En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 4 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 5 heures 50 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 7 heures 11 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 10 heures 17 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 11 heures 40 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 13 heures 30 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 14 heures 7 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 5 heures 25 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 6 heures 53 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 7 heures 43 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 10 heures 10 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 13 heures 54 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 14 heures 13 min
© Reuters
Yamina Benguigui.
© Reuters
Yamina Benguigui.
Éditorial

Yamina Benguigui, incarnation de cette gauche dont la conscience sociale se limite aux mots

Publié le 03 avril 2014
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique va saisir le procureur de Paris du cas de ministre déléguée chargée de la Francophonie et tout juste élue sur la liste du 10e arrondissement de la capitale Yamina Benguigui, suspectée d’'avoir menti sur sa déclaration de patrimoine.
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique va saisir le procureur de Paris du cas de ministre déléguée chargée de la Francophonie et tout juste élue sur la liste du 10e arrondissement de la capitale Yamina Benguigui, suspectée d’'avoir menti sur sa déclaration de patrimoine.

C’est désagréable de tirer sur une ambulance.

Pourtant, la concordance du départ du gouvernement de la ministre de la Francophonie Yamina Benguigui avec la saisie de la justice par la Haute autorité sur la transparence de la vie politique du cas de ladite ministre ne constitue en rien une absolution. Pas plus que l’appel d’Anne Hidalgo hier à ce que Yamina Benguigui démissionne du poste de conseillère de Paris auquel elle vient d’être élue ne peut être prétexte à indulgence. Pas plus encore que la solitude dans laquelle l’ancienne réalisatrice semble désormais plongée ne représente une circonstance atténuante (personne parmi ses collègues de l’équipe de Jean-Marc Ayrault n’a souhaité prendre sa défense et les rares élus à s’être exprimés sur cette affaire ont soutenu madame Benguigui comme la corde soutient le pendu…).

Même le démenti publié hier dans lequel la désormais ancienne ministre nie « toute fraude » ne parvient pas à cacher qu’il y a eu mensonge et - a minima - un sérieux coup de canif à l’esprit de la loi (la Justice dira s’il y a eu infraction). Car les faits sont têtus. Madame Benguigui est entrée au sein du gouvernement en 2012, dans la foulée de l’élection de François Hollande à l’Elysée. En février 2013, en pleine affaire Cahuzac (le ministre du Budget avouera qu’il était bien titulaire d’un compte bancaire en Suisse un mois plus tard), Yamina Benguigui vend les 20% qu’elle possède dans une holding en Belgique. En avril 2013, lorsqu’est annoncée par François Hollande la loi relative à la transparence de la vie politique, Madame Benguigui n’est effectivement plus directement propriétaire de ces actions. C’est la raison qu’elle fait valoir aujourd’hui pour expliquer l’coabsence de toute mention de ces parts de société dans la déclaration de patrimoine qu’elle rédige alors.

Mais madame Benguigui omet de préciser que ces parts de société ont été vendues dans le cadre d’un montage bien particulier, avec pour elle un « droit automatique de retour de son bien ». En clair, Yamina Benguigui a vendu ses actions, mais avec la possibilité de les racheter au même prix dès qu’elle ne sera plus au gouvernement. Les actions ne sont plus à elle… juste le temps que ça l’arrange. Madame Benguigui a donc aussi oublié de préciser qu’elle a vendu ses parts de holding pour la somme de… un euro. L’administration fiscale française s’en mêle et exige pendant l’été 2013 que la vente soit refaite, avec un montant qui cette fois évitera de trop prendre les fonctionnaires du fisc pour des crétins. Janvier 2014, la vente des 20% des parts de madame Benguigui est donc une nouvelle fois réalisée, de façon plus traditionnelle et pour un montant de 430.000 euros (430.000 % de croissance en un an, c’est elle qu’il fallait nommer à Bercy !).

On verra si ces arguties juridiques permettront à l’ancienne ministre de la Francophonie de passer au travers d’une loi qui stipule pourtant on ne peut plus clairement que chaque membres du gouvernement doit rédiger une « déclaration exhaustive, exacte et sincère de sa situation patrimoniale ». Au vu de la décision de la Haute autorité sur la transparence de la vie politique de saisir le procureur de Paris, ça paraît mal parti. Mais d’ores-et-déjà, l’histoire en dit long sur l’état d’esprit de celles et ceux que François Hollande a choisi pour gouverner pendant ces deux premières années de son quinquennat. D’abord un ministre du Budget menteur et voleur. Maintenant, une ministre allégorie de la gauche-caviar qui utilise sa « conscience sociale » comme carte de visite depuis des années mais - tout de même, faut pas exagérer - préfère éviter de payer trop d’impôts en France (cette holding belge dont elle possédait 1/5ème servait indirectement à financer les films de Yamina Benguigui, par ailleurs largement subventionnés par l’argent public français). Et à chaque fois, un président de la République et un Premier ministre qui ont été incapables de contrôler celles et ceux qu’ils ont eux-mêmes choisis.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (60)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vodkov
- 05/04/2014 - 19:58
Que la Justice passe
Comme pour d'autres affaires, de gauche comme de droite ...
dominique degoumois
- 04/04/2014 - 08:37
Attention encore une vraie victime du botox!
Mais c'est à cause du botox tout ça, c'est très mauvais pour le cerveau et la mémoire le botox! On fini par l'avoir tout ramolo le cerveau, et avec plus rien dedans en plus! Mais y avait il quelque chose dedans avant? Là c'est le mystère absolu, et le visionnement de quelques émissions people avec cette stars toutes parisienne de GÔCHE, ne donne hélas pas la réponse!
VV1792
- 03/04/2014 - 22:37
@Mani
Tres Saine reaction.
Certaines regions de France, comme la Vendee ou la Bretagne, ont ete gueries de tous ces beaux mots socialos, le jour ou les bons republicians des Droits de l' homme sont venus sur ordre ecraser leurs bebes sous les sabots des chevaux ou bruler les familles dans les eglises, tout cela pour le Genre Humain. Meme apres 200 ans, quand on en provient, vous etes pour toujours gueris de ces grandes emphases fumeuses qui ont encore ajoutees a leur compteur 100 millions de massacres pour les memes raisons..Et cela continue toujours de contaminer les naifs et les idiots..