Covid-19 : retrouvez l'intégralité de l’audition d’Agnès Buzyn à l’Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Gestion des prémices de la crise

Covid-19 : retrouvez l'intégralité de l’audition d’Agnès Buzyn à l’Assemblée nationale

Ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn était interrogée ce mardi 30 juin par la commission d'enquête de l’Assemblée nationale sur la question de la gestion de la crise sanitaire du coronavirus.

Agnès Buzyn était en poste au ministère de la Santé jusqu’au 16 février 2020, avant de se lancer dans la bataille des municipales à Paris après le séisme de l’affaire Griveaux pour La République en marche.

L’ancienne ministre de la santé Agnès Buzyn s’est donc longuement expliquée ce mardi 30 juin devant la commission d'enquête. 

Agnès Buzyn a tenu à se défendre face aux critiques sur sa gestion de la crise, sur la gestion du stock des masques, sur son choix de s’engager dans la campagne des municipales à Paris ou sur ses déclarations dans les colonnes du Monde. 

"J'ai vu que certains ont pris la parole pour dire "on aurait pu remettre les stocks périmés dans le circuit et il n'aurait pas fallu les détruire". La réponse est non. […] Ce que je sais, c'est qu'une demande a été faite en 2017 de vérifier les stocks, que la réponse nous est parvenue 18 mois plus tard et que ô surprise, les stocks étaient pour beaucoup pas en état de fonctionner, et je le rappelle, ce n'est pas malheureusement que les masques".

Agnès Buzyn a donc tenu à se défendre lors de cette audition devant la commission :

"En fonction, je n'ai à aucun moment sous-estimé le risque. Vous ne pouvez pas dire que je n'ai pas anticipé. Et que les services de la Santé n'ont pas anticipé [...] Il est faux de dire que mon intuition n'a pas été suivie par les services".

Reste à savoir si les Français et les députés ont été convaincus par ses arguments. Cette audition a été très critiquée sur les réseaux sociaux, selon des précisions de Yahoo Actualités. 

Le Parisien - RT France - Public Sénat - LCP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !