En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

05.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

06.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La fascination du pire

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 7 min 48 sec
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 2 heures 16 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 15 heures 47 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 18 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 1 jour 21 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 28 min 28 sec
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 1 heure 21 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

il y a 2 heures 36 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 16 heures 36 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 23 heures 32 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 1 jour 33 min
"Le système bancaire s'est partout concentré, avec moins de groupes, tout en offrant plus de crédit dans toutes les économies."
"Le système bancaire s'est partout concentré, avec moins de groupes, tout en offrant plus de crédit dans toutes les économies."
Too big to fail

300 milliards de dollars d’aides publiques implicites en zone euro : pourquoi 5 ans après la crise, les banques sont plus que jamais "too big to fail"

Publié le 02 avril 2014
Un rapport du Fonds Monétaire International vient de révéler le chiffre que représentent les garanties des Etats pour subvenir aux besoins des gros groupes bancaires, ces fameuses banques "too big to fail". Verdict : 300 milliards de dollars uniquement en zone euro. Ces banques sont-elles une véritable menace pour la stabilité du système financier ?
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport du Fonds Monétaire International vient de révéler le chiffre que représentent les garanties des Etats pour subvenir aux besoins des gros groupes bancaires, ces fameuses banques "too big to fail". Verdict : 300 milliards de dollars uniquement en zone euro. Ces banques sont-elles une véritable menace pour la stabilité du système financier ?

Atlantico : D'abord, pourquoi une telle évolution du système bancaire – qui est quand même surprenante ?

Jean-Paul Betbèze : Tout simplement parce que le système bancaire s'est partout concentré, avec moins de groupes, tout en offrant plus de crédit dans toutes les économies. Après la crise, les banques les plus faibles ont disparu, ont été achetées ou ont été restructurées. Donc les banques sont aujourd'hui plus grosses et concentrées qu'avant, dans une économie qui a repris sa croissance ! C'est pourquoi la question se pose de leur solidité et des risques que porte et que gère l’ensemble du système bancaire et financier mondial.

Mais pourquoi donc les Etats soutiennent-ils ces grands groupes bancaires ? 

La réponse est : parce qu’ils n’ont pas le choix. Ces grands groupes existent dans chaque grand pays. Ils y soutiennent les entreprises les plus grandes. Ils attirent des capitaux et des talents pour former de grandes places financières, qui participent à la croissance du pays. Pensons à la City qui pèse plus de 12 % de l’économie britannique. Et il faut savoir, en même temps, qu’ils menacent la solidité même de ces économies en cas de crise. Ce sont les fameux « groupes systémiques ». C’est bien pourquoi les grands groupes bancaires sont précieux et qu’il faut les surveiller.

 Comment ? On est sûr que ceci marchera ?

Pour surveiller les groupes bancaires, les mesures sont nombreuses et plus ou moins radicales. Les plus radicales visent à séparer, dans les activités bancaires, celles qui sont les plus risquées (les activités « pour compte propre ») des autres (les dépôts des particuliers). Ainsi, les phénomènes de propagation n’ont pas lieu. C’est le choix anglais. Mais la « séparation » est plus faible aux Etats-Unis, en France et en Allemagne, pour des raisons spécifiques et explicables. Une autre mesure consiste à demander aux banques de détenir plus de fonds propres, ce qui limite leur capacité à faire du crédit et fournit des capitaux pour éponger leurs pertes. Une autre série de mesures consiste à demander aux banques de garder des liquidités. Ajoutons que, de plus en plus, on demande aux banques d’ajouter à leurs fonds propres des endettements spéciaux qui, en cas de coup dur, deviendront des fonds propres et, dans les cas les plus tendus, il est prévu que les plus gros dépôts pourraient être en partie confisqués (Chypre). Enfin, toutes les banques doivent désormais écrire leur « testament », autrement dit la façon dont elles céderaient des actifs « au cas où ».

Il n’y a donc pas de remède miracle ?

Non. On sait qu’il faut prévenir et guérir. Prévenir, c’est réduire en fait la part des banques dans le financement de l’économie en demandant aux entreprises d’aller sur les marchés. Prévenir, c’est aussi réduire le lien entre banque d’affaires et banque de dépôts. Prévenir, c’est demander aux banques d’avoir plus de liquidités, de fonds propres et quasi-fonds propres. Prévenir, c’est enfin surveiller les banques et les soumettre à des tests pour mesurer leur solidité. Guérir, c’est le « testament » (voir plus haut) et c’est « l’union bancaire », autrement dit un fonds alimenté par toutes les banques de la zone euro pour payer des pertes éventuelles, ce qui assure que chacun a tout intérêt à surveiller l’autre.

D'autres solutions existent-elles pour permettre à ces banques de fonctionner sans ces garanties ?

Non, les banques sont régulées et le seront de plus en plus. En même temps, il faut demander aux marchés de voir ce qui se passe et de réagir. Les systèmes de financement sont de plus en plus complexes et interconnectés, avec des acteurs de plus en plus gros. On voit ainsi, aux Etats-Unis, des demandes faites par les autorités à des grandes banques non américaines de détenir, aux Etats-Unis mêmes, des fonds propres spécifiques. On le voit, l’idée est que le crédit doit être plus freiné et plus cher, ce qui implique de surveiller aussi le shadow banking, autrement dit le financement non bancaire des économies.

Au fond, quand on est près d’une centrale nucléaire ou d’un barrage, on est exposé à des risques et on a de l’énergie. L’un et l’autre. Des crises peuvent toujours survenir. Il faut donc surveiller et prévenir, toujours, sans jamais se laisser convaincre que le risque a baissé devant les progrès de la science financière ou mathématique. Les risques sont toujours là, de plus en plus, à la mesure même de la progression de nos richesses. Et le système bancaire européen a mieux résisté que celui des Etats-Unis : il faut le renforcer encore.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

05.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

06.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La fascination du pire

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires