En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

ça vient d'être publié
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 11 heures 38 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 13 heures 34 min
pépite vidéo > High-tech
Traçage
L’application StopCovid sera disponible ce mardi 2 juin
il y a 14 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Faites-moi plaisir" de Mary Gaitskill : un roman subtil masculin/féminin : harcèlement ? consentement ?

il y a 16 heures 21 min
pépites > International
Répression
Hong Kong : la veillée pour Tiananmen a été interdite pour la première fois en 30 ans
il y a 17 heures 37 min
pépites > International
"Contre-attaque"
La Chine promet de riposter après les annonces de Donald Trump contre Pékin
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Politique
Second tour

Municipales : LREM affaiblie par la médiocrité politique de nombre de ses candidats

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Economie
Clef de la croissance

Capital humain : le (vieux) débat qui déchaîne les économistes

il y a 21 heures 12 min
décryptage > Economie
Nomination

Cour des Comptes : Pierre Moscovici, un nouveau président si accommodant pour ceux qui l’ont nommé...

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Sommes-nous tous dépressifs ?

il y a 22 heures 15 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 12 heures 10 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Italie buissonnière" de Dominique Fernandez, de l’Académie française : hors des sentiers touristiques, une belle découverte de trésors italiens méconnus

il y a 16 heures 2 min
light > High-tech
Réseaux sociaux vs Donald Trump
Mark Zuckerberg est critiqué par des salariés de Facebook après avoir refusé de signaler des messages "polémiques" de Donald Trump
il y a 16 heures 45 min
pépites > Santé
Contaminations
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian révèle avoir été infecté par le coronavirus
il y a 18 heures 12 min
pépite vidéo > International
Vague de colère
Mort de George Floyd : les images des incidents à Washington près de la Maison Blanche
il y a 19 heures 4 min
décryptage > Economie
Effets de la pandémie

Covid-19 : entre vague des pays émergents et déflation en zone euro ?

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Société
Veaux, vaches, cochons

Adieu Paris, Lyon ou Lille ? Le mirage d’un exode urbain post-Coronavirus

il y a 21 heures 21 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Generation Slack : comment les outils de productivité pourraient nous aider à construire de nouvelles solidarités
il y a 21 heures 55 min
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 22 heures 43 min
Justice française

Jurés populaires : ayez confiance !

Publié le 21 mai 2011
Les sénateurs ont adopté ce jeudi le projet de loi sur l'introduction de jurés populaires en correctionnelle défendue par Nicolas Sarkozy. Une réforme indispensable pour combler le fossé entre les citoyens et la justice.
Jean-René Lecerf est sénateur UMP du Nord.Secrétaire national de l'UMP en charge de la Justice depuis 2009, il est le rapporteur du projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-René Lecerf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-René Lecerf est sénateur UMP du Nord.Secrétaire national de l'UMP en charge de la Justice depuis 2009, il est le rapporteur du projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sénateurs ont adopté ce jeudi le projet de loi sur l'introduction de jurés populaires en correctionnelle défendue par Nicolas Sarkozy. Une réforme indispensable pour combler le fossé entre les citoyens et la justice.

Atlantico : L’introduction de jurés populaires en correctionnelle est-elle destinée à améliorer le rendu de la justice en France ?

Jean-René Lecerf : La réponse est plutôt positive. La première volonté est je crois d’essayer effectivement de réconcilier les Français avec leur justice. Je crois que c’est un objectif nécessaire pour rétablir des liens de confiance : un sondage demandé par le Conseil supérieur de la magistrature montrait il y a deux ans que la justice était le service public le moins prisé et celui dans lequel les Français avaient le moins confiance, juste devant les élus et la presse. Je pense, de la même façon, que les jurés dans les cours d’assises participent à la confiance dans les cours d’assises, tout comme les citoyens assesseurs dans les tribunaux correctionnels pourront participer de la même confiance dans la justice correctionnelle.

De l’intention de la loi à la mise en pratique, il y a souvent un fossé. Cette réforme sera-t-elle facile à mettre en oeuvre ?

Le Sénat a déjà largement modifié le projet initial qui créait d’ailleurs de manière assez curieuse deux catégories de cours d’assises : une cour d’assise light et une cour d’assises hard en quelque sorte. Le projet de loi prévoyait ainsi en première instance de cours d’assises que 90 % des crimes seraient jugés par trois magistrats professionnels et deux citoyens assesseurs, autrement dit, les jurés qui ont toujours été majoritaires depuis la Révolution française seraient devenus minoritaires. Le Sénat a donc refusé cet éclatement de la cour d’assises et rétabli ses pouvoirs et la présence majoritaire des jurés en diminuant quelque peu le nombre des jurés puisqu’ils passent de 9 à 6 en première instance et de 12 à 9 en appel. Pour le reste, il subsiste effectivement des difficultés au niveau des tribunaux correctionnels mais nous n’introduisons des citoyens assesseurs dans les tribunaux correctionnels que pour un certain nombre de délits, en ce qui concerne notamment les violences aux personnes, les infractions au droit de l’environnement, l’atteinte à la dignité des personnes et l’usurpation d’identité. Il est certain qu’il faudra renforcer les effectifs de juges et de greffiers parce qu’avec des citoyens assesseurs, on jugera beaucoup moins rapidement qu’on ne jugeait entre professionnels du droit.


Tout cela a un coût ?

En effet, surtout les postes supplémentaires de magistrats, mais vous savez, les réformes positives qui améliorent le cours de la justice et qui ne coûtent rien, moi je n’en connais pas.


Dominique Strauss-Kahn a été inculpé ce jeudi par un jury populaire américain (Grand Jury) à New York. Confier le sort d’un homme à des non professionnels est-il juste ?

Si vous regardez avec attention la sévérité ou au contraire l’indulgence des jurys populaires, vous serez très surpris : si vous prenez par exemple les statistiques françaises sur les 10 dernières années vous constatez que les cours d’assises n’ont absolument pas évolué dans leur sévérité, alors que les tribunaux correctionnels, qui eux sont exclusivement composés de magistrats, sanctionnent de manière beaucoup plus importante aujourd’hui qu’ils ne le faisaient il y a 10 ans. On a donc plutôt tendance, au regard des statistiques, à trouver une indulgence supérieure de la part de Monsieur tout le monde, du regard citoyen, que de la part du magistrat spécialisé. La présence de jurés populaires est un héritage de la Révolution française, c’est la preuve par neuf que la justice est rendue par le peuple, peuple français chez nous et peuple américain aux Etats-Unis.


Quelle est votre opinion sur la proposition de motivation des verdicts d’assises contenue dans le projet de loi ?

C’est un peu la quadrature du cercle, car il va falloir concilier le maintien de l’intime conviction avec la motivation. Je ne dis pas que tout cela est quelques fois un peu artificiel, après tout c’est bien le président du tribunal, donc un magistrat professionnel, qui va être amené à élaborer la motivation, or la Commission des lois a prévu que la motivation qu’elle proposerait devrait être signée par le premier juré de façon à ce que la motivation concerne l’ensemble des juges et non pas simplement le président de la cour d’assises. Mais il s’agit bien évidemment d’une rupture avec nos traditions juridiques et il faudra certainement un certain temps pour s’adapter à cette motivation des arrêts d’assises. D’un autre côté, il était tout de même un peu paradoxal de voir les jugements de police ou les jugements correctionnels, par hypothèse moins graves, motivés, et les jugements d’assises par hypothèse plus graves qui ne l’étaient pas.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant

06.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

07.

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Achille Supertramp
- 22/05/2011 - 20:28
Pour Atlante13 et autres.
"Si j'ai bien compris, on est objectif uniquement si on est de gauche.
Comme le prouvent tous les jours les élus de gauche qui pleurent leur ami socialiste DSK." De une je n'est jamais dis qu'on était objectif seulement si l'on est de gauche ! De plus je me demande bien ce que viens faire DSK ici ?
j0k3r
- 21/05/2011 - 10:54
Reprenons le pouvoir !
C'est après le coup d'état judiciaire de la réforme de la Garde à Vue qu'on prend la mesure de la prise de pouvoir des juges fonctionnaires.
C'est aux électeurs qui souffrent de l'explosion de la délinquance de prendre le pouvoir judiciaire à l'instar des USA qui nous donnent un bel exemple.
Elisons les juges pour leur donner légitimité et indépendance !
zipasics
- 21/05/2011 - 10:26
Ne pas être juré signifie ne
Ne pas être juré signifie ne pas vouloir prendre ses responsabilités de citoyens.
Ensuite, malgré la diminutions des moyens les enquêtes ne sont pas absolument pas baclées au contraire. la seule resultante du manque de moyen et la lenteur de l'enquete. En effet, avec plus d'argent et donc de moyen les enquetes iraient beaucoup plus vite. ( ecoutes, ADN, déplacements...)