En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 24 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 1 heure 7 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 1 heure 30 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 6 heures 4 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 6 heures 33 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 21 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 52 min 33 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 1 heure 17 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 4 heures 26 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 6 heures 16 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 21 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 22 heures 18 min
© Flickr / jean-louis zimmerman
Un village français
© Flickr / jean-louis zimmerman
Un village français
Bonnes feuilles

Pensées en chemin d'Axel Kahn : pourquoi tout fout vraiment le camp

Publié le 30 mars 2014
Avec Axel Kahn
Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici en randonneur de haut niveau, capable d’avaler deux mille kilomètres en parcourant "sa" France de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. L’occasion de rencontrer à chaque étape des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la vraie France d’aujourd’hui, celle dont on n’entend jamais parler. Extrait de "Pensées en chemin", chez Stock (2/2).
Axel Kahn est médecin généticien et essayiste.Depuis 2007, il préside l'Université Paris Descartes.Axel Kahn est l’auteur d’une vingtaine de livres dont plusieurs ont été des bestsellers, notamment Et l’homme dans tout ça ? (NiL, 2000), Comme deux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Axel Kahn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Axel Kahn est médecin généticien et essayiste.Depuis 2007, il préside l'Université Paris Descartes.Axel Kahn est l’auteur d’une vingtaine de livres dont plusieurs ont été des bestsellers, notamment Et l’homme dans tout ça ? (NiL, 2000), Comme deux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici en randonneur de haut niveau, capable d’avaler deux mille kilomètres en parcourant "sa" France de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. L’occasion de rencontrer à chaque étape des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la vraie France d’aujourd’hui, celle dont on n’entend jamais parler. Extrait de "Pensées en chemin", chez Stock (2/2).
Avec Axel Kahn

Je connais entre Moissac et Auvillar une déception épouvantable. Mes certitudes les mieux ancrées, mes convictions les plus fondées, ce qui m’apparaissait le plus sacré dans la confiance donnée, presque les fondements de ma vision du monde et des gens, s’effondrent mollement trois kilomètres après Moissac ; le GR 65-Camino francés quitte la lumineuse cité en suivant à l’ouest le Tarn puis le canal du Midi, qui lui est parallèle à ce niveau, avant de continuer à longer la Garonne après sa confluence avec son affluent. La destination de beaucoup de pèlerins et autres randonneurs quittant la ville est Auvillar, juste de l’autre côté du grand fleuve, si bien que des esprits faibles pourraient se laisser aller à lâchement envisager de suivre le chemin de halage du canal, relativement frais en bordure de l’eau et ombragé sur tout son parcours, jusqu’au fameux pont sur la Garonne. J’ai expliqué plus haut que la logique des responsables du tracé des GR n’est pas de cet ordre, qu’elle méprise, voire stigmatise, toute solution visant à rechercher une plate facilité qui négligerait le sens et la beauté de l’effort.

Par conséquent, le GR décide quelques kilomètres après Moissac de reprendre sa fière autonomie et d’oublier qu’il est aussi le Camino francés de Compostelle. Il quitte bien vite le trajet horizontal et confortable. Il préfère sans surprise diriger les marcheurs vers de rudes escarpements démunis de tout ce qui pourrait les protéger de l’ardeur du soleil et, comble du délice, le chemin les conduit à redescendre dans la moindre faille, la plus solitaire et étroite des dépressions, le vallon creusé par le ruisseau le plus insignifiant, pour leur offrir le plaisir de remonter bientôt une sente à découvert et raide, à peine marquée dans l’herbe sèche, et d’escalader ainsi au plus abrupt le mamelon ou la colline d’après. Puis, après moult détours, le GR redescend benoîtement sur le chemin de halage qu’il avait quitté quelques kilomètres auparavant, ses concepteurs soulagés d’avoir évité aux marcheurs un cheminement émollient. Telle est la règle du jeu, on ne se substitue jamais aux bienfaiteurs qui ont pensé avec une telle sagesse la santé morale des randonneurs et la vigueur spirituelle des pèlerins, on suit les traces rouges et blanches, sinon, on triche. Tricher, passe encore pour un promeneur du dimanche qui ne fait pas vraiment partie de la confrérie, mais pour un vrai dévoreur de chemins, a fortiori un pèlerin, il est évident que pour suivre l’étoile il faut commencer par respecter les signes !

Au moins une vingtaine de pèlerins ont pris la route sortant de Moissac à la même heure que moi, ils s’échelonnent par paquets à l’ombre du bord de canal, la température est déjà forte. Lorsque le moment est venu d’échapper enfin à ces conditions vulgairement idylliques de marche et de grimper enfin sur les crêtes, ils persistent tous sans vergogne, sauf moi, à préférer la pire des solutions, celle qui coûte le moins. Ébahi, incrédule, je m’arrête, les hèle : « Non, non, ce n’est pas tout droit, il faut tourner maintenant, c’est par là. » Certains me considèrent d’un air morne et continuent leur chemin. Pour la première fois depuis Le Puy, j’arpente par conséquent ce matin un GR désert, mal tracé parce que, cette portion semblant délaissée par tous, il n’a pas paru nécessaire de faire des efforts de signalisation. Je m’égare par conséquent à deux reprises, remonte ce que je n’aurais pas dû descendre, transpire abondamment, rôtis sur les coteaux, le paradis ! Récompense pourtant il y a, et pas seulement d’ordre psychologique. Je vois des hauteurs que j’ai atteintes, moi et non les petits hommes en file indienne au bord de l’eau, la confluence entre le Tarn et la Garonne et en fais profiter par l’image tous ceux qui suivent mon blog. Et puis mon itinéraire me fait passer par une succession de vergers, si bien que je compense ma dépense physique en me goinfrant d’abricots fabuleux et de prunes rafraîchissantes tombées à terre, je fais une halte prolongée dans un verger de cerisiers de la variété burlat dont beaucoup d’arbres sont encore couverts de fruits bien trop mûrs pour être désormais récoltés, certains presque confits, gorgés du sucre qu’y a concentré un soleil désormais ardent. Il n’empêche, la solitude dans laquelle j’éprouve ces plaisirs témoigne de ce que tout fout le camp, vraiment.

Extrait de "Pensées en chemin", Axel Kahn, chez Stock, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
biturige
- 30/03/2014 - 17:52
déjà fait
bonjour ,pérégrination accomplie par Monsieur Jacques Lacarrière .
Livre "chemin faisant " édité en 1974 ....
coucou.cmoi35
- 30/03/2014 - 13:39
Pourquoi "Tout fout le camp" ? Je n'ai pas bien saisi.
Parce que 20 pélerins prennent le chemin de halage, en ligne droite, rafraîchi, à l'ombre ?
Bizarre comme conclusion.
Je déconseille à A. Kahn de manger des fruits qui ne lui appartiennet pas mais surtout non-lavés, qui doivent être recouvert de pesticides. Tout cela n'est pas sérieux.