En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 11 heures 30 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 21 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 12 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 11 heures 53 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 15 heures 10 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 12 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 13 heures
Fact checking

"Comment je me suis retrouvé au coeur du complot DSK"

Publié le 18 mai 2011
La théorie du complot contre Dominique Strauss-Kahn s'est très vite répandue sur les réseaux sociaux. Jean-Baptiste Soufron raconte comment il a été pris dans un engrenage qui fit de lui la source à partir de laquelle la première information sur l'arrestation de DSK aurait été transmise.
Ancien Secrétaire Général du Conseil National du Numérique et Directeur du Think Tank de Cap Digital, Jean-Baptiste Soufron est aujourd'hui avocat chez FWPA Avocats
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Soufron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien Secrétaire Général du Conseil National du Numérique et Directeur du Think Tank de Cap Digital, Jean-Baptiste Soufron est aujourd'hui avocat chez FWPA Avocats
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La théorie du complot contre Dominique Strauss-Kahn s'est très vite répandue sur les réseaux sociaux. Jean-Baptiste Soufron raconte comment il a été pris dans un engrenage qui fit de lui la source à partir de laquelle la première information sur l'arrestation de DSK aurait été transmise.

Mardi après-midi, je reçois un coup de fil d'Aymeric Goetschy, l’un des journalistes d’Atlantico me demandant si oui ou non j’étais au courant de l’arrestation de DSK avant les médias, et comment ce serait possible. Une journaliste de RMC avait contacté l'équipe d'Atlantico pour le leur demander après avoir relu quelques tweets. Et, compte tenu des accusations portées depuis quelques jours contre @arnauddassier et Atlantico, il a jugé bon de me demander quelques explications.

Les faits ne sont pas très compliqués. J’ai découvert le scandale comme tous les utilisateurs de Twitter sur ma timeline samedi en fin de soirée, puis sur le site du New York Post. J’ai alors commencé à suivre le canal #dsk jusqu’à ce qu’il devienne un trending topic Twitter et que mon ami @samgustin, chef de bureau de Wired à New York, me contacte. Travaillant à seulement quelques centaines de mètres du bureau de police concerné par l’affaire, et échangeant avec moi en DM pour essayer de comprendre le point de vue français sur cette affaire, Sam disposait d’excellents contacts avec ces policiers. Après avoir échangé avec eux au téléphone, il m’a rapidement convaincu que l’affaire était très sérieuse et que les enquêteurs étaient sûrs de leur coup.

J’ai alors commencé à être très étonné par la teneur des réactions sur Internet. Au fur et à mesure de la soirée, de plus en plus de gens reprenaient l’hypothèse d’un complot ou d’une machination, allant jusqu’à écrire un article sur le Post pour décrire l’arrestation de DSK comme étant une machination de proches de l’UMP (entre autres exemples, cet article).

Les deux premiers tweets sur l’affaire étaient issus de @j_pinet et @arnauddassier, le premier membre de l’UMP et le second connu pour avoir été l’un des conseillers de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, et pour être l’un des actionnaires minoritaires d’Atlantico – souvent présenté comme le Rue89 de droite.

D’où la question de bien des usagers de Twitter et des lecteurs du Post : comment @j_pinet et @arnauddassier ont-ils eu vent de cette affaire avant le New York Post si ce n’est en étant en contact avec d’autres personnes qui seraient à l’origine de l’arrestation – laquelle serait donc un coup monté.

La réponse n’était pourtant pas compliquée. Ils étaient au courant parce qu’un témoin de la scène leur en avait parlé.

Or il se trouve que ledit témoin – toujours anonyme à ce jour – est l’ami de Camille, une camarade et collaboratrice. De mon coté, informé par @samgustin, j’avais de plus en plus de mal à garder mon calme face aux réactions que je pouvais lire sur Twitter et sur Facebook. Après quelques heures d’échanges parfois très tendus, mon amie Camille s’est rendue sur mon wall pour y poster un échange avec son camarade new yorkais dans lequel celui-ci confirmait l’arrestation, être témoin et se déclarait comme étant la source de @j_pinet.

Facebook étant Facebook, et à la suite d’un message de @megaconnard attirant l’attention sur mon wall,plusieurs personnes ont cru que c’était moi qui avait posté ce message et que je me déclarais comme la source de @j_pinet – une idée notamment relayée par @vincentglad – puis le lendemain par @rosselin.

Or il se trouve que je connais bien @rosselin pour avoir travaillé avec lui il y a quelques années sur Vendredi. Après l’avoir appelé pour lui signaler que ce n’était pas moi qui avait posté ce message sur mon wall, il a bien immédiatement compris l’erreur qui venait d’être faite et il s’en est aussitôt excusé sur sa timeline.

De son coté, contactée par plusieurs journalistes, mon amie Camille n’a souhaité transmettre le contact de son ami à personne. Du moins pour ceux qui comprennent le fonctionnement de Facebook car de nombreux autres m’ont contacté directement en pensant eux aussi que c’était moi la source – et d’autres arrivant plus tardivement sur l’affaire continuent visiblement à le croire.

Le résultat ?

Personne ne sait bien sûr ce qui s’est passé, et le fait d’être certain de l’arrestation, voire même de l’existence d’une victime, n’anéantit pas la possibilité d’une manipulation – ce ne serait pas la première fois.

Mais de là à me retrouver comploteur depuis la chambre de mon hôtel de Marseille – un Sofitel justement…

Comment ensuite donner le moindre crédit aux affabulations des uns des autres ? Quelle erreur de communication incroyable que d’avoir choisi de relayer l’idée d’un complot sur la base de deux tweets et d’un post Facebook sans avoir pris la peine d’aller chercher plus loin – ou de trouver d’autres éléments.

Alors le résultat ?

Le résultat, c’est une vraie capacité à se discréditer, une consternation chauvine immédiatement dénoncée par @gunthert, des imprécations très vite considérées comme ridicules.

Et un retour de bâton en forme de prise de posture morale de l’UMP qui a su profiter de l’absence de réponse crédible de la gauche – malgré une série de démissions et de scandales qui dure pourtant depuis plus de 2 ans.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zozo26
- 19/05/2011 - 13:37
contexte
On le sait les structures françaises auraient bien entendu laissé Monsieur DSK rentrer tranquillement chez lui. le commissariat de police local aurait reçu immédiatement des ordres dans notre belle République pour étouffer l'affaire. Concernant la suite, les juges d'instruction majoritairement extrémistes de gauche en France, auraient eu vite fait de monter une affaire pour disculper DSK.
pierre60
- 19/05/2011 - 06:51
Comme a la grande epoque du SAC de Charly
Il est extremement dommage que la premiere personne a publier la nouvelle ait ete un agent UMP (tres) proche du pouvoir.
Il aurait du demander a un tiers totalement neutre de twiter a sa place.
Ca n'aurait pas empeche les hypotheses de coup monte, mais ca les aurait moins alimentes.
On ne parle plus de Lybie, de Syrie ni de Bin Laden,
The show must go on!

LeditGaga
- 19/05/2011 - 00:23
Un complot, mais non !
Pour beaucoup ici, on se complaît dans le complot ourdi contre ce gugusse qu'on plaint : c'est complet ! Bien sûr qu'il a violenté cette jeune femme et il devra payer pour ça. Ce ne sont pas les fourberies à postériori qui y changeront quoi que ce soit ! Bravo aussi à la justice américaine qui prend en compte la souffrance endurée par la victime plutôt que celle du coupable !