Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Votre Wifi est probablement beaucoup plus vulnérable que ce que vous croyez. Voilà comment y remédier
©Thomas SAMSON / AFP

La minute tech

Votre Wifi est probablement beaucoup plus vulnérable que ce que vous croyez. Voilà comment y remédier

Pour vous, un routeur doit d'abord être puissant et avoir une portée suffisamment importante pour que puissiez regarder vos mails dans votre jardin ? Cet article est fait pour vous.

Il est fort probable qu'en achetant votre routeur Wi-fi, vous ne vous soyez pas du tout préoccupé d'une chose pourtant essentielle : la sécurité. Et après tout, on vous comprend, les questions telles que la vitesse de transmission des datas ou la portée prennent souvent le dessus, parce que c'est le problème auquel les gens sont le plus souvent confrontés. 

Si la personne décrite ci-dessus, c'est vous incarné, il est grand temps de changer. Aujourd'hui, la question de la sécurité de notre Wi-fi est particulièrement importante, surtout quand on sait que votre routeur wi-fi est la porte d'entrée vers toute votre maison connectée, que ce soit votre télévision, votre ordinateur, votre portable, votre montre connectée ou encore votre tout nouveau Amazon Echo - ou autre - avec lequel vous pouvez commander n'importe quoi avec une simple commande vocale. Et donc si votre routeur venait à être piraté et infecter par un virus ou autre, c'est tout ce beau monde technologique qui vacillerait.

Une nouvelle cybermenace souligne l'importance de cette vigilance. Le FBI a repéré en mai un malware originaire de Russie qui aurait infecté des milliers de routeurs wi-fi sur le sol national. Et cela concerne toutes les marques de routeurs : Netgear, TP-Link, Lynksys, Asus et D-Link... et quelques autres moins connues encore. 

C'est donc que ces routeurs spécifiques avaient été ciblés par ce malware connu sous le nom de VPFilter, qui est capable de manipuler votre trafic internet, utiliser votre routeur pour télécharger un faux site bancaire pour en utilsier un parfaitement similaire au votre, pour voler vos mots de passe etc.

La raison pour laquelle prospèrent principalement ces malwares ? Et bien principalement notre manque de vigilance. La solution pour éviter que cela vous arrive ? Voici quelques pistes élémentaires mais vitales pour éviter la catastrophe.

1. Mettre à jour son routeur très régulièrement

Cela parait bête comme tout, surtout quand on sait que nombre d'entre eux le font automatiquement. Mais certains modèles, ou relais, ne le font que manuellement, et une étude américaine de 2014 montrait que seul 34% des routeurs étudiés étaient à jour. Et cela s'explique par le fait que la plupart des utilisateurs ne savent souvent même pas télécharger un patch et l'installer sur leur routeur. Alors que c'est essentiel, de la même façon qu'il faut changer un filtre d'aspirateur ou de réfrigirateur.

Le B.A-B.A. en terme de patch consiste... à lire les CGU sur la boite de votre routeur. C'est souvent très bien expliqué. On vous renverra vers le bureau d'utilisation de votre routeur sur votre PC où vous seront proposé de trouver la dernière version patchée du logiciel. Il faut faire ce genre de vérification une fois tous les 3 à 6 mois, pour ne pas manquer un patch. Quand c'est votre  opérateur qui s'en occupe, contactez-le directement, ils peuvent le télécharger automatiquement et le font généralement sans que vous ne vous en rendiez compte (et très régulièrement). 

2. Votre ID et votre code doivent être béton.

Voici le lien vers un article qui vous explique pourquoi il faut arrêter d'utiliser "code52" ou "K3lmDy" comme code et privilégier "jesuis1lecteuravisedAtlantico33". Mais le tout est ici : il vous faut un vrai code, et ce même si c'est casse-pied à transmettre à votre ami quand il vient vous demander les codes pour "squatter votre wi-fi.

3. Remplacer votre router tous les deux ans. 

Et oui, on les oublie souvent nos routeurs, et ils vieillissent pourtant à vitesse grand V. Si vous avez une épave datant d'il y a 6 ans, c'est parfaitement irresponsable (et vous garantie une mauvaise connection en plus...). Pensez donc à changer de box tous les 2 à 3 ans. Et peut-être en trouver un qui s'occupe de télécharger les mises à jour automatiquement. Cela peut être utile pour les plus technophobes d'entre vous... ou les plus paresseux. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !