Indemnité inflation, hausse des prix des carburants : « Le gouvernement a un problème de finances publiques » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV / DR
Un débat était organisé sur BFMTV sur la hausse des prix des carburants et sur les solutions pour le gouvernement.

Solutions face à la crise

Indemnité inflation, hausse des prix des carburants : « Le gouvernement a un problème de finances publiques »

Face à la hausse du prix de l'énergie, Jean Castex a annoncé une "indemnité inflation" de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros nets. Un débat était organisé sur BFMTV sur la hausse des prix des carburants et sur les solutions pour le gouvernement.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi soir une "indemnité inflation" de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros nets face à l’impact de la hausse des prix des carburants. Un débat était organisé ce jeudi sur BFMTV, avant les annonces de Jean Castex.

Jean-Sébastien Ferjou, directeur de publication du site Atlantico, Thomas Soulié, chef adjoint du service politique de BFMTV, Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d'automobilistes, et Amandine Atalaya, éditorialiste politique de BFMTV ont participé à ce débat avec les journalistes Alain Marschall et Olivier Truchot. 

Selon le directeur de la publication d’Atlantico, "on oublie que le gouvernement a gagné beaucoup d’argent avec la hausse des taxes, les taxes étant en pourcentage du prix".

D’après Jean-Sébastien Ferjou, cette crise pour le gouvernement liée au pouvoir d’achat et sur la hausse des carburants  "révèle la difficulté du gouvernement à gérer les finances publiques" :  

"En septembre pour la première fois de l’histoire quasiment, le Conseil national des finances publiques a refusé de statuer sur la crédibilité du déficit de l’Etat, qui est dans le PLF 2022 et est à moins 4,8% du PIB. Il a refusé de valider sa crédibilité".

Selon Jean-Sébastien Ferjou, "le gouvernement a un problème de finances publiques.  Avec la logique actuelle, nous n’aurons pas de transition énergétique si l’on ne réforme pas l’Etat, si l’on ne réduit pas le nombre de fonctionnaires ou la partie administrante de l’administration, comme l’a évoquée Valérie Pécresse. Aussi longtemps qu’il n’y aura pas eu d’efforts sur la rigueur des finances publiques, nous serons face à ce piège-là.  Le problème de fond concerne la bonne gestion de l’Etat. Pourquoi le gouvernement est dans cette situation. Parce que l’Etat est tout simplement mal géré par lui comme par ses prédécesseurs".   

BFMTV - Actu orange

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !