En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Selon l'Insee, le taux de chômage a baissé de 0,1 point au 4ème trimestre 2013, à 9,8 % de la population active en métropole.
Désolé Michel

Combat de chiffres sur le chômage : pourquoi le taux d’emploi donne tort aux optimistes

Publié le 07 mars 2014
Si l'INSEE annonce une légère baisse du taux de chômage au quatrième trimestre, Pôle Emploi fait face à une hausse de demandeurs d'emplois en novembre et en décembre. Une situation floue qui n'empêche pas le ministre du Travail Michel Sapin de déclarer que l'engagement de François Hollande "a été respecté".
Jacques Bichot est Professeur émérite d’économie de l’Université Jean Moulin (Lyon 3), et membre honoraire du Conseil économique et social.Ses derniers ouvrages parus sont : Le Labyrinthe aux éditions des Belles Lettres en 2015, Retraites : le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Bichot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Bichot est Professeur émérite d’économie de l’Université Jean Moulin (Lyon 3), et membre honoraire du Conseil économique et social.Ses derniers ouvrages parus sont : Le Labyrinthe aux éditions des Belles Lettres en 2015, Retraites : le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'INSEE annonce une légère baisse du taux de chômage au quatrième trimestre, Pôle Emploi fait face à une hausse de demandeurs d'emplois en novembre et en décembre. Une situation floue qui n'empêche pas le ministre du Travail Michel Sapin de déclarer que l'engagement de François Hollande "a été respecté".

Atlantico : Selon l'Insee, le taux de chômage a baissé de 0,1 point au 4ème trimestre 2013, à 9,8 % de la population active en métropole. Alors que selon Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en novembre et en décembre. Qu'est-ce qui explique cette concurrence des chiffres sur le chômage ?

Jacques Bichot : L’INSEE calcule le taux de chômage selon la définition du BIT parce que cela permet de faire des comparaisons au niveau international. C’est donc très utile – mais un seul chiffre est insuffisant pour cerner le problème du chômage quand on veut, dans un pays donné, affiner les politiques de l’emploi, les règles de l’assurance chômage, les dispositions spécifiques en faveur des jeunes, des seniors, de telle ou telle catégorie d’immigrés, etc. Pour les jeunes, par exemple, le taux de chômage très élevé montre qu’il y a un gros effort à faire, et soit dit en passant les économies qui ont été réalisées sur le financement de l’apprentissage sont assez stupéfiantes dans la conjoncture actuelle. Mais la situation peut être encore plus grave que ne l’indique un taux de chômage des jeunes atteignant 20 % ou 25 % si beaucoup de jeunes poursuivent leurs études sans autre but que celui de ne pas se heurter à un mur de réponses négatives quand ils postulent pour un poste. Il faut aussi regarder attentivement les chiffres relatifs au chômage de longue durée, parce que  les personnes qui sont confrontées à cette épreuve ont autrement besoin d’un coup de main que celles qui n’ont pas de problème pour retrouver un job dans les 2 ou 3 mois suivant la fin de leur contrat.

N'aurait-on pas intérêt, pour avoir une vraie idée de l'ampleur du problème, à regarder le taux d'emploi plutôt que le taux de chômage ?

Oui, le taux d’emploi est un indicateur global de la bonne (ou mauvaise) santé de l’économie plus significatif que le taux de chômage au sens du BIT. En effet, beaucoup de personnes exerceraient volontiers une activité professionnelle, mais peuvent s’en passer, par exemple parce que leur conjoint gagne correctement la vie du ménage, ou parce qu’elles préfèrent une pension modeste à une recherche d’emploi difficile qui pourrait les amener à travailler loin de leur domicile, ou pour mille autres raisons. Une économie vraiment dynamique se caractérise par un taux d’emploi élevé. La France, à cet égard, n’est pas très brillante au regard de l’Allemagne ou des pays scandinaves. Or si l’on veut que les réformes des retraites donnent de bon résultats, il faut que le taux d’emploi, et particulièrement celui des seniors, augmente : qu’ils aient la volonté de travailler, et qu’ils aient l’occasion de le faire !  

Pourquoi jusqu'ici le taux d'emploi n'est-il pas pris en compte comme indicateur pour évaluer la situation du marché de l'emploi ?

Parce que c’est un indicateur calculé le plus souvent une seule fois par an, tandis que  les chiffres du chômage sortent chaque mois, ce qui fait l’affaire des hommes politiques et … des journalistes ! C’est la vieille histoire de la montre perdue que l’on cherche surtout sous le réverbère : il y a les chiffes qui sont intéressants pour réfléchir aux décisions à prendre, et ceux qui permettent de faire de la « com », notre réverbère …

Justement, qu'est-ce qu'on apprend quand on regarde ce taux d'emploi ? Quelle est véritablement la situation actuelle ?

Sur le long terme, en France de 1960 à 1990, on constate par exemple que l’augmentation massive de l’activité professionnelle féminine, qui aurait dû faire bondir le taux d’emploi, a été presque entièrement compensée par la retraite de plus en plus précoce pour les hommes. En caricaturant, on pourrait dire que les hommes ont réussi à mettre les femmes au turbin pour farnienter à leur aise ! Quant à la situation actuelle, la France reste parmi les pays où le taux d’emploi des personnes de 15 à 64 ans est faible . Désolé de donner les chiffres de 2010, c’est ceux que j’ai sous la main : 64 % en France contre 78,6 % en Suisse. Certes, la Grèce en était à 59,6 %, mais on a vu ce qu’il en est résulté. Quant à l’Allemagne avec 71,2 % ou la Suède avec 72,7 %, ce n’est pas la Suisse, mais ce sont quand même des pays où la demande de travail est forte, où il y a de l’embauche pour ceux qui veulent travailler et qui ne sont pas inaptes. Et des centaines de milliers de Français travaillent en Suisse : malgré le taux d’emploi très élevé des Helvètes, leurs entreprises ont encore besoin de plus de personnel ! Nous pourrions regarder d’un peu plus près comment ils font.

Du taux de l'Insee ou des données de Pôle emploi, quel est le meilleur indicateur pour évaluer la situation sur le marché de l'emploi ?

Il n’y a pas de meilleur indicateur. C’est comme dans une grande entreprise : les médias se concentrent sur la personne du PDG, mais la réussite de cette firme est due à toute une équipe.

Finalement, l'engagement de François Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici à fin 2013 a-t-il été respecté, comme le martèle son ministre du Travail, Michel Sapin ?

Non, et comme cette réponse ne m’est pas suggérée par le seul taux de chômage de catégorie A fourni par Pôle emploi, mais par toute une batterie d’indicateurs, je pense que c’est hélas une réponse robuste.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

06.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

07.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

04.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
boblecler
- 08/03/2014 - 10:57
Ces méthodes statistiques sont des méthodes de truands
Je suis d'accord avec JEREM car prendre des temps partiels de 25 heures en allemagne ou des temps plein payés à 600 euros par mois certes compensés par des revenus étatiques complémentaires est une méthode de truand. Le taux d'activité de l'allemagne est contrebalancé par le taux de pauvreté. @la saucisse intello t'as travaillé à FUKHUSHIMA ?????? lol on comprend mieux tes réflexions. T'as créé la demande????
cronos
- 08/03/2014 - 09:09
bof...
Tous les chiffres donnés sont pipés...La dette..le chômage..les pauvres..etc!
lucuis
- 08/03/2014 - 06:16
@jerem : avant de critiquer les autres, lit bien les commentaire
tu veut faire le malin en mais tes commentaires sont hors sujet car je critique la façon de calculer de la nouvelle méthode basé sur une enquête et non pas un recensement chômeur par chômeur comme le fait pole emploi. Donc cela n' a rien a voir avec le problème d'harmonisation entre les méthodes de l'OCDE et celle de l'EUROSTAT. D'autre part je n'ai pas dit tous pourris, je dénonce les abus des stats, c'est toi qui encore une fois te fait des conclusions tout seul a partir de ton imagination. Par contre si on me demande mon avis sur le gouvernement socialiste en particuliers, ce sont pour moi des escrocs et des menteurs car il mentent aux français sur tout depuis deux ans. Essaye de voir les choses non pas des lunettes idéologiques comme tu le fait mais avec un esprit indépendant et tu verra la vérité !