De la rue Marbeuf aux hauts plateaux Tibétains : un objet tailleur venu d'ailleurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
L’objet que nous vous présentons est littéralement un objet hors normes, tant par la matière utilisée, que par sa coupe très étonnante.
L’objet que nous vous présentons est littéralement un objet hors normes, tant par la matière utilisée, que par sa coupe très étonnante.
©

Poils de Yack

De la rue Marbeuf aux hauts plateaux Tibétains : un objet tailleur venu d'ailleurs

Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, continue son étude des fondamentaux de l’élégance masculine. Il nous parle cette semaine d'une pièce hors norme, une veste étonnante dénommée QILIAN.

Hugo Jacomet

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio »

En ce début d'été particulièrement maussade, nous avons le plaisir de partager avec vous aujourd'hui la toute dernière création - plutôt automnale - de l’infatigable Lorenzo Cifonelli qui est, sans aucun doute, l’un des tailleurs parmi les plus passionnés (et les plus passionnants) au monde. Nous avons souvent été surpris par l’habile mélange de – grande – tradition et d’audace des cousins de la rue Marbeuf, notamment avec certaines vestes sport aux lignes particulièrement stylées et à la réalisation époustouflante de précision et de savoir-faire.

Mais aujourd’hui, l’objet que nous vous présentons est littéralement un objet hors normes, tant par la matière utilisée, que par la coupe très étonnante de cette veste dont le prototype porte lui aussi un nom venu d’ailleurs : QILIAN.

Il s’agit d’une veste en laine de Yack, animal vivant sur les hauts plateaux tibétains, dont la toison possède des propriétés de chaleur et de souplesse uniques. Cette étoffe rare, produite par un atelier Tibétain de commerce durable – NORLHA – avec des techniques de prélèvement et de tissage ancestrales était jusqu’alors utilisée principalement pour réaliser des étoles, des écharpes et des plaids très haut de gamme (disponible notamment depuis quelques temps chez Arnys). Quelques confectionneurs, surtout pour femmes, proposaient également depuis quelques années des manteaux et des vestes réalisées avec cette matière étonnante de douceur, mais aussi de chaleur et de solidité.

Cifonelli, légendaire maison de couture masculine, a donc décidé de faire le pari de réaliser un prototype de veste sport en grande mesure intégralement en laine de Yack dont nous avons le plaisir de vous montrer quelques prises de vues.

Comme vous le constatez, la coupe de cette veste magnifique est tout à fait particulière puisqu’elle propose des revers très larges mais sans aucun cran, pas moins de 5 boutonnières actives permettant de porter la veste de différentes manières, un montage d’une seule pièce à l’intérieur et des détails de finition  à la hauteur de la réputation de la maison Cifonelli (notamment des poches plaquées avec rabats et soufflets, un travail de très haut niveau).

Bien sûr il s’agit d’une pièce très typée et assez audacieuse, mais pour avoir eu la chance de toucher et même d’essayer ce prototype, je dois avouer avoir été, une fois de plus, très impressionné par le confort, la ligne et la versatilité de cette pièce tailleur littéralement venue d’ailleurs.

Du très beau travail, une fois de plus.

Cheers, HUGO

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !