En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse !

06.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott !

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

La preuve par 4

01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 1 heure 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse !

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 18 heures 7 min
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 19 heures 48 min
pépites > Science
Ecosystème
Antarctique : de nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes grâce à des clichés pris depuis des satellites
il y a 21 heures 17 min
pépites > International
Solidarité avec le peuple libanais
Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron se rendra jeudi au Liban
il y a 1 jour 17 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 1 heure 45 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott !

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 5 heures 43 sec
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 17 heures 46 min
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 18 heures 30 min
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 20 heures 27 min
light > Science
Impact de l'homme sur les écosystèmes
La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment
il y a 22 heures 6 min
pépites > France
Polémique 2.0
L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive
il y a 1 jour 50 min
Bonnes feuilles

Yves Jégo : pourquoi l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen est désormais inéluctable

Publié le 10 mai 2014
Avec Yves Jégo
Ce livre est né du constat qu'a fait Yves Jégo durant ses permanences de député, où il s'est de plus en plus souvent entendu dire par ceux qu'il recevait : "Puisque c'est comme ça, la prochaine fois, ce sera Marine." Inquiet de ces réactions fréquentes, le président par intérim de l'UDI a décidé de prendre la plume pour nous mettre solennellement en garde contre la tentation du vote Front National. Extrait de "Marine Le Pen arrivera au pouvoir", publié chez First (1/2).
Yves Jégo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Jégo est député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) et président de la Communauté de communes des deux fleuves. Il devient président par intérim de l'UDI le 9 avril 2014, à la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce livre est né du constat qu'a fait Yves Jégo durant ses permanences de député, où il s'est de plus en plus souvent entendu dire par ceux qu'il recevait : "Puisque c'est comme ça, la prochaine fois, ce sera Marine." Inquiet de ces réactions fréquentes, le président par intérim de l'UDI a décidé de prendre la plume pour nous mettre solennellement en garde contre la tentation du vote Front National. Extrait de "Marine Le Pen arrivera au pouvoir", publié chez First (1/2).
Avec Yves Jégo

Tout le monde fait l’autruche. Pourtant, depuis qu’en 2011 la monarchie absolue héréditaire du parti à la flamme a vu la fille succéder au père, la vague bleu Marine monte.

Il y a d’abord les résultats électoraux, indicateur le plus fiable et le plus objectif de tous. Lors des élections cantonales de 2011, le FN a été en mesure de se maintenir au second tour dans 402 cantons sur les 1 400 à renouveler.

À l’issue du scrutin, bien que littéralement seul contre tous faute d’alliance avec un parti républicain, le parti à la flamme a obtenu deux sièges de conseillers généraux.

Lire également l'interview d'Yves Jégo : "Le centre aussi porte sa part de responsabilité dans la montée de l’extrême droite"

L’année suivante, en 2012, lors de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a remporté la part de l’électorat la plus élevée jamais atteinte par un candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle : près de 18 %. Ainsi, non contente de retrouver le meilleur niveau de son père en 2002, la fille le dépassait.

Par la suite, aux élections législatives de la même année, non seulement le FN est parvenu pour la première fois de son histoire à faire entrer seul contre tous des députés à l’Assemblée – deux sièges –, mais de surcroît, alors que traditionnellement son score national s’effondre aux législatives, cette fois-ci il s’est bien mieux maintenu : 13,5 %.

Les succès du FN lors de récentes élections partielles sonnent également comme autant de coups de semonce.

2013 aura été à cet égard une annus horribilis. En mars, dans la deuxième circonscription de l’Oise, Florence Italiani, forte de 27 % des voix au premier tour, s’est qualifiée pour le second, lors duquel elle a atteint 48,5 % des voix. En juin, Étienne Bousquet-Cassagne, ayant obtenu 26 % des voix au premier tour, a fait 46 % au second. Par parenthèse, si le Conseil constitutionnel avait décidé d’invalider l’élection législative de Hénin- Beaumont, provoquant donc là aussi une élection partielle, nul ne sait si Marine Le Pen n’aurait pas, cette fois-ci, remporté le siège.

C’est là une première prise de conscience indispensable : la mort du jeu politique à deux forces, gauche contre droite. À force de flambée du vote de vengeance contre un système qui ne résout pas les problèmes cruciaux des Français, nous sommes passés d’un paysage politique bipolaire à un paysage politique tripolaire. De fait, aux pôles de gauche et de droite républicaine s’est ajouté le pôle d’extrême droite, hissé au rang de troisième force par son statut de réceptacle de toutes les colères.

À cela s’ajoute qu’au-delà des scores électoraux, les principales thèses défendues par le FN gagnent en soutien dans la population française.

Sur ce plan, l’enquête récente « Fractures françaises » du CEVIPOF1, diffusée en janvier 2014, est édifiante. Deux Français sur trois pensent qu’il y a trop d’étrangers en France et que l’islam est incompatible avec les valeurs du pays. Sept Français sur dix veulent diminuer les pouvoirs de l’Europe pour renforcer les pouvoirs nationaux. Un Français sur trois veut sortir de l’euro pour revenir au franc. Deux Français sur cinq pensent qu’appartenir à l’Union européenne est une mauvaise chose pour la France. Trois Français sur cinq sont pour le protectionnisme. Neuf Français sur dix pensent que la classe politique ne se préoccupe pas des gens. Deux Français sur trois pensent que les politiciens sont « tous pourris ». Quatre Français sur dix veulent rétablir la peine de mort.

Bien évidemment, par temps de « vaches grasses », de croissance, de plein-emploi, de telles idées seraient d’office reléguées aux marges de l’opinion publique française.

Pour ne prendre qu’un exemple, dans les années soixante-dix, il y avait peu ou prou le même pourcentage d’étrangers qu’aujourd’hui dans la population de la France. Cependant, parce qu’à l’époque, il n’y avait quasiment pas de chômage, l’idée qu’il y aurait trop d’immigrés en France n’était approuvée pour ainsi dire par aucun électeur. Plus globalement, dès que la crise économique perdure, dès que l’appauvrissement revient, dès que le chômage de masse s’installe sur la durée, des pans de plus en plus importants de la population française deviennent disponibles pour des discours de fermeture, de clôtures, de murailles, de lignes Maginot et de boucs émissaires.

L’exemple le plus évident dans notre histoire est la France des années trente, après le krach de 1929. À l’époque, prospérant sur les frustrations nées du chômage de masse et de l’appauvrissement, des mouvements d’extrême droite tels que les Croix-de-Feu et l’Action française, lointains ancêtres du FN, connurent l’apogée de leur audience dans la population française et firent vaciller la République. Ils mêlaient dans leurs slogans et leurs écrits le rejet des immigrés, une dénonciation de la classe politique républicaine de type « tous pourris », et l’appel à abattre le régime républicain pour le remplacer, qui par une monarchie réactionnaire, qui par un « vrai chef » sur le modèle de Benito Mussolini.

C’est là une seconde prise de conscience indispensable : l’inéluctable arrivée au pouvoir de Marine Le Pen, sauf si les républicains se décident au sursaut. C’est en effet la conclusion logique de la conjonction entre un vote-sanction pour le FN de plus en plus élevé, une abstention de plus en plus forte – autre forme de rejet du système – et l’adhésion croissante aux thèses du FN, quand bien même elle se fait sous l’effet du chômage, de l’appauvrissement et du désespoir, que cette adhésion croît.

De fait, comme en 2002, le FN peut se qualifier en 2017 au second tour de l’élection présidentielle. Il suffit pour cela que la gauche accumule des résultats si piteux sur le front du chômage que le candidat socialiste, François Hollande ou un autre, s’effondrera dans les urnes dès le premier tour.

Cela peut également se produire si l’opposition n’arrive pas à se réunir ; il est alors tout à fait possible que les candidats de la droite républicaine arrivent derrière celui du FN et celui du PS.

Extrait de "Marine Le Pen arrivera au pouvoir - Sauf si...", de Yves Jégo, publié chez First, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (38)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mich2pains
- 11/05/2014 - 11:32
Précision indispensable à " ANGUERRAND" (7:13)
" Notre système de retraite est déjà en faillite " (sic) !
La faute à qui ?
En voilà une excellente question à laquelle une Mme Yolande RUELLAN ( présidente de la 6ème chambre de la Cour des Comptes ) a tout récemment tenté d'y répondre dans son rapport remis à une Commission Parlementaire !
Dans son rapport , Mme RUELLAN pointe du doigt , entre autre , que sur les 4 milliards d'euros de pensions de retraite versées par la France , hors de nos frontières , plus d'un milliard d'euros sont versés en ...ALGERIE , un pays qui compte un nombre incroyable.....de CENTENAIRES , pensionnés de la CNAV !
Comme ç'est bizarre !
En plus , il paraitrait que la CNAV n'aurait pas les moyens de contrôler si tous les pensionnés Algériens sont encore en vie ....tandis que la même CNAV contrôle tous les Français vivants en France ....
On pari que MARINE sera tout à fait capable de faire ces contrôles et bien d'autres ?
CHICHE !
dormezbonnesgens
- 11/05/2014 - 11:16
Pas le même nombre de français d'origine étrangère
Il est dit que dans les années 70, il y avait le même nombre d'étrangers en france qu'aujourd'hui. Soit c'est un très gros mensonge, soit les étrangers sont si vite naturalisés, et leurs enfants qui naissent en france l'étant de fait, que ça explique l'énorme différence entre cette phrase et la réalité. Il suffit de voir des photos d'école de l'époque en région parisienne, par exemple. Prenez les années 70 : européens de souche et surtout français de souche à 95 %. Regardez maintenant dans beaucoup de communes de la petite couronne et certaines communes de la grande couronne, c'est entre 50 et 20 % d'européens de souche sur les photos. Dans l'escalier d'une cité HLM où vit un ami, il est le seul à être européen de souche. Il y a encore vingt ans, il me dit que la majorité l'était. On me dira 'parce que les blancs s'en vont", d'accord, mais même dans les zones périurbaines ou rurales où se réfugient les blancs il y a augmentation de personnes issues de l'immigration, donc pas de vases communicants mais bien des nouveaux arrivants qui repoussent les autres. Pour la région parisienne, c'est en tout cas clair et net, il y a remplacement de population.
mich2pains
- 11/05/2014 - 11:16
A en croire " MX" (11:12)
MARINE serait ...." un HOMME politique comme les autres " (sic) !!!
La " théorie du Genre " a encore fait une autre victime .....peuchère .