En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

03.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

04.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

07.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 20 min 48 sec
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 42 min 48 sec
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 1 heure 25 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 2 heures 8 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 2 heures 29 min
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 16 heures 24 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 18 heures 4 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 21 min 14 sec
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 56 min 15 sec
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 1 heure 49 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 2 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Sécurité
Seine-Saint-Denis : le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi soir la fermeture prochaine de la mosquée de Pantin
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 16 heures 8 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 17 heures 15 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 18 heures 39 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 21 heures 13 min
EDITORIAL

L’euro dans la nasse anglo-saxonne

Publié le 20 mai 2011
Le départ de Dominique Strauss-Kahn du Fonds Monétaire International ajoute un élément d’instabilité supplémentaire à la guerre sourde qui se déroule entre l’Europe et les États-Unis sur le front des monnaies.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le départ de Dominique Strauss-Kahn du Fonds Monétaire International ajoute un élément d’instabilité supplémentaire à la guerre sourde qui se déroule entre l’Europe et les États-Unis sur le front des monnaies.

A tort ou à raison, DSK passait pour un pacificateur cherchant à réduire les tensions, à l’heure où les pays émergents entendent jouer un rôle à la mesure de leur essor sur la scène internationale. Pour l’instant, l’action conjuguée des Anglo-Saxons place l’Europe dans une situation  critique.

La Fed continue de déverser des tombereaux de dollars, pour soutenir une activité faiblissante outre-atlantique et favoriser la réélection de Barrack Obama. Malgré des taux d’intérêt réels négatifs, la croissance est restée proche de zéro au premier trimestre, tandis que l’inflation continue de monter en force. Washington n’en a cure, puisque le loyer de l’argent maintenu artificiellement bas, allège le remboursement de sa dette. La Grande-Bretagne suit le modèle américain. La Banque d’Angleterre maintient son taux d’intervention à 0,5%, alors que la hausse des prix déferle au rythme de 4,5% l’an.

Face à cette politique laxiste, la banque européenne est placée devant la quadrature du cercle. Elle devrait logiquement continuer à relever ses taux pour faire barrage à une inflation qui approche dangereusement de 3%. Elle y a pourtant renoncé récemment, pour éviter un emballement sur l’euro, qui a déjà gagné 40% sur le billet vert depuis sa création, en mettant en péril la balance commerciale et la poursuite de la croissance. Un signe qui ne trompe pas : le léger coup de pouce donné en début d’année au loyer de l’argent s’est traduit en France par une chute de 20% des transactions immobilières au premier trimestre et un recul de 10% des immatriculations automobiles.

Et pourtant, la BCE ne peut laisser se développer une inflation  entretenue par le boom des pays émergents, devenus d’énormes consommateurs de matières premières et d’énergie, dont ils font flamber les cours. Alors qu’ils  commencent à exporter vers nous leur surchauffe à travers leurs exportations comme le montre la hausse de 14% en un an des produits chinois vendus en Europe. Au moment  où ces derniers manifestent leur souci de jouer un rôle officiel plus grand sur la scène mondiale, en souhaitant que l’un des leurs succède à DSK, il serait bon de remettre la question des monnaies sur le tapis. La plupart des détenteurs de réserves de change, comme la Chine, veulent réduire leurs avoirs dans un dollar toujours promis à la baisse et se tournent vers l’euro qui représente déjà 27% des réserves mondiales.

Mais la monnaie européenne n’a aucun avantage à figurer dans les comptes des banques centrales, si sa surévaluation par rapport au dollar se traduit par une perte de compétitivité, génératrice de chômage et de désindustrialisation. L’Europe ne se trouve pas en situation de force car la clé se trouve toujours aux Etats-Unis qui  jouent de la faiblesse du dollar pour continuer d’imposer leur loi, mais pour combien de temps ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Philippe David
- 21/05/2011 - 09:32
L'EURO
L'euro n'a jamais existé, c'est juste le mark qui a changé de nom ce qui a tué les industries des pays du sud qui n'ont tenu le choc qu'en vivant à crédit et, maintenant, il va falloir payer l'addition...