En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

07.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 2 min 35 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 28 min 54 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 36 min 3 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 36 min 34 sec
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 54 min 20 sec
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 1 heure 20 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 18 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 22 heures 56 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 1 jour 14 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 11 min 33 sec
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 35 min 57 sec
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 36 min 10 sec
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 37 min 33 sec
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 1 heure 7 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 17 heures 9 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 18 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 21 heures 22 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 1 jour 45 min
© Reuters
Najat Vallaud-Belkacem est porte-parole du gouvernement Ayrault
© Reuters
Najat Vallaud-Belkacem est porte-parole du gouvernement Ayrault
Les maudits

Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon, Aurélie Filippetti, Fleur Pellerin… ou l’euthanasie par le hollandisme d’une génération entière

Publié le 30 août 2016
Les jeunes ministres pourraient se retrouver éclaboussés par leur appartenance à l'impopulaire gouvernement Ayrault. Cette nouvelle génération se voit en effet plongée dans le grand bain, dans un contexte qui n'est guère favorable pour la suite de leur carrière politique.
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), Qui choisir (First editions, 2012), de Moi,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les jeunes ministres pourraient se retrouver éclaboussés par leur appartenance à l'impopulaire gouvernement Ayrault. Cette nouvelle génération se voit en effet plongée dans le grand bain, dans un contexte qui n'est guère favorable pour la suite de leur carrière politique.

Atlantico : Les jeunes ministres du gouvernement que sont Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon, Aurélie Filippetti ou Fleur Pellerin sont présentés comme ambitieux et talentueux. Peut-on dire que leur appartenance au gouvernement actuel, particulièrement impopulaire, les a coupés dans leur élan politique ? 

André Bercoff : A l’heure où nous causons, le gouvernement actuel est toujours en place, et je ne sais si son évidente impopularité prépare à de grands bouleversements dans les 48 heures. Au-delà de l’actualité, les quatre personnes que vous citez se sont illustrées de très intéressante façon, chacune à leur manière : Najat Vallaud-Belkacem par un exercice particulièrement affiné de la langue de boa ; Benoît Hamon qui affirma pour la postérité, que si l’on n’avait rien à se reprocher on ne devrait pas s’inquiéter d’être sous écoute ; Aurélie Filippetti qui proclame que toucher au statut éminemment progressiste et égalitaire des intermittents du spectacle signifie la mort de la culture ; seule Fleur Pellerin s’est abstenue de ce type de déclaration. Manque d’humour, sans aucun doute. Pour répondre plus précisément à la question, aucun ministère ne suffit à briser un élan politique, sauf crime ou vol manifeste. La vie est longue.

Tous occupent pour la première fois un poste de ministre. Pour de jeunes politiques, a-t-on connu pire entrée dans un gouvernement ?

Tous les gouvernements qui se sont fait blackbouler au bout d’un an ou deux ans d’occupation du pouvoir, ont constitué, pour les novices, une épreuve difficile. Rappelez-vous, il y a vingt ans, les « Juppettes » et plus récemment Delphine Batho. La pire des entrées ne signe pas forcément le pire des avenirs. Heureusement pour nos plus ou moins jeunes pousses.

Que risque de retenir l'opinion à leur égard ? La simple impopularité de leur gouvernement, ou les engagements non tenus du président Hollande ? Quels griefs découlant de cette période pourraient leur être opposés à l'avenir ?

Ce gouvernement fut et reste incontestablement l’un des plus cacophoniques de l’histoire de la Ve République. Tentatives de meurtres entre faux amis, distributions de baffes en plein air, vannes à tous les étages, flèches plus ou moins empoisonnées à portée quotidienne de micros et de caméras. Rien n’a manqué à cette magnifique cour de récréation censée nous diriger depuis près de deux ans. Ils furent peu nombreux à fermer leur gueule et aucun à démissionner. On ne leur en tiendra pas rigueur pour cela : la politique au quotidien est plus fille du roseau que du chêne. Ils auront beau jeu d’opposer les va-et-vient, palinodies et retournements de vestes de leurs glorieux aînés.

Par contraste avec les "anciens" du gouvernement, qui en ont vu d'autres, ceux-ci resteront-ils dans les mémoires comme la génération des laissés pour compte du hollandisme ? Peuvent-ils longtemps traîner cette casserole ?

Tous, anciens et nouveaux, toutes générations confondues, ne pourront être considérés comme laissés pour compte tant que le hollandisme trônera à l’Elysée, c’est-à-dire au moins jusqu’en 2017. Quant aux casseroles dont on entend aujourd’hui résonner les sanglots longs, l’on saura assez vite dans quel magasin d’accessoires, les faire oublier. Encore une fois, tout dépendra de l’état économique, social et identitaire du royaume. Si explosion il y a, elle n’épargnera pas grand monde ; si au contraire il s’agit d’une lente implosion, chacun – y compris les plus jeunes – trouvera les moyens de se recycler. En politique aussi, le tri écologique n’est pas fait pour les chiens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

07.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
MauvaiseFoi
- 01/04/2014 - 07:14
On cause, on cause
Faisons simple :
un peloton et 12 balles par tête.
Vincennes
- 31/03/2014 - 12:22
Quelle bande de TEIGNEUSES......BEN KACEM en tête de liste
suivi de ses "copines"..... s'il lui en reste car apparemment cette prétentieuse, perroquet de ce Gvt de nazes est aussi peu appréciée que son Chefton...... qui l'a envoyée faire du "porte à porte".....croyant que ses "dents longues à rayer le parquet" allaient "charmer" les plus influençables.......ça n'a pas marché car les Français en ont assez de se faire ENFUMER
Quelle équipe car pas une pour rattraper l'autre entre Filipetti/Duflot/Touraine/Taurirat et l'ex/Bato......quel choix....que des morveuses
roby69
- 31/03/2014 - 11:56
QUEL FOUTOIR !
SVP arrêtez de prêter des postes de caissières etc... a nbk d'abord c'est insultant pour tous ceux et celles qui ont pour seul ressources ce moyens d’existences; elle en serait d'ailleurs incapable c'est une opportuniste de première et qui sait peut-être... là non plus je ne voudrais pas être insultant ! ! ! bien entendu ce genre de personnage sont à l'image du chef donc on aura tout dit...je plains ceux qui vont devoir les supporter dans leur retour qu'il n'aurait jamais du quitter.