En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 6 heures 31 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 8 heures 49 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 11 heures 10 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 11 heures 40 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 13 heures 52 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 14 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 14 heures 42 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 15 heures 20 sec
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 8 heures 21 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 10 heures 49 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 11 heures 29 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 12 heures 13 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 13 heures 18 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 14 heures 27 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 14 heures 52 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 15 heures 26 min
© Reuters
© Reuters
Post-attentat

Un spécialiste israélien a développé une méthode de "premiers soins" anti-stress

Publié le 18 juillet 2017
Elle peut être applicable immédiatement après un événement traumatique, comme un attentat par exemple.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle peut être applicable immédiatement après un événement traumatique, comme un attentat par exemple.

L'Israélien Moshe Farchi est responsable des études sur le stress, le traumatisme et la résilience au Tel-Haï College (nord d'Israël). A l'époque où il était officier chargé de la santé mentale au sein de l'armée, il a développé une méthode de "premiers soins" psychologiques applicable immédiatement après un évènement traumatique, comme un attentat par exemple. Aujourd'hui, Moshe Farchi l'exporte à l'étranger, en tenant compte des spécificités culturelles des pays. "On pourrait penser que quelqu'un en situation de détresse devrait être maîtrisé, contenu", explique à l'AFP ce travailleur social de formation. "Or penser et prendre des décisions sont les choses qu'une personne doit faire pour se libérer du sentiment d'impuissance". Il faut donc travailler le ressenti, selon le spécialiste.

Diminuer le sentiment d'impuissance

"L'événement (traumatique) s'est produit - par exemple, une roquette a explosé. La menace ne peut plus être supprimée mais ce que nous pouvons faire, c'est diminuer ce sentiment d'impuissance (…) Le contraire de l'impuissance, c'est de pouvoir agir. Voilà pourquoi la première des choses à faire est de stimuler la personne", estime-t-il. Il faut poser des questions concrètes et factuelles pour permettre à la victime d'utiliser sa capacité à prendre des décisions. Celles-ci peuvent être très banales : comme le besoin de boire de l'eau ou de faire une pause. Cette idée de "relancer" ou "redémarrer" immédiatement la réflexion d'une personne choquée par un événement traumatique peut avoir des effets positifs immédiats et à long terme, insiste Moshe Farchi.

"Les deux principaux objectifs sont de permettre à quelqu'un de (...) réduire le risque de se faire tuer et celui de développer des désordres (psychologiques) plus sérieux" dans le futur, tels le syndrome de stress post-traumatique, indique de son côté le Dr et lieutenant-colonel Ariel Ben Yehuda. "Les personnes qui ont été confrontées à un danger de mort ont tendance à être confuses, isolées, désorientées. Mais les méthodes de Moshe Farchi permettent d'affronter ces questions", précise-t-il, en indiquant toutefois qu'"il ne s'agit pas d'un traitement psychiatrique mais de quelque chose de très ciblé que vous pouvez faire en deux minutes, l'idée étant de 'redémarrer' la personne comme pour un ordinateur qu'on souhaiterait "rebooter".

La méthode se veut également pratique car elle peut être enseignée en quelques heures et il n'est pas nécessaire d'être un médecin pour la pratiquer. "La probabilité qu'une personne qui vient de vivre un traumatisme se trouve juste à côté d'un professionnel de santé est mince, mais celle qu'un quidam se trouve là est beaucoup plus grande", souligne Moshe Farchi. Il est d'ailleurs récemment intervenu à Manchester, en Grande-Bretagne, après l'attentat suicide du 22 mai.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 18/07/2017 - 15:25
les Israéliens
ont une grande expérience de toutes les saloperies qu'on nous inflige les terroristes en premier. Et même si Israël est connu pour être le symbole de la bureaucratie, du bazar (balagan) et de la patience, ils sont excellents quand il s'agit de réagir .... et c 'est pour cela que je les adore et que je me sens en sécurité chez eux. C'est un beau pays et en plus vous avez toujours quelqu'un qui va se sentir concerné et vous aider quelque soit la situation.