Zone franche
Échangisme 2.0
Publié le 09 juin 2011
Les articles de cul rédigés par des femmes sur le Web sont-ils moins beaufs que ceux qu’écrivent des hommes dans les magazines ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les articles de cul rédigés par des femmes sur le Web sont-ils moins beaufs que ceux qu’écrivent des hommes dans les magazines ?

Le cul, c’est un peu le moteur numéro 1 de l’humanité ―  juste après la côte de bœuf. En parler, c’est forcément susciter l’attention et susciter l’attention, c’est extrêmement important pour les sites d’information « sérieux » qui ne vivent que de la publicité. D’où cette avalanche de rubriques sexe un peu partout sur le Web, y compris en des lieux où la rédaction est manifestement plus branchée bonne chère que chair fraiche…

Même Atlantico y songerait, à ouvrir son espace leste (un site dont le rédacteur en chef habite Versailles ! Doux Jésus !). Mais pas Médiapart, dont les lecteurs ne s’intéressent au cul qu’en cas d’angle anti-Sarkozy.

Il y a tout de même quelque chose de spécifique dans ce phénomène : toutes ces rubriques sans exception sont tenues par des nanas dont on pourrait résumer l’argument de base de la manière suivante : « Je suis super cool et rock’n’roll. J’achète des godemichets et je dis bite, mais avec une certaine distance ironique toutefois ».

Oh, je ne voudrais surtout pas cracher dans la soupe ― je tiens moi-même une chronique automobile à quelques clics d’ici et la bagnole est notoirement, juste derrière le cul, un excellent moteur (!) de passions humaines et d’investissements publicitaires ― mais le ton de ces rubriques ne m'en m’interpelle pas moins.

Bon, sur les thèmes proprement-dits, on est en terrain connu : gadgets, visites de clubs échangistes, pratiques extrêmes, bla bla bla... Rien qui n’ait pas déjà été traité des milliers de fois par les canards spécialisés ― du genre que l’on se procure discrètement chez un marchand de journaux aussi éloigné de chez soi que possible en allant chercher son Biactol à la pharmacie.

Mais rédigés par des mecs, en version « print », sans alibi sociologique et avec tout un tas d'illustrations en couleurs, ces articles ne resteraient-ils pas perçus comme le climax de la beaufitude ?

L'honnête homme du troisième millénaire ?

On comprend bien que l’idée générale est d’évoquer les choses du sexe de façon amusante et décomplexée en postulant que l’internaute de base ― honnête homme du troisième millénaire ― est lui-même amusé et décomplexé par les choses du sexe. Mais ce postulat étant hautement improbable, on subodore que les motivations du lecteur restent assez proches de celles de notre jeune utilisateur de Biactol.

Car enfin, tous les couples contemporains sont-ils vraiment équipés de matériel SM ? S'adonnent-ils tous au triolisme avec la voisine du dessous ? Suis-je moi-même ridiculement déconnecté de la vie moderne si je n'ai pas remarqué que la fête des voisins, passé 23 heures, dégénérait en soirée bunga-bunga ?

J’ai beau concéder une certaine naïveté, la lecture de ces papiers donne souvent l’impression que la chroniqueuse, pour toute sa sophistication érotique présumée, n’est guère plus au fait des dernières tendances du bondage et qu’une rubrique bricolage ne lui irait pas plus mal au teint. Mais allez faire de l'audience avec le montage d'une étagère en contreplaqué, de nos jours !

Bon, sur ces considérations, je vous laisse, il faut que j'aille me documenter pour ma chronique auto parce que moi, mon truc, c'est le vélo.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 10/06/2011 - 06:53
Ça y est. Ça recommence. Y a
Ça y est. Ça recommence. Y a ma libido qui me chatouille. J’arrive plus à bosser. Coucher, baiser, sauter, y a plus que ça qui compte, je n’arrête pas. Samedi, j’étais tellement obsédé que j’ai sauté deux repas, j’ai baisé le fisc, et j’ai même couché avec allégresse quelques alexandrins sublimes sur le déclin de la rose. (Chronique de la haine ordinaire, Pierre Desproges)
Transatlantico
- 09/06/2011 - 11:34
Quelle verve !
Tout est dit, bravo M Serraf !
Hugues Serraf
- 09/06/2011 - 10:41
@mich2pains
Je m'excuse auprès des beaufs ET des branchés qui auraient pu être blessés par cet édito. Mon intention n'était pas de leur faire de la peine... Hum, à la réflexion, sans doute un peu tout de même...