En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 6 min 23 sec
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 24 min 16 sec
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 43 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 1 heure 9 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 3 heures 44 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 20 heures 3 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 22 heures 33 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 11 min 45 sec
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 41 min 21 sec
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 1 heure 3 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 1 heure 48 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 2 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 2 heures 51 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 3 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 4 heures 13 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 20 heures 30 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 1 jour 21 min
Les banques vont-elles visiter la prison sans passer par la case départ ?
Les banques vont-elles visiter la prison sans passer par la case départ ?
Crise financière

Subprimes 2 : la vengeance des propriétaires

Publié le 04 juin 2011
Aux Etats-Unis, des saisies de maisons d'emprunteurs en faillite sont annulées par des juges, des banques demandent le remboursement de produits hypothécaires dont la valeur s'est écroulée... Voici quelques effets, parmi d'autres, du scandale du "Foreclosure gate", la deuxième vague de la crise des subprimes...
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, des saisies de maisons d'emprunteurs en faillite sont annulées par des juges, des banques demandent le remboursement de produits hypothécaires dont la valeur s'est écroulée... Voici quelques effets, parmi d'autres, du scandale du "Foreclosure gate", la deuxième vague de la crise des subprimes...

Le psychodrame qui se joue actuellement aux Etats-Unis à propos de la dette publique, du relèvement du plafond d’endettement et des craintes des agences de notation, ne doit pas nous faire oublier le scandale du « Foreclosure Gate ». La crise des subprimes est connue, mais sa dimension frauduleuse beaucoup moins, la menace qu’elle fait peser sur le système financier américain s’avère pourtant très inquiétante.

La parution du livre Foreclosure gate : les gangs de Wall Street contre l’Etat US (Editions Edouard Valys) de Vincent Bénard, l’un des meilleurs spécialistes de la question en France, permet de faire le point. Il explique comment ce scandale « a révélé que tout le crédit immobilier aux USA était gangrené par la fraude, et que c’est cette fraude qui a mis à genoux l’économie de la première puissance du monde. »

Revenant sur les « bizarreries » du crédit immobilier aux Etats-Unis, très éclaté avec des courtiers qui vendent des prêts, les repassent aux banques qui ensuite se refinancent en titrisant ces crédits (les subprimes), notamment grâce à l’aide de Fannie Mae et Freddie Mac, deux agences privées mais qui bénéficient d’un soutien de l’Etat fédéral. Le nombre d’intermédiaires et la dilution des risques conduit presque naturellement à l’irresponsabilité des différents acteurs.  D’autant que de savants procédés d’ingénierie financière (qui se révéleront erronés) permettent à ces produits d’obtenir le fameux AAA des agences de notation.

Tout le crédit immobilier aux USA était gangrené par la fraude

Quand on rajoute, sur ce système fragile et déresponsabilisant, une volonté politique d’augmenter la proportion des ménages propriétaires, même peu solvables, une déréglementation dans certains domaines couplée à une régulation contraignante dans d’autres, le copinage entre les grandes banques d’affaires et le sommet de l’Etat, et l’argent « gratuit » de la Fed (taux d’intérêt très bas après 2001), on obtient un emballement de la machine hypothécaire.

Cette bulle immobilière éclate en 2008, mais elle va également révéler une fraude. Tous ces prêts hypothécaires, lorsqu’ils sont « packagés », transférés, revendus, lors des processus de titrisation, doivent être suivis. Tout transfert d’un droit de propriété doit être légalement attesté et noté. C’est la fonction des notaires. Pour faciliter les choses, et ne pas payer les droits à chaque opération, les banques ont crée un système informatique d’enregistrement des créances hypothécaires, le MERS (Mortgage Electronic Registration System).

Premier problème : plusieurs Etats réclament le paiement des frais de notaires et autres taxes foncières que la « cuisine interne » du MERS a évidemment oublié de verser (la Californie estime à 60 à 120 milliards de dollars le montant de ces arriérés…)

Deuxième problème : lorsqu’un emprunteur fait défaut, les documents produits par le MERS ne sont pas reconnu par certains juges (documents incomplets, antidatés, inexacts), une forte proportion de procédures de saisie est ainsi bloquée à travers le pays. Le cœur du processus de garantie des subprimes – la levée de l’hypothèque en cas de défaut de l’emprunteur – est remis en cause.

L’ensemble de ces fraudes se chiffre en centaines de milliards de dollars

Troisième problème : conséquence du précédent, des acheteurs de subprimes, qui ne valent plus rien aujourd’hui, s’appuient sur ces fraudes pour demander aux banques le rachat de ces produits à leur valeur nominale (votre produit était illégal, j’en demande le remboursement).

Quatrième problème : les actes explicitement délictueux ont prospéré, par exemple une même hypothèque se retrouve dans plusieurs subprimes. Autre fraude : construire un subprime rempli d’emprunteurs peu solvables, le revendre à un client naïf, acheter les CDS protégeant contre la perte de valeur de ce subprime, et empocher le gros lot lorsqu’il s’écroule !

L’ensemble de ces fraudes se chiffre en centaines de milliards de dollars. De nombreuses procédures sont en cours, les banques s’activent en coulisses pour limiter les dégâts, le pouvoir politique à Washington est coincé entre sa volonté d’éviter une nouvelle crise et l’exaspération des électeurs et des contribuables face aux magouilles des grandes banques. Quoi qu’il en soit, le Foreclosure gate constitue une véritable épée de Damoclès sur le système bancaire américain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 06/06/2011 - 11:01
responsabilité étatique
La collusion état fédéral, banques para-etatiques (fannie et freddie) grandes banques est à l'origine de la crise. Il faut aussi noter que le parlement démocrate élu en même temps que Mr Obama a tenté de glisser toute l'affaire sous le tapis, le président ayant été obligé de mettre son véto devant le tollé soulevé par cette loi.
brennec
- 06/06/2011 - 11:00
fuite d'emprunteurs
L'avantage que les états unis concèdent aux acheteurs et de leur permettre de rendre le bien pour se libérer de leur dette. Certains voyant que ce qui reste de leur emprunt dépasse de loin la nouvelle valeur de leur bien ne s'en sont pas privés. Quant aux banques elle gardent le bien a son prix de départ dans leur comptabilité!
LouisArmandCremet
- 06/06/2011 - 10:20
Et dire..;
Et dire qu'on reprochait et qu'on reproche encore aux banques françaises de ne pas assez prêter ! Finalement, il apparaît que quand une banque vous refuse un crédit, c'est peut être pour une bonne raison !