En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 1 heure 27 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 2 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 3 heures 26 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 4 heures 19 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 7 heures 1 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 10 heures 14 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 10 heures 51 min
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 1 heure 37 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 2 heures 44 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 3 heures 43 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 9 heures 55 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Santé
Impact

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

il y a 11 heures 6 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 22 heures 21 min
© Reuters
François Hollande alors qu'il vote pour le premier tour des élections municipales.
© Reuters
François Hollande alors qu'il vote pour le premier tour des élections municipales.
Et maintenant ?

Méga claque pour le PS : que peut faire François Hollande maintenant ?

Publié le 26 mars 2014
Le premier tour des élections municipales s'est transformé en vote sanction pour la gauche, qui a obtenu de très mauvais résultats dans la plupart des villes.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le premier tour des élections municipales s'est transformé en vote sanction pour la gauche, qui a obtenu de très mauvais résultats dans la plupart des villes.

A l’Elysée, on sentait venir la claque ; à tel point que l’entourage de François Hollande laissait entendre que le chef de l’Etat avait déjà « enjambé » le scrutin des municipales et qu’il était entièrement concentré sur la mise en œuvre du pacte de responsabilité, cette boîte à outils destinée à redonner de l’oxygène aux entreprises et relancer l’emploi grâce à une conséquente baisse des charges pour les entreprises. Mais on n’avait certainement pas prévu le « 21 avril marseillais », comme on qualifie déjà la débâcle du PS dans la  cité phocéenne, qui, avec la victoire de Steeve Briois à Hénin-Beaumont, symbolise ce premier tour des municipales 2014. A cela, il faut ajouter les bons résultats obtenus par l’UMP, dont aucun « grand  » sortant n’est menacé et qui est en passe de reprendre un certain nombre de villes perdues en 2008. On n’avait surement pas anticipé que le Front national, certes crédité d’un bon score dans les sondages, ferait une entrée aussi fracassante dans les conseils municipaux, au point de bousculer la bipolarisation de la vie politique en France.

L’Elysée est aussi touché au cœur, puisque le conseiller politique de François Hollande, le modéré Bernard Poignant, maire PS de Quimper,  est devancé d’un point par son adversaire UMP dans son fief. Maigre consolation pour François Hollande : son successeur à Tulle est confortablement réélu au premier tour. Petit réconfort également pour le Premier ministre : Johanna Rolland, qu’il a intronisée à Nantes, est bien placée pour lui succéder à la mairie dimanche prochain. Mais cela n’a pas suffi pour redonner du tonus au locataire de Matignon. Hier soir, le Premier ministre paraissait sonné par l’ampleur de l’échec de son camp ; dans un discours prononcé du bout des lèvres, il a reconnu  « un contexte économique et social difficile pour les Français » et en a appelé une nouvelle fois à la constitution d’un Front Républicain. Mais manifestement, le cœur n’y était pas. D’ailleurs, sa proposition a aussitôt été balayée par les dirigeants de l’UMP, qui n’ont guère de raison de venir au secours d’un PS éreinté. Aujourd’hui, le chiffon rouge agité contre le spectre du parti d’extrême-droite, menace contre la démocratie, n’agit plus. Les électeurs qui ont voté pour le FN veulent essayer « autre chose ». Ils voteront contre le Front national s’ils sont déçus par sa politique municipale la prochaine fois, comme cela a déjà été le cas lors de précédents scrutins à Toulon et à Marignane.

Face à cette situation inédite, c’est maintenant la réaction de François Hollande qui est attendue. C’est le chef de l’Etat, qui a les cartes en mains pour réagir à ce que les dirigeants du PS veulent percevoir comme un «  message de désarroi, de désamour vis-à-vis de l'ensemble de la vie politique », mais qui l’est surtout à l’encontre du PS et du gouvernement. Aujourd’hui, personne ne connaît précisément  ses intentions.

Spontanément, la question régulièrement évoquée est à nouveau à l’ordre du jour : après cet échec, le remaniement ministériel annoncé depuis des semaines ira-t-il  jusqu’au changement de Premier ministre ? Tout va dépendre de l’ampleur de l’échec. Mais ce n’était pas l’hypothèse de travail jusqu’à ce jour. Et puis, est-ce par un changement d’homme que l’on remédie à ce vaste ras-le-bol ressenti par les Français, et qu’ils expriment, soit en s’abstenant, soit en votant contre le parti au pouvoir ? (Cela avait été le cas en 2001, sous la cohabitation Chirac-Jospin, et en 2008, lorsque Nicolas Sarkozy était à l’Elysée ). Pourquoi changer de Premier ministre aujourd’hui alors que dans deux mois, en juin, aura lieu un autre scrutin, l’élection des députés européens, qui risque d’être aussi catastrophique pour le PS ( et aussi bénéfique pour le Front national ) que les municipales ? Et puis surtout, pourquoi changer de Premier ministre, si ce n’est pas pour changer de politique ? Le pouvoir de décision est à l’Elysée. Jean-Marc Ayrault est en charge de les appliquer. Il doit « faire passer » le pacte de responsabilité au parlement avec l’obtention d’un vote de confiance à la fin du mois d’avril. D’ici là, l’équipe gouvernementale aura été remaniée, resserrée et Jean-Marc Ayrault re-légitimé. Du grain à moudre pour les commentateurs .Quant à l’inversion de la courbe du chômage, ce n’est pas de cela qu’elle dépend  !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (177)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pierre325
- 30/03/2014 - 23:50
d'ailleurs mercredi
Nouvelle taxe sur le gaz, ça il oublie pas quand on parle pognon.
gdv
- 30/03/2014 - 14:49
Et pourtant elle tourne !
N'en déplaise à certains qui perdent tout leur bon sens, il va faire Hollande, car il n'a pas le choix....et c'est là que cela devient jouissif.
Il va lui falloir gratter 50 milliards, ce faisant il va se mettre sur le dos une bonne partie de son électorat mais là où cela devient carrément orgasmique, c'est que sur un plan économique, cela ne servira à rien.
En premier lieu c'est une goutte d'eau dans le sceau de dépenses qu'il faudrait économiser.
En second lieu, Il a cassé la confiance de la petite minorité qui fait tourner le pays, c'est à dire les entrepreneurs à la tête des PME qui constituent 80% du PIB marchand de notre pays.
Voilà pourquoi malgré ses 50 milliards l'économie ne repartira pas, il faut accepter l'inégalité dans ce pays car on voit mal pourquoi les personnes qui travaillent 70 heures par semaine se feraient piquer à l'impôts sur le revenu les PV qu'ils ont réalisés sur leur outil de travail.
Trop, c'est trop, la machine est cassée.
Ilmryn
- 28/03/2014 - 15:51
Ory-Nick - ouin ?
Par Ory-Nick - "Encore et toujours l'insulte. Vous êtes lassant."
.
La seule différence entre nous c'est que tu entrecoupes les tiennes de pleurnicheries. Un peu de clairvoyance bon sang et tiens toi droit.
.
Ory-Nick : "Répondez à mes questions..."
.
Il n'est pas possible d'expliquer l'organisation PRATIQUE des Démocratie Participative en un commentaire, d'autant plus si en face tu as un gamin vexé qui ne montre aucun intérêt pour le fond du sujet et ne regarde même pas les liens.
.
Et je rappelle le fond en quatre liens: Plus les pays sont démocratique mieux il vont et plus les citoyens sont libres, la France n'est pas très démocratique pas très libre et va très mal économiquement et politiquement.
.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie
http://www.heritage.org/index/ranking
http://www.democratie-directe.fr/wp-content/uploads/2011/03/Democratie_directe_web.pdf
http://www.contrepoints.org/2013/01/10/110829-premier-indice-liberte-humaine