En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 4 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 4 heures 52 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 18 heures 52 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 19 heures 21 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 21 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 2 heures 54 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 4 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 4 heures 40 min
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 18 heures 35 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 19 heures 10 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 22 heures 49 min
Quand Martin Hirsch s’interroge sur le devenir du milliard d’euros…
Quand Martin Hirsch s’interroge sur le devenir du milliard d’euros…
Excédent budgétaire

RSA : Les demi-vérités de Martin Hirsch

Publié le 10 juin 2011
Martin Hirsch a parlé d'"entourloupe" en évoquant les 999 millions d'euros d'excédents pour le RSA en 2010. Selon Guillaume Allègre, c'est sans doute vrai, mais c'est aussi à cause de sa propre loi, mal conçue dès le départ.
Guillaume Allègre est économiste au département des études de l’OFCE depuis 2007. Ses travaux portent notamment sur la fiscalité et les transferts sociaux, les incitations au travail, les inégalités et la pauvreté.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Allègre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Allègre est économiste au département des études de l’OFCE depuis 2007. Ses travaux portent notamment sur la fiscalité et les transferts sociaux, les incitations au travail, les inégalités et la pauvreté.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Martin Hirsch a parlé d'"entourloupe" en évoquant les 999 millions d'euros d'excédents pour le RSA en 2010. Selon Guillaume Allègre, c'est sans doute vrai, mais c'est aussi à cause de sa propre loi, mal conçue dès le départ.

Atlantico : Martin Hirsch a fait ses comptes pour l’exercice 2010 du RSA : il y aurait 999 millions d’euros d’excédents. Il se demande où est passé cet argent et parle d’ "entourloupe". A-t-il raison ? A-t-il tort ?

Guillaume Allègre : Il a raison sur le fait qu’un certain nombre de dépenses prévues dans la loi n’ont pas été réalisées. Il a probablement raison sur le montant, quoique je n’aie pas fait le calcul. Cela semble crédible. Martin Hirsch oublie toutefois de dire que, si ces dépenses budgétées n’ont pas été réalisées, c’est parce que la loi sur le "RSA activité" a été mal conçue. La preuve : 2 ans après sa mise en place, seulement 40% des ménages censés en bénéficier y ont effectivement recours.

Pourquoi ?

Je pense qu‘un problème provient du fait que la loi mêle des publics très différents. Le RSA dit "socle" s’adresse aux anciens Rmistes et APistes – allocataires de minima sociaux, inactifs ou chômeurs, souvent  très éloignés du marché du travail. Le "RSA activité", lui, concerne les travailleurs pauvres. Or, le dispositif est "familialisé", c’est-à-dire qu’il tient compte de la composition familiale, et certains des membres d’un même ménage peuvent être individuellement bien insérés sur le marché du travail.

Pour être précis, les ménages qui ont le moins recours au "RSA activité" alors qu’ils y ont droit, ce sont les couples mono-actifs dans lesquels un conjoint, souvent l’homme, travaille, parfois à temps plein, au SMIC et en CDI. Ce couple peut prétendre au "RSA activité", notamment lorsqu’il a des enfants.
Ces personnes peuvent manquer d’informations, et ne pas savoir qu’elles ont droit à ce dispositif. Ils estiment certainement que la prestation est réservée aux travailleurs précaires, alors que ce n’est pas le cas. Ils peuvent aussi considérer que la prestation est stigmatisante parce que liée à l’assistance sociale.

Le problème fondamental est d’avoir voulu "familialiser" l’aide aux travailleurs de telle sorte que le montant du "RSA activité" dépend du nombre d’enfants à charge. Plus ceux-ci sont nombreux, plus la prestation sera élevée. Mais si demain votre usine ferme, vous perdez le "RSA activité", y compris la part liée au nombre d’enfants. Dans ce cas de figure, le dispositif est également injuste.

Que faire pour remédier à cette injustice ?

Il faudrait créer trois prestations à partir du RSA : un minima social qui regroupe RMI et API (il n’y avait pas besoin de changer cela), un complément qui dépende uniquement du statut dans l’emploi et du revenu, et un complément familial qui dépende seulement du nombre d’enfants et des ressources. Cela existe déjà et pourrait être étendu à toutes les familles avec enfants. Finalement, en voulant simplifier, on a créer la confusion !


On entend parler de compensation au RSA, par exemple faire travailler les allocataires 5 heures par semaine, payées ou non. Qu'en pensez-vous ?

L’équilibre de l’assistance sociale, tel que voté à l’unanimité en 1988, consistait à demander une conditionnalité en termes d’efforts d’insertion. Il faut bien comprendre que les minimas sociaux ont été fixés à des montants faibles (460 euros pour le "RSA socle") qui ne permettent pas de vivre correctement. Et si votre référent considère que vous ne remplissez par les efforts d’insertion requis, il peut suspendre ou supprimer l’allocation. Ce n’est pas un droit à l’oisiveté !

C’est d’ailleurs ce que font tous les pays européens : imposer une conditionnalité aux minima sociaux en termes de recherche active d’emploi. Aucun pays n’utilise une conditionnalité en termes de travail. Pourquoi ? Parce que le droit considère que la contrepartie d’un travail doit être un salaire, avec un contrat de travail et la protection sociale qui lui est associée. L’allocation n’est pas la contrepartie d’un travail. Elle répond à un principe de solidarité. Il s’agit d’un revenu minimum de dignité pour les personnes qui cherchent à s’insérer socialement ; un minimum en deçà duquel on ne peut pas vivre dignement.

Proposer de rémunérer 5 heures de travail hebdomadaires associées au RSA revient finalement à multiplier les contrats aidés. La question reste de savoir si des contrats aidés de 20 ou 25 heures ne seraient pas plus efficaces pour le public concerné. Rappelons que les allocataires du "RSA socle" présentent des profils très hétérogènes. Certains ont des problèmes de mobilité, notamment dans les départements ruraux, d’autres ont des soucis de santé… etc. Les aides doivent donc cibler l’obtention du permis de conduire, par exemple, mais parfois l’accès à des soins médicaux onéreux. Les contrats aidés s’adresseraient prioritairement aux chômeurs de longue durée les plus proches du marché du travail.

Cela dit, il faut bien comprendre que les deux tiers des bénéficiaires des minimas sociaux cherchent à travailler. Il faut donc d’abord leur proposer des contrats aidés, et je n’ai vu aucun rapport affirmant que ce public refusait ces contrats. Ce diagnostic n’existe pas. C’est pour cela que beaucoup concluent que la proposition relève plus de la stigmatisation que du diagnostic éclairé.


Et quand Martin Hirsch s’interroge sur le devenir du milliard d’euros…

Tout ce qui est budgété dans les projets de finances et qui n’est pas dépensé vient réduire le déficit public. De même, si les dépenses avaient été plus importantes que prévu, elles auraient creusé le déficit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

05.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

06.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 14/06/2011 - 00:11
Cinq heures de travail, c'est bien!
Je suis certain que la plupart des bénéficiaires du RSA, à qui on demandera cinq heures de travail par semaine, seront heureux de contribuer à leur réinsertion, même sans être payé autrement que par leurs allocations.Se référer à un droit immuable, qui lierait obligatoirement le travail à un salaire,sans pouvoir s'adapter à une nouvelle donne économique, me parait être un argument conservateur.
chroma
- 10/06/2011 - 23:29
le titre est racoleur...
mais la lecture de l'article laisse le lecteur que je suis sur sa faim... en attendant que le rédacteur ait les yeux un peu moins gros que le ventre je vais me contenter d'accepter les critiques de martin hirsch qui me semblent être autrement objectives et fondées :-)