En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 35 min 59 sec
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 1 heure 23 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 3 heures 23 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 6 heures 27 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 6 heures 48 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 8 heures 2 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 58 min 29 sec
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 2 heures 11 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 4 heures 48 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 5 heures 47 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 6 heures 31 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 7 heures 3 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 7 heures 27 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 8 heures 24 min
Football

PSG qatari : coup de folie ou coup de génie ?

Publié le 06 juin 2011
Le club du Paris Saint-Germain vient d'être racheté à 70% par un fond d'investissement qatari. A l'heure où les plus grands clubs de football de la planète traînent des dettes considérables, l'arrivée de ces nouveaux fans de foot peut-elle aider les clubs à retrouver une stabilité financière ?
Stéphane Thuillier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Thuillier est fondateur et directeur associé de Teamstadia, cabinet expert en construction de stades. Il enseigne le marketing du sport à HEC Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le club du Paris Saint-Germain vient d'être racheté à 70% par un fond d'investissement qatari. A l'heure où les plus grands clubs de football de la planète traînent des dettes considérables, l'arrivée de ces nouveaux fans de foot peut-elle aider les clubs à retrouver une stabilité financière ?

Le fond Qatar Sport Investments (QSI), sera selon toute vraisemblance, le prochain actionnaire majoritaire du Paris Saint-Germain (à hauteur de 70%), pour environ 40 M€. On peut être tenté aussitôt de se ranger du côté des sceptiques pour voir dans cette acquisition le geste d’un investisseur aveuglé par sa passion ou son ambition politique.

Pourtant, si l’on prend soin de flairer l’air du temps et de porter un regard nouveau sur un écosystème du football actuellement en ébullition, on décèlera quelques indices qui peuvent nous mettre sur la piste d’un joli coup, plus que d’une folie passagère.

Un achat pas si déraisonnable que ça d’ailleurs car il valoriserait le club aux alentours de 60 – 70 M€, soit moins d’une année du chiffre d’affaires, en dessous des ratios usuellement constatés lors les rachats de clubs (entre 1 et 1,5 fois le CA annuel). Bien sûr, il y a les pertes d’exploitation à provisionner… Tout est donc là : quelle confiance avoir dans l’avenir et le modèle économique des clubs français et européens ?

Le système actuel n’a rien de vertueux, comme chacun sait.  La finale de la dernière Champions League était à coup sûr un match au sommet… avec 1,2 milliards d’euros de dettes sur la pelouse (800 M€ pour Manchester United, 400 M€ pour le Barça). Mais ce système est surtout arrivé « au bout du bout » : les banques exigent le remboursement de leurs dettes, les grands medias ne sont plus disposés à proposer aussi facilement les mêmes sommes aux détenteurs de droits TV et l’UEFA est fermement décidée, sous la houlette de Michel Platini, à instaurer son « fair play financier ».

Certains commencent donc à entrevoir l’émergence forcée d’un modèle plus sain, donc économiquement plus attractif, sur lequel ils sont désormais prêts à parier.

Dans le paysage européen, la France ne sera pas en reste, avec des recettes stades bientôt boostées par un parc renouvelé à l’occasion de l’Euro 2016, l’arrivée de nouveaux annonceurs dans la foulée des grands « naming partners » (comme MMA) et un vrai savoir-faire dans la formation des jeunes talents.

Mais au-delà des recettes, c’est surtout sur le volet « charges » qui devrait susciter l’attention des observateurs. A l’instar de leurs confrères du rugby, qui ont installé un système de plafonnement de la rémunération (salary cap) en 2009, les acteurs du football français commencent, par petites touches (projet de limitation des commissions dues aux agents), à s’attaquer à la question des salaires des joueurs. Ils savent qu’ils seront soutenus dans cette voie par l’UEFA … et par la pression financière qui s’exerce sur leurs concurrents européens.

Alors que son voisin dubaiote s’est jusqu’alors « contenté » d’investir massivement dans le sponsoring pour apposer sa marque à des évènements (Coupe du Monde de football ou de rugby), des clubs (Arsenal, PSG)  ou des stades (Emirates Stadium), l’Etat du Qatar opte pour une stratégie différente, ambitieuse, et entend se placer directement du côté des organisateurs (Coupe du Monde 2022) et des ayant-droits (les clubs) : un pari qui peut tout à fait s’avérer gagnant à moyen terme si le monde du football va jusqu’au bout de sa révolution.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires