En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Ondes

Téléphones portables : vers une interdiction pour les moins de six ans ?

Publié le 17 octobre 2013
Le gouvernement veut aller plus loin que les recommandations de l'Anses, qui conseille de limiter l'usage chez les jeunes enfants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement veut aller plus loin que les recommandations de l'Anses, qui conseille de limiter l'usage chez les jeunes enfants.

Pas de portable aux oreilles de nos enfants ! Alors que l'Agence sanitaire (Anses) recommande un usage modéré des téléphones portables par les enfants, le gouvernement réfléchit, lui, à une interdiction pour les moins de six ans. Ces derniers, plus sensibles aux ondes électromagnétiques, devraient, selon Dominique Gombert, directeur de l'évaluation des risques de l'Agence sanitaire, éviter l'usage du téléphone "en mode conversation". Les SMS et l'utilisation de l'oreillette limiteraient, quant à eux, l'exposition.

La loi Grenelle 2 interdit d'ores et déjà la vente d'équipements radioélectriques "dont l'usage est spécifiquement dédié aux enfants de moins de six ans". Chantal Jouanno, sénatrice UMP de Paris, regrette de son côté que "les textes n'aient pas été pris" pour faire fonctionner cette réglementation qu'elle aimerait voir renforcée.

"Mon ministère a déjà saisi l'Anses sur les risques éventuels générés par des équipements radioélectriques destinés aux enfants de moins de six ans", a affirmé de son côté le ministre de l'Ecologie Philippe Martin. "Je peux vous confirmer que nous étudierons les recommandations de l 'Anses pour limiter l'exposition individuelle des publics de jeunes enfants et adolescents", a-t-il promis à l'Assemblée nationale.  Selon Gérard Lasfargues, directeur général adjoint scientifique de l'Anses, les résultats du travail spécifique sur les enfants devraient être rendus publics au début de l'année prochaine.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires