Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube
Emmanuel Macron Liban Beyrouth bain de foule

Bain de foule

Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais

Le président libanais Michel Aoun a été hué alors que le chef de l’Etat français Emmanuel Macron visitait un quartier sinistré après les explosions de mardi. À Gemmayze, un quartier dévasté de Beyrouth, Emmanuel Macron a fait face à une foule ulcérée et en colère vis-à-vis de sa classe politique.

Les habitants de Beyrouth ont notamment scandé : "Le peuple veut la chute du régime", "Aidez-nous !", "Révolution". 

Emmanuel Macron a assuré qu'il allait proposer "un nouveau pacte politique".

La colère populaire gronde contre les autorités et le pouvoir libanais après le drame meurtrier du port.

Emmanuel Macron a tenu à répondre au peuple libanais : 

"Je suis là aussi pour lancer une nouvelle initiative politique. C’est ce que je vais exprimer aux dirigeants et forces politiques libanaises". 

Le président français, premier chef d’Etat à se rendre au Liban depuis le drame, a exhorté le gouvernement libanais à mener des "réformes indispensables" sans quoi le pays continuerait à "s’enfoncer". 

"Je ne suis pas là pour cautionner quel que pays que ce soit ou quel que régime que ce soit".

Le président français s’est engagé à demander aux responsables "de changer le système, d’arrêter la division du Liban, de lutter contre la corruption" et a promis de revenir dans le pays le 1er septembre.

Emmanuel Macron a donc pris le temps d’échanger avec de nombreux Libanais dans la cohue.

A lire aussi : Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !