Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: DR

#QAG

Un député UMP fait un lien entre homoparentalité... et terrorisme

Étonnante comparaison du député de l'Aube lors d'une séance de questions au gouvernement...

"Vous me permettrez de considérer que souvent le terroriste a un défaut : il n’a jamais rencontré l’autorité paternelle le plus souvent, il n’a jamais eu de rapport avec les limites et avec le cadre parental, il n’a jamais eu cette possibilité de savoir ce qui est faisable ou non faisable, ce qui est bien ou mal". C'est par ces mots que Nicolas Dhuicq, député UMP de l'Aube et psychiatre de son métier, débute son intervention lors du débat parlementaire sur le projet de loi sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

C'est ensuite qu'il effectue un lien entre cette thématique, finalement assez consensuelle au sein de l'Assemblée nationale... et l'homoparentalité : "N’y a-t-il pas une certaine contradiction, M. le ministre [NDLR : à destination de Manuel Valls], dans vos propos et ceux de votre gouvernement, alors que vous cherchez désespérément à reposer un cadre, à, dans le même temps, soutenir un projet de loi qui va jusqu’à rayer le mot de père du code civil".

Contacté par le Lab qui a repéré l'information, il dit ne pas regretter ses propos et déplore une "lecture raccourcie de sa réflexion". La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, note de son côté que ces mots "constituent plus qu'un dérapage, ils constituent une violence inqualifiable".

Vu sur le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !