En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
L'e-cigarette est-elle un traitement de la dépendance nicotinique ?
Publié le 08 mars 2014
Environ 10 millions de personnes, soit près d’1 Français sur 5, ont déjà essayé l’e-cigarette et désormais 1,5 million de fumeurs l’utilisent régulièrement. Est-ce là une véritable alternative au tabac ou une nouvelle méthode de sevrage tabagique ? Extrait de "L'e-cigarette pour en finir avec le tabac ?", Pr Bertrand Dautzenberg, Ixelles éditions (1/2).
Bertrand Dautzenberg est tabacologue. Il exerce à l'hôpital Marmottan et à la fondation Arthur Vernes. Il a également exercé par le passé à l’Assistance publiques-Hôpitaux de Paris au CHU Pitié-Salpêtrière. Il préside Paris sans tabac. Bertrand...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Dautzenberg
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Dautzenberg est tabacologue. Il exerce à l'hôpital Marmottan et à la fondation Arthur Vernes. Il a également exercé par le passé à l’Assistance publiques-Hôpitaux de Paris au CHU Pitié-Salpêtrière. Il préside Paris sans tabac. Bertrand...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Environ 10 millions de personnes, soit près d’1 Français sur 5, ont déjà essayé l’e-cigarette et désormais 1,5 million de fumeurs l’utilisent régulièrement. Est-ce là une véritable alternative au tabac ou une nouvelle méthode de sevrage tabagique ? Extrait de "L'e-cigarette pour en finir avec le tabac ?", Pr Bertrand Dautzenberg, Ixelles éditions (1/2).

Les substituts nicotiniques, par un apport régulier de nicotine en remplacement de l’apport en pic apporté par la cigarette, constituent un traitement efficace démontré pour faire régresser l’expression de la dépendance tabagique que provoque le manque du produit (figure 11, page 130).

Les e-cigarettes ont ce double potentiel en fonction de la façon dont elles sont utilisées. En effet, contrairement aux substituts nicotiniques avec lesquels la cinétique de la nicotine dépend du produit, la cinétique de la nicotine délivrée par l’e-cigarette va dépendre principalement de la façon dont elle est utilisée.

• Prise en bouffées répétées et rapprochées, l’e-cigarette délivre la nicotine avec une cinétique voisine de celle de la cigarette, susceptible alors de maintenir la dépendance.

• Prise par petites bouffées réparties régulièrement sur la journée, l’e-cigarette apporte une cinétique voisine de celle des patchs et soulage bien le manque de nicotine, sans entretenir à un niveau élevé la dépendance.

Fin 2013, une seule étude avait comparé patchs nicotiniques et e-cigarettes chez deux groupes de fumeurs. La dose de patch était fixe, les e-cigarettes étaient envoyées par courrier, bref des conditions non idéales qui expliquent que le taux de succès soit faible dans les deux groupes et les résultats non probants. L’étude montre cependant la bonne tolérance des deux produits.

Début 2014, aucune e-cigarette n’a été enregistrée comme médicament et ne peut revendiquer une aide à l’arrêt du tabac. Si les e-cigarettes ont un avenir dans le sevrage tabagique, elles prendront probablement plus la place des substituts nicotiniques oraux que des patchs. Les substituts nicotiniques oraux sont en effet le plus souvent prescrits en association, en particulier avec les patchs.

Même si les e-cigarettes sont validées dans quelques années comme traitement d’arrêt du tabac parmi ceux qui existent déjà, il y a peu de chance que ce soit en traitement exclusif. Le plus probable est qu’elles seront alors associées aux autres substituts nicotiniques, mais il n’est pas impossible qu’elles soient associées aux médicaments de prescription (varénicline ou bupropion).

Rappelons que le principal espoir est que les e-cigarettes séduisent rapidement la majorité des fumeurs, alors que malheureusement moins de 10 % d’entre eux s’engagent chaque année dans un sevrage avec aide médicamenteuse.

Extrait de "L'e-cigarette pour en finir avec le tabac ?", Pr Bertrand Dautzenberg, Ixelles éditions, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
darius1000
- 10/03/2014 - 17:11
e-cigarette = outil de sevrage si elle est utilisée comme tel
La e-cigarette est un traitement de la dépendance nicotinique si elle est utilisé à court terme, dans le cadre d'un programme de sevrage et que dans ces conditions, le vapoteur réduit progressivement le taux de nicotine de sa cigarette électronique pour se sevrer définitivement du tabac et de la nicotine, et pour finalement ne plus avoir besoin ni de cigarettes traditionnelles, ni de e-cigarette http://www.smokeway.fr/
Casper
- 09/03/2014 - 19:57
@ignace
Avant toute chose, chacun a la liberté de choix et je respecte cela dès lors qu'on en assume la responsabilité mais faut-il avaler du cyanure pour savoir qu'il s'agit de poison? et fashion? oui par la médiatisation et l'expansion de son utilisation poussée par les fabriquants chinois ... sans étude sur la dégradation des produits chauffés comme le bisphénol, etc.. http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/10/01/cigarettes-electroniques-le-grand-flou_1767910_1651302.html mais bien entendu, le coût de prise en charge des cancers du poumon des fumeurs n'est qu'un problème de remboursement des mutuelles .... sauf pour ceux qui en crèvent. Loin de critiquer les fumeurs, je leur déconseille tout au plus un comportement à risque. Un de mes patients s'est arrêté de fumer au troisième cancer,après ablation de la langue de la trachée et puis d'un lobe sup du poumon, il me disait alors, "... il m'a fallu tout ça pour réaliser ...." alors, suis-je fumeur? non et j'ai décidé de ne pas aider à fumer qui que ce soit.
ignace
- 08/03/2014 - 23:55
@Casper..nouveau marché , certainement
comportement fashion ? êtes vous fumeur ? si oui, l'avez vous essayée ?