En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 6 heures 28 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 7 heures 46 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 8 heures 19 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 9 heures 1 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 11 heures 24 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 14 heures 6 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 6 heures 39 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 7 heures 54 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 8 heures 32 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 9 heures 31 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 11 heures 40 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 12 heures 38 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 13 heures 42 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 4 heures
Justice française

Jurés populaires : ayez confiance !

Publié le 21 mai 2011
Les sénateurs ont adopté ce jeudi le projet de loi sur l'introduction de jurés populaires en correctionnelle défendue par Nicolas Sarkozy. Une réforme indispensable pour combler le fossé entre les citoyens et la justice.
Jean-René Lecerf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-René Lecerf est sénateur UMP du Nord.Secrétaire national de l'UMP en charge de la Justice depuis 2009, il est le rapporteur du projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sénateurs ont adopté ce jeudi le projet de loi sur l'introduction de jurés populaires en correctionnelle défendue par Nicolas Sarkozy. Une réforme indispensable pour combler le fossé entre les citoyens et la justice.

Atlantico : L’introduction de jurés populaires en correctionnelle est-elle destinée à améliorer le rendu de la justice en France ?

Jean-René Lecerf : La réponse est plutôt positive. La première volonté est je crois d’essayer effectivement de réconcilier les Français avec leur justice. Je crois que c’est un objectif nécessaire pour rétablir des liens de confiance : un sondage demandé par le Conseil supérieur de la magistrature montrait il y a deux ans que la justice était le service public le moins prisé et celui dans lequel les Français avaient le moins confiance, juste devant les élus et la presse. Je pense, de la même façon, que les jurés dans les cours d’assises participent à la confiance dans les cours d’assises, tout comme les citoyens assesseurs dans les tribunaux correctionnels pourront participer de la même confiance dans la justice correctionnelle.

De l’intention de la loi à la mise en pratique, il y a souvent un fossé. Cette réforme sera-t-elle facile à mettre en oeuvre ?

Le Sénat a déjà largement modifié le projet initial qui créait d’ailleurs de manière assez curieuse deux catégories de cours d’assises : une cour d’assise light et une cour d’assises hard en quelque sorte. Le projet de loi prévoyait ainsi en première instance de cours d’assises que 90 % des crimes seraient jugés par trois magistrats professionnels et deux citoyens assesseurs, autrement dit, les jurés qui ont toujours été majoritaires depuis la Révolution française seraient devenus minoritaires. Le Sénat a donc refusé cet éclatement de la cour d’assises et rétabli ses pouvoirs et la présence majoritaire des jurés en diminuant quelque peu le nombre des jurés puisqu’ils passent de 9 à 6 en première instance et de 12 à 9 en appel. Pour le reste, il subsiste effectivement des difficultés au niveau des tribunaux correctionnels mais nous n’introduisons des citoyens assesseurs dans les tribunaux correctionnels que pour un certain nombre de délits, en ce qui concerne notamment les violences aux personnes, les infractions au droit de l’environnement, l’atteinte à la dignité des personnes et l’usurpation d’identité. Il est certain qu’il faudra renforcer les effectifs de juges et de greffiers parce qu’avec des citoyens assesseurs, on jugera beaucoup moins rapidement qu’on ne jugeait entre professionnels du droit.


Tout cela a un coût ?

En effet, surtout les postes supplémentaires de magistrats, mais vous savez, les réformes positives qui améliorent le cours de la justice et qui ne coûtent rien, moi je n’en connais pas.


Dominique Strauss-Kahn a été inculpé ce jeudi par un jury populaire américain (Grand Jury) à New York. Confier le sort d’un homme à des non professionnels est-il juste ?

Si vous regardez avec attention la sévérité ou au contraire l’indulgence des jurys populaires, vous serez très surpris : si vous prenez par exemple les statistiques françaises sur les 10 dernières années vous constatez que les cours d’assises n’ont absolument pas évolué dans leur sévérité, alors que les tribunaux correctionnels, qui eux sont exclusivement composés de magistrats, sanctionnent de manière beaucoup plus importante aujourd’hui qu’ils ne le faisaient il y a 10 ans. On a donc plutôt tendance, au regard des statistiques, à trouver une indulgence supérieure de la part de Monsieur tout le monde, du regard citoyen, que de la part du magistrat spécialisé. La présence de jurés populaires est un héritage de la Révolution française, c’est la preuve par neuf que la justice est rendue par le peuple, peuple français chez nous et peuple américain aux Etats-Unis.


Quelle est votre opinion sur la proposition de motivation des verdicts d’assises contenue dans le projet de loi ?

C’est un peu la quadrature du cercle, car il va falloir concilier le maintien de l’intime conviction avec la motivation. Je ne dis pas que tout cela est quelques fois un peu artificiel, après tout c’est bien le président du tribunal, donc un magistrat professionnel, qui va être amené à élaborer la motivation, or la Commission des lois a prévu que la motivation qu’elle proposerait devrait être signée par le premier juré de façon à ce que la motivation concerne l’ensemble des juges et non pas simplement le président de la cour d’assises. Mais il s’agit bien évidemment d’une rupture avec nos traditions juridiques et il faudra certainement un certain temps pour s’adapter à cette motivation des arrêts d’assises. D’un autre côté, il était tout de même un peu paradoxal de voir les jugements de police ou les jugements correctionnels, par hypothèse moins graves, motivés, et les jugements d’assises par hypothèse plus graves qui ne l’étaient pas.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Achille Supertramp
- 22/05/2011 - 20:28
Pour Atlante13 et autres.
"Si j'ai bien compris, on est objectif uniquement si on est de gauche.
Comme le prouvent tous les jours les élus de gauche qui pleurent leur ami socialiste DSK." De une je n'est jamais dis qu'on était objectif seulement si l'on est de gauche ! De plus je me demande bien ce que viens faire DSK ici ?
j0k3r
- 21/05/2011 - 10:54
Reprenons le pouvoir !
C'est après le coup d'état judiciaire de la réforme de la Garde à Vue qu'on prend la mesure de la prise de pouvoir des juges fonctionnaires.
C'est aux électeurs qui souffrent de l'explosion de la délinquance de prendre le pouvoir judiciaire à l'instar des USA qui nous donnent un bel exemple.
Elisons les juges pour leur donner légitimité et indépendance !
zipasics
- 21/05/2011 - 10:26
Ne pas être juré signifie ne
Ne pas être juré signifie ne pas vouloir prendre ses responsabilités de citoyens.
Ensuite, malgré la diminutions des moyens les enquêtes ne sont pas absolument pas baclées au contraire. la seule resultante du manque de moyen et la lenteur de l'enquete. En effet, avec plus d'argent et donc de moyen les enquetes iraient beaucoup plus vite. ( ecoutes, ADN, déplacements...)