En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 8 heures 59 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 11 heures 29 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 13 heures 21 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 13 heures 56 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 14 heures 42 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 15 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 17 heures 51 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 18 heures 26 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 9 heures 17 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 12 heures 52 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 13 heures 33 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 14 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 15 heures 20 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 17 heures 15 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 17 heures 57 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 18 heures 39 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 19 heures 2 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 19 heures 39 min
© Reuters
Pénitencier de Reau.
© Reuters
Pénitencier de Reau.
"Amour vache"

Les points du projet de réforme pénale potentiellement explosifs pour la cohabitation Valls-Taubira

Publié le 11 avril 2014
Le couple Valls-Taubira avait déjà des points de désaccord à propos de la réforme pénale avant la promotion du premier. Ceux-ci existent toujours et menacent l'unité du gouvernement. La ministre de la Justice entend en effet défendre et maintenir son projet tel quel.
Alexandre Giuglaris
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Giuglaris est délégué-général de l’Institut pour la Justice. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le couple Valls-Taubira avait déjà des points de désaccord à propos de la réforme pénale avant la promotion du premier. Ceux-ci existent toujours et menacent l'unité du gouvernement. La ministre de la Justice entend en effet défendre et maintenir son projet tel quel.

Atlantico : L'été passé, alors que Manuel Valls logeait encore place Beauvau, il s'est vertement opposé à Christiane Taubira et sa réforme pénale. Aujourd'hui, la Garde des Sceaux assure la maintenir contre vents et marées. Se dirige-t-on vers une nouvelle polémique ou peut-on supposer qu'un accord a été trouvé ?

Alexandre Giuglaris : C'est la question essentielle à laquelle nous n'avons pas tout à fait la réponse. En effet, après bien des atermoiements et des reports légitimes, cette réforme devrait être discutée à l'Assemblée nationale en juin.

Cependant, les couacs ne devraient pas tarder à ressurgir si chacun des deux protagonistes a gardé ses convictions. Manuel Valls avait écrit une lettre de critiques virulentes sur la reforme pénale à François Hollande l'été dernier. Aujourd'hui Christiane Taubira est en pleine surenchère laxiste et invite les parlementaires à redonner de la "cohérence" au texte c'est à dire revenir sur les rares mesures de bon sens obtenues par Manuel Valls lorsqu'il était à l'Intérieur. Lequel des deux ment, va se renier ou aller au clash, c'est ce que nous verrons très rapidement.

Plus largement, quels sont les points susceptibles de susciter des désaccords entre la Justice et Matignon ?

Ils sont nombreux. Manuel Valls avait obtenu que le quantum de peine de prison ferme donnant droit à un aménagement de peine passe de deux ans à un an et de un an à six mois pour les récidivistes. Christiane Taubira indiquait à ce moment-là que cela revenait sur le laxisme de la droite.

Or aujourd'hui, elle veut combattre ce point pour redonner cette soi-disant cohérence au texte. Elle demande aussi que les députés élargissent les cas permettant de prononcer une contrainte pénale, c'est à dire d'éviter la prison. Dans le projet actuel, les peines encourues jusqu'à 5 ans de prison sont concernées. Elle demande que l'on élargisse cela pour les peines encourues jusqu'à 10 ans de prison ! Et on parle de cohérence... alors qu'il s'agit de peines concernant des agressions sexuelles aggravées, le proxénétisme ou les violences graves contre les forces de police par exemple... Je doute qu'un ancien ministre de l'Intérieur laisse faire cela...

Christiane Taubira annonce qu'elle ne lâchera rien, peu importe la promotion dont Manuel Valls a fait l'objet. Comment pourrait-elle la maintenir contre la volonté du Premier ministre ? Qu'est-ce que cela implique pour le bon fonctionnement de la Justice dans les années à venir ?

C'est difficile à dire. On dit que c'est une femme de conviction. Manuel Valls a construit sa popularité sur sa fermeté. C'est ce qu'attendent les Français. Les délires laxistes de quelques uns ne doivent pas venir alimenter le ras-le-bol général des Français. À-t-on déjà oublié que le dernier baromètre du Cevipof indiquait que 40 % des Français pensent que la démocratie ne permet pas de maintenir l'ordre !

Aujourd'hui il faut entendre les cris de détresse de l'opinion publique. Il faut rapprocher la justice des citoyens en tenant compte de leur demande de protection et de fermeté pénale.

Que doit-on déduire du fait qu'en dépit des oppositions de Manuel Valls et Christiane Taubira, celle-ci soit encore au gouvernement ? Ne s'agit-il pas d'une preuve qu'au fond, rien n'a changé ?

Le changement, ce n'est pas maintenant visiblement... Rien n'a changé au ministère de la justice. C'est la le plus inquiétant. Christiane Taubira continue de gouverner avec un groupe extrêmement réduit. Cela mécontente une très grande partie des professionnels du monde judiciaire. Souhaitons qu'elle continue de parler avec talent mais qu'elle ne réforme pas la justice pénale. L'enjeu dans notre société en crise est trop important.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
François Homeland
- 11/04/2014 - 19:28
Taubiracaille veut laisser une bombe à retardement comme trace
de son passage au Ministère de la Justice. Cette indépendantiste guyanaise hait la France et les français et ne perd pas une occasion de le démontrer depuis qu'elle est aux affaires.
Elle n'y est vraisemblablement plus pour très longtemps mais partira en ayant fait un maximum de dégâts avec la complicité du gouvernement socialiste conduit par Valse-avec-les-fous !
Si on veut la stopper dans son entreprise criminelle, il va falloir y mettre les moyens...
Pourquoi-pas31
- 11/04/2014 - 14:34
Et on va s'étonner
que des fusils partent tout seuls !
RabatJoie
- 11/04/2014 - 12:03
Petit calcul cynique.
Toute "l'oeuvre" de Taubira est bonne pour la poubelle. En bloc. Plus elle multiplie les inepties, plus le rejet sera légitime.
Donc, si on veut rétablir un semblant de dignité dans ce pays, ce qui passe par le détricotage des lois Taubira, il faut au contraire, qu'elle continue le plus loin possible dans son délire.
6 mois à tenir avant le grand ménage, en quelque sorte.