En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© DR
Silence on viole !
La France orange mécanique à Evry : “violée parce que toutes les Françaises sont des putes”
Publié le 22 avril 2014
Ce qui s'est passé dans cette ville de l'Essonne donne envie de vomir. Mais aussi permet de s'interroger sur une surdité collective.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce qui s'est passé dans cette ville de l'Essonne donne envie de vomir. Mais aussi permet de s'interroger sur une surdité collective.

Cela s'appelle un fait divers. Et les faits divers n'intéressent plus personne. En tout cas ni les journaux, ni les radios, ni les télés. Pourquoi ? Parce qu'il y en a trop ? Parce que c'est répétitif et lassant ? Pour une autre raison moins avouable ? C'est pour ça que Laurent Obertone les a recensés dans son livre "France Orange mécanique"

Le Parisien en a fait quelques lignes. Et ça a été relayé un peu par Valeurs Actuelles, toujours vigilants en la matière. Une jeune fille de dix huit ans sort du RER. Sous la menace d'un couteau elle est entraînée dans un terrain vague. Et pendant deux heures elle est violée et re-violée. Torturée. Battue jusqu'au sang. Il faut bien que jeunesse se passe…

Les auteurs ont été arrêtés. Des mineurs dont un multirécidiviste déjà condamné pour viol. Ils vivent dans un foyer de la région. Ils sont âgés de 11 (11 ans !) à 17 ans. Un juge les a mis en examen pour viol avec "actes de barbarie". Interrogé par lui ils ont invoqué une circonstance atténuante : "toutes les Françaises sont des putes." Ce qui leur a valu une inculpation supplémentaire pour "racisme".

Alors parlons-en. Pourquoi ? Non pas pour eux : ils sont déjà perdus. Mais pour leurs copains, leurs familles, leurs amis. Pour des milliers d'autres qui doivent savoir que ce genre de sauvagerie ne sera ni accepté ni impuni. Pour des millions d'autres qui, eux, ont besoin de savoir qu'ils seront protégés et que les criminels seront punis. C'est ce qui se passerait si les journaux faisaient leur travail au lieu de s'intéresser uniquement à un notaire escroc, un conseiller municipal corrompu, ou un banquier indélicat.

On vérifiera au moment du procès des jeunes barbares la publicité accordée au verdict. Quant à Marseille un voyou tue un autre voyou à la kalachnikov ça fait du bruit. Beaucoup de bruit. Les ministres défilent les uns après les autres dans la citée phocéenne. Et même le premier d'entre eux. Mais il semblerait qu'une jeune fille violée ne vaut pas un dealer abattu…
Naguère pour évoquer les petits faits divers (rien à voir avec celui-ci) on parlait dans les journaux de "chiens écrasés". Cela valait juste quelques lignes. Mais le viol d'Evry aurait certainement fait la "Une". Pierre Lazareff, grand journaliste s'il en fut, répétait cette maxime à ses collaborateurs. "Un chien qui mord un homme c'est sans intérêt, mais un homme qui mord un chien…" Eh bien nous y sommes. Des hommes sont devenus des chiens. Ils sont là. Et parmi eux de plus en plus de loups.

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (154)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Bienconscient5454
- 23/04/2014 - 16:15
les neuronnes qui fond des noeuds ???
@Anonymous - 21/04/2014 - 11:04
et
@Par ヒナゲシ - (toujours "Rouge" et de plus en plus de par vos commentaires inconscients)

lisez le commentaire :Estoc - 23/04/2014 - 00:57

je rajoute qu'ils ne respectent plus rien.
Est-ce que cela justifie que le Samu venant pour une intervention urgente dans certains quartiers et zones de non-droit se fasse molesté ? les médecins idem.
Les sapeurs pompiers que l'on attire pour les caillasser, détruire le matériel pour pouvoir dealer ailleurs
en toute impunité
L'autorité de la police mis à mal et le personnel menacé physiquement .
Combien de jours d' arrêt suite à leur violence, combien de suicide?
C'est l'autorité général du pays et nos libertés qui sont menacées.
Est-ce la pauvreté qui génère cela ????
On a jamais vu des pauvres retraités de certains départements aller brûler leur préfecture ou les voitures de leurs voisins dans les rues.
A laisser ainsi la situation se dégrader et pourrir , avec le résultat démographique de cette communauté sectaire 2 solutions
Accepter la soumission comme le peuple berbère en Afrique du Nord
ou alors, ce cera la guerre civile assurée pour épurer le pays.

Bienconscient5454
- 23/04/2014 - 16:08
@Anonymous - 21/04/2014 - 11:04 (repost 1ere partie)
La poésie c'est beau mais la réalité c'est bien autre chose.
les responsables ce sont ces maires communistes et de gauche qui ont fait entrer en masse des étrangers dans les banlieues des grandes villes avec un but BIEN PRECIS, électoral entre autre
Une population communautaire qui n'a pas la même culture que les Européens, en majorité
musulmane qui ne reconnaît aucun droit à la femme, et qui sous le couvert d'une appellation faussement religieuse suivent les préceptes de leur prophète barbare ,sanguinaire et pédophile : l'islamisation du monde.
Cette population sectaire qui refuse toute intégration, démocratie et droits de l'homme ne fait que suivre le coran (un courant totalitaire et barbare du 7 eme siècle)
je ne parle pas de ces musulmans qui se sont battus pour la France et que l'on a parfois parqué et qui sont ou seront débordés par les intégristes.
50 ans de laxisme droite gauche et voila le résultat. Voiles intégrales, Hallal etc...
Dès le départ il aurait fallu mettre les choses au clair avec une tolérance zéro
Respect du pays d' accueil , respect de la république, respect des droits de l'homme (l'humain masculin et féminin ) ou retour dans leur pays d' origine.
Alain31
- 23/04/2014 - 10:15
Les loups ça se fabrique.
Les loups ça se fabrique. Aujourd'hui on ne se parle plus, on habite un monde de sourds muets. Au lieu de se parler, on embauche des experts en communication qui agrandissent encore le fossé. Cernés par des lois idiotes, une administration obsolète et impotente, il ne reste plus que la violence pour exister. La haine est devenu notre lot commun. Bonjour le partage, bonjour l'humanité, bonjour la solidarité. Indifférence et autisme.