En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Odd ANDERSEN / AFP
La musique adoucit les mœurs
Santé : au Royaume-Uni, de la musique pour lutter contre la démence
Publié le 23 janvier 2019
Une campagne nationale pour la promotion de la musicothérapie à destination des personnes atteintes de démence vient d'être lancée.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une campagne nationale pour la promotion de la musicothérapie à destination des personnes atteintes de démence vient d'être lancée.

La musique pourrait-elle être le remède à l'un des maux du XXIe siècle ? Tandis que dans les pays occidentaux, les personnes âgées se font de plus en plus nombreuses, un grand nombre d'entre elles, pour certaines atteintes de la maladie d'Alzheimer, basculent dans la démence, un trouble neurocognitif persistant qui influe sur l'humeur et la mémoire du malade. L'OMS considère d'ailleurs lé démence comme une priorité de santé publique.

"La musique n'est non pas un plaisir, mais une nécessité"

Alors sommes-nous condamnés à laisser notre esprit se rabougrir en même temps que notre corps ? Comme le rapporte Classic FM, le Royaume-Uni a lancé une campagne nationale visant à promouvoir la musicothérapie auprès des personnes concernées, baptisée "Music for Dementia 2020". L'objectif : rendre la musique constamment accessible aux malades. Le site de la campagne donne d'ailleurs de multiples outils pour y parvenir : la possibilité d'écouter de la musique, de composer des playlists ou de créer sa propre chanson.

Car pour les malades, "la musique n'est non pas un plaisir, mais une nécessité", assure Grace Meadows, musicothérapeute et directrice du programme national du National Health Service (NHS). "La musique peut être une corde de sécurité pour les gens atteints de démence. Cela facilite l'échange de moments musicaux de qualité avec des amis, la famille ou les collègues", explique-t-elle. "Nous sommes des créatures sociales et la musique permet de créer des communautés, offrant des expériences sociales significatives et inclusives", conclut-elle.

Environ 900 000 malades outre-Manche

L'année dernière, les tests en la matière ont été probants. L'International Longevity Center et la Fondation Utley, qui ont mené les études, ont pu constater que la musicothérapie avait positivement influé sur la santé physique et le bien-être mental des patients, allant parfois jusqu'à leur faire retrouver l'usage de certaines fonctions psychomotrices qu'on pensait perdues à jamais, comme la parole et la compréhension de la langue.

En parallèle de sa campagne "Music for Dementia 2020", la NHS a récemment proposé d'intégrer la musicothérapie aux plans de traitement des patients. Selon les estimations, plus d'un millier d'emplois sous-traitants seront ainsi créés d'ici avril 2021 pour encadrer les quelque 900 0000 personnes souffrant de démence aujourd'hui au Royaume-Uni.

Vu sur : Classic FM
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires