète ? Pas sûr, car les parlementaires ont aussi besoin d'être protégés dans le cadre de leurs fonctions.
Authueil
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le bureau de l'Assemblée nationale a levé ce jeudi matin l'immunité parlementaire de Georges Tron, mis en examen dans une affaire d'abus sexuels. Cette disposition juridique est-elle devenue obsolète ? Pas sûr, car les parlementaires ont aussi besoin d'être protégés dans le cadre de leurs fonctions.
Avec Authueil

Ce jeudi, Georges Tron redevient député, un mois après son départ du gouvernement. C'est l'application d'une règle votée en 2008, et qui n'a pas été décidée pour permettre à des ministres mis en cause dans une affaire pénale, de retrouver une immunité.

En ce premier jour de retour de Georges Tron, le bureau de l'Assemblée nationale se réunit pour statuer sur le maintien de son contrôle judiciaire. Cette instance ne pouvait pas se réunir avant pour statuer sur une question qui ne se posait pas concrètement tant que Georges Tron n'était pas redevenu député. Un bureau convoqué un jeudi matin, c'est assez exceptionnel, les députés étant moins présents ce jour là (on peut d'ailleurs le déplorer). On ne peut donc pas reprocher à l'Assemblée une quelconque indulgence. La réunion pertinente se tient le matin du premier jour où elle peut, juridiquement, se tenir.

Reste la question politique de la légitimité de l'immunité parlementaire, sur laquelle certains ont glosé pour tenter d'y déceler un scandale. Je suis souvent critique sur la capacité de l'institution à protéger ses membres et à excuser leurs faiblesses. Pourtant, j'ai beau chercher, je ne trouve rien à dire sur cette affaire.

L'immunité parlementaire est une chose nécessaire pour préserver les parlementaires des pressions. Elle n'est en rien absolue et ne protège absolument pas les parlementaires des rigueurs de la justice. Le sénateur Gaston Flosse s'en est rendu compte quand il s'est retrouvé placé en détention provisoire. Cette immunité parlementaire n'a pas empêché le sénateur Nouveau Centre de la Meuse, Claude Biwer, d'être condamné pour prise illégale d'intérêt, ou le sénateur PS Jacques Mahéas d'être condamné pour harcèlement sexuel.

L'immunité parlementaire prend deux formes. Elle empêche toute poursuite en justice pour les propos tenus dans le cadre des débats parlementaires. Un député ou un sénateur peut dire ce qu'il vent dans l'enceinte de son assemblée, il ne peut pas être poursuivi. Cela garantit une liberté de pouvoir s'exprimer sans craindre les procès, ce qui n'est pas négligeable dans une époque où un pet de travers qui a le malheur de déplaire à une minorité influente vous amène directement dans un prétoire ! Christian Vanneste a fait l'objet de poursuites sur la base de propos tenus dans une interview dans un journal local, pas pour ce qu'il a pu dire dans le cadre des débats parlementaires. Et c'est heureux, sinon, on assisterait à un appauvrissement et une stérilisation des débats parlementaires.

L'immunité parlementaire permet aussi de soumettre une mesure privative de liberté à l'autorisation de l'assemblée à laquelle appartient un parlementaire. Cela ne veut pas dire qu'un député ne peut pas être mis en prison ou placé en garde à vue (Gaston Flosse peut en témoigner). Cela veut dire que toute mesure privative de liberté, qui peut être un moyen de pression sur un parlementaire, est soumise au filtre de l'institution parlementaire, qui peut ainsi évaluer le caractère sérieux du dossier et la nécessité de la mesure privative ou restrictive de liberté. Je n'ai jamais vu de décision « scandaleuse » sur ce sujet.

Ce qui va arriver aujourd'hui, c'est la validation, par le bureau de l'Assemblée nationale, de la mesure de contrôle judiciaire dont fait l'objet Georges Tron. Il lui est interdit, pour les besoins de l'enquête, de rencontrer certaines personnes. Si d'autres mesures plus strictes, comme une demande de détention provisoire, sont considérées comme nécessaires par le juge, il pourra en formuler la demande auprès du bureau de l'Assemblée nationale. C'est tout à fait normal et je vois mal où est le problème. Si Georges Tron est coupable, cette « immunité parlementaire » n'empêche en rien sa condamnation.
En aucun cas, l'ummunité parlementaire ne met qui que soit à l'abri des lois de la République !

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lècrikitu
- 30/06/2011 - 21:27
chemin de croix....
a force de lui en mettre le TRON il va finir a l'èglise!!!!
Wild Cat
- 30/06/2011 - 11:18
BOKASSA, au petit pied
Aux USA, la Photo d'un DSK menotté dans le "perp walk", a arraché des larmes de crocodiles aux grands de ce monde...En France l'éventuelle photo d'un mis en examen pour viol, siégeant dans un palais de la République, accueilli, avec faste par gardes républicains et huissiers, est un scoop à ne pas rater...Entre les deux images la première, a de la gueule...La seconde rappelle le sacre de Bokassa.